30 avril 2011

Finissons-en avec le capitalisme (et avant l'apéro, hein !)

Les nouveaux arguments des politicoblogueurs sont toujours une source de réjouissance, pour moi. Ainsi, hier, Des Pas Perdus rebondissait sur l’histoire des suicides à France Télécom pour expliquer que le capitalisme tue et que le Parti Socialiste doit donc avoir un programme en franche rupture avec le capitalisme.

 « Ami socialiste, préviens-moi si un candidat aux primaires du PS prône la rupture avec le capitalisme. »

Nous allons donc travailler dans ce sens. Pour commencer, je vais m’occuper du volet « bistro », ma spécialité.

Nous allons immédiatement nationaliser tous les bistros. Ils seront gérés par du personnel communal recruté après concours. Ils porteront l’uniforme traditionnel, notamment les serveuses qui devront avoir une petite jupe noire avec un petit tablier blanc. La gestion se fera en mode coopératif par des représentants des clients qui se réuniront tous les mois pour décider des plats du jour pour tout le mois. Il sera interdit au Secrétaire Général du bistro (qui aura remplacé le patron) d’offrir un verre aux clients pour son anniversaire car il marquerait ainsi un odieux privilège, celui de ne pas payer les tournées qu'il offre.

D’ailleurs, pendant que j’y pense, c’est absolument lamentable de penser que des clients plus riches aient plus de moyens pour payer des tournées. Les consommations et repas seront donc gratuits, les bistros recevront une enveloppe budgétaire chaque année.

Non, tiens. Nous sommes en rupture avec le capitalisme. Il ne saurait être question de négocier avec des fournisseurs, même de pratiquer le moindre achat. Un service centralisé géré par le département sera chargé de distribuer les ingrédients et les liquides de manière équitable entre tous les bistros du coin, chacun recevant exactement la même part pour assurer une parfaite égalité.

Elle est bien ma rupture avec le capitalisme, hein ! Tiens ! Ces services départementaux auront également en charge « les fermes » du département pour « produire » les vaches et les cochons (d’ailleurs, je me demande si on ne devrait pas interdire les cochons qui ne sont pas franchement égalitaires. Y compris les films cochons, d’ailleurs) qui seront partagés entre les bistros et les cantines scolaires.

Tiens ! Et les supermarchés aussi, il n’y a pas de raison mais je ne souhaite pas trop m’écarter du volet bistro. Cela dit, si les consommations sont gratuites au bistro, je ne vois pas comment on pourrait demander aux gens d’acheter des caisses de bières dans les supermarchés.

Les radios commerciales étant supprimées, une radio d'état spécifique sera créée pour générer des musiques d’ambiance pour les bistros. La programmation sera gérée par des fonctionnaires du ministère de la culture et de la bière.

Il est hors de question qu’un patron de bistro fasse ce qu’il veut chez lui. D’ailleurs, je ne vois pas pourquoi on autoriserait des gugusses à vendre de la Heineken alors que la 1664 est si bonne et est produite en France. Arg ! Je n’ai pas encore les réflexes. Je recommence : les bières dites spéciales, telles que la Heineken et la 1664, étant par nature élitistes, seront supprimées.

D’ailleurs, pour promouvoir ce programme, nous allons nous associer avec nos amis écolos. Les bières bouteilles seront interdites : le recyclage des bouteilles est très coûteux pour l’environnement. D’ailleurs, la livraison des fûts, aussi. Nous allons donc créer un service public de l’approvisionnement en bière, qui fonctionnera un peu comme les services d’approvisionnement en eau et en électricité.
Des tranchées seront donc creusées dans les rues pour y mettre collectivement les cinq tuyaux nécessaires :
-          l’eau,
-          le gaz,
-          la bière,
-          le vin blanc,
-          le vin rouge.

Et le vin rosé, me demanderez-vous ? Il sera aboli. Il est synonyme de barbecue entre amis dans les jardins des pavillons de banlieue, cérémonie élitiste réservée à ceux qui ont le privilège d’habiter dans des pavillons.

Je le sens bien. Néanmoins, la rupture avec le capitalisme n’est pas facile. Il en faut du boulot pour supprimer la notion de patron de bistro, vous savez, ces margoulins qui achètent ou louent des fonds de commerce au seul prétexte de faire des profits.

Je ne suis pas spécialiste que des bistros, mais aussi des blogs. On s’en fout, c’est gratuit. Néanmoins, le classement Wikio est élitiste. Je vais donc l’exploiter avant de le supprimer. Les dix tauliers des blogs qui suivent le mien seront en charge d’un pan de l’économie.

Aura naturellement en charge de définir l’information. La notion de « patron de presse » devra bien sûr est abolie. J’imagine donc qu’il faudra une instance démocratique centralisée pour déterminer les lignes éditoriales, y compris des pages locales de la Presse Régionale Quotidienne, voire des sites d’information hyperlocaux.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

En tant que plouc issu de la Bretagne agricole (mais quand même pas Loudéac), il sera en charge de l’agriculture. Il devra établir un système coopératif tel que partiellement décrit dans le début de mon billet avec une mutualisation du matériel et des moyens.

Il devra prendre en compte les problèmes liés à l’environnement. Par exemple, les déjections de nos cochons Bretons pourraient être dispersés dans les champs de céréale de la Beauce ce qui éviterait aux camarades paysans du coin d’avoir à utiliser des engrais.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Ah ! Je le connais moins, ce gars-là. Néanmoins, c’est un courageux. Il est même monté à Solutré souvent, dans une autre période de sa vie. Je vais lui confier la médecine de ville (et de campagne). Je vais le laisser gérer. J’imagine bien des sortes de dispensaires associés aux mairies, où les soins seraient gratuits et tous les salariés seraient uniformément payés pour rompre avec cette logique qui veut que des privilégiés faisant dix ans d’études soient payées beaucoup plus cher que les femmes de ménage travaillant de 21h à 23h.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Ah ! Lui, je le connais bien. Je vais lui confier le logement. Il n’a pas besoin de consignes mais je vais les rappeler à mes lecteurs. Il faut des logements pour tout le monde, pas trop grands pour des questions environnementales et surtout, la rupture avec le capitalisme implique la fin de la propriété privée pour mettre fin à toute spéculation.

Il pourra trouver des trucs rigolos en plus pour faire mouiller l’électeur prolétaire. Par exemple, ça fait 16 ans que j’habite près d’une station de métro. J’ai assez eu de privilège comme ça. Il serait juste que je sois muté à Choisy le Roy et que je me contente du RER pour qu’un autre célibataire fêtard puisse avoir la joie de picoler à la Comète à ma place.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Ah merde ! Le logement est déjà pris. C’est pourtant un spécialiste. Ca lui apprendra à être derrière Dagrouik au Wikio.

Je l’ai vu en liesse, l’autre jour. Il sera donc chargé des transports en commun. Il est assez grand : pas de consigne, juste des rappels. Tiens ! Lutter contre le capitalisme revient à lutter contre la propriété des voitures par les conducteurs mais aussi l’interdiction des sociétés de location.

Je vais quand même demander à Seb de s’occuper prioritairement des liaisons en TGV entre Loudéac et le Kremlin-Bicêtre. N’allez pas croire que je quémande un privilège, hein ?, je pense juste qu’il faut réconcilier les zones rurales avec les banlieues parisiennes.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

En union sacré avec BRP (c’est normal, c’est un Ségoliste), son collègue en charge de la médecine, Melclalex aura la lourde tâche de s’occuper des hôpitaux publics. D’ailleurs, il n’y aura plus de cliniques privées, ça me parait la moindre des choses.

Il connaît les consignes : la fin du capitalisme. Que les hôpitaux se débrouillent eux-mêmes pour produire les médicaments, le matériel, la literie, les casquettes des gardiens et que sais-je ?

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

C’est aussi un courageux, spécialiste du commerce local. Je vais lui laisser expliquer aux commerçants comment ils feront une fois que toutes leurs boutiques auront été étatisées, qu’ils n’auront plus droit de choisir les fournisseurs, …

D’ailleurs, Romain aura en charge le commerce d’une manière générale, y compris la gestion de ces fournisseurs, des entrepôts départementaux publics, de la distribution et de l’alimentation des magasins.

J’aurais pu m’en occuper, j’habite près de Rungis.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Ah merde ! Qu’est-ce qu’il fout là, lui ? Ce n’était pas un truc de gauche, le Wikio ? Putain, maintenant que j’y pense, heureusement que Fdesouche a été viré, j’aurais été mal, avec mon billet.

Je ne lui fais pas confiance, qu’il  ne se débrouille pas. Je vais prendre le suivant sur la liste du Wikio, Voie Militante si ma mémoire est bonne.

H16 pourra néanmoins s’occuper des camps pour les libéraux réfractaires.

Très attaché à la démocratie, il sera en charge de la justice et des institutions.

Il devra nous trouver un mode de fonctionnement très démocratique, en accord avec nos principes de rupture avec le capitalisme et donc de défense de la propriété privée.

D’ailleurs, pendant que j’y pense, nul n’est propriétaire de son bulletin de vote.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Je vais lui confier l’Education Nationale pour ce qui concerne la logistique (ben oui, je ne vais quand même pas refiler l’éducation des mômes à quelqu’un qui ne picole pas).

Il aura, de toute manière, assez à faire avec la logistique. Une fois qu’il aura privatisé les écoles privées et nationalisé tout le personnel, il se retrouvera à la tête d’une armée de fainéasses, de l’ordre de 1,5 millions d’enseignants illettrés, si ma mémoire est bonne.

Il aura en plus la charge de la construction des écoles et autres lycées, gymnases, piscines, les fournitures scolaires, des tables aux stylos pour se curer le nez pendant les cours, …

Qu’il devra gérer en rupture avec le capitalisme. Il a du boulot.

Dans un souci égalitariste, je propose qu’il commence par équiper tous les élèves d’un uniforme obligatoire et laïque et gratuit, et ce jusqu’à 16 ans au moins.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.

Il complètera Vogelsong pour la partie pédagogique. Il veillera en particulier à une bonne centralisation des programmes et d’une parfaite égalité des rythmes dans le suivi des programmes.

Tous les enfants de France, auront des cours unifiés. Par exemple, le lundi matin de 8 heures à 9 heures, mathématiques.

Le plus gros de son travail consistera d’abord à réécrire les livres d’histoire (je le laisse broder…) et d’introduire un programme d’économie pour que nos chères têtes blondes soient vidées de l’endoctrinement capitaliste qui leur fait croire que le bonheur passe par le travail et la propriété d’un pavillon de banlieue avec un conjoint, deux enfants et un chien.

D’ailleurs, l’internat sera rétabli et obligatoire, ce qui résoudra d’ailleurs les problèmes de logement des parents, pour simplifier la vie d’Intox2007 et permettra aux enfants d’apprendre la vie en collectivité ce qui nous permettra d’embrayer, dans une dizaine d’années sur la suite de notre programme de rupture avec le capitalisme.

Je lui fais confiance, qu’il se débrouille.



Ca sera tout pour aujourd’hui. J’espère que je n’ai rien oublié. Sinon CC (qu’est-ce que je viens foutre avec une bonne femme dans mon programme de rupture avec le capitalisme alors qu’il serait logique qu’elles restent à la maison s’occuper des mômes et de l’entretien puisqu’elles ne doivent pas avoir à travailler pour le grand capital), l’Hérétique (oui, faisons un peu d’ouverture au centre), Hern (je me demande si je ne m’ouvre pas un peu trop vers la Normandie, moi, du coup, on va voir Didier Goux se pointer dans le projet),  Stef (qui sera parfait pour les volets économiques que j’ai oublié), Pierre Alain (ah non, je ne le connais pas, lui), Rimbus (oui, je sais, on tombe bien bas,…) (smiley, bordel) et GdeC (ça faisait longtemps qu’il n’avait pas été en lien dans le blog, lui, sauf peut-être un jour de cuite) s’en chargeront (et oui, vous aviez oublié que j’avais commencé une phrase).

J’espère qu’avec un beau programme comme ça, on trouvera largement les 20 millions d’électeurs nécessaires pour passer le deuxième tour.

Et après vous vous demanderez pourquoi j’ai toujours soif quand j’ai fini mes billets de blog.

29 avril 2011

Le mariage royal : la nuit de noces

Mon sujet du jour aurait du être l’inflation qui galope dans la zone Euro mais inflation m’a fait penser à fellation, allez savoir pourquoi, et par association d’idée au mariage princier.

Figurez-vous qu’un collègue de travail m’a dit cette après-midi qu’une chaîne russe avait obtenu l’exclusivité des droits télévisions pour la retransmission de la nuit de noce. Il faut dire qu’un tel événement implique beaucoup de frais qu’une monarchie vieillissante a du mal à joindre les deux bouts.

Les mariés ne sont plus jeunes, certes, mais je trouve néanmoins cette initiative déplorable. Plus bas que tout. Le people avili. Mal vieilli, d'ailleurs.

Je ne devrais pas relayer ce genre d’information dans mon blog et la laisser à quelque caveau de la blogosphère mais non ! Il me faut permettre à mon vénérable lectorat de vérifier la véracité des faits.

Evolution de la précarité

Je vous préviens : ce billet est à usage privatif pour M. Le Maire. Les autres lecteurs pourront néanmoins s’esbaudir devant ma capacité à produire des jolies illustrations pour faire dire aux chiffres ce que j’ai envie qu’ils disent, ce qui est la moindre des choses, je suis le taulier de ce blog.

M. Le Maire me twitait hier que la précarité avait plus augmenté sous les gouvernements de gauche que sous les gouvernements de droite et que c’était bien connu. Il faut dire qu’il militait au Modem en 2007. Il est excusé.

Je lui ai donc répondu tout en buvant des bières avec Rosselin : « putain de bordel de merde, c’est facile de raconter des conneries à dix kilomètres de moi dans Twitter et d’avancer ce genre d’ineptie sans la moindre argumentation ou preuve chiffrée, alors continue à Twitter je suis en train de boire des bières avec gens de qualité malgré la présence de royalistes, de mélenchoniste, de DSKiste, d’aubryistes et de bataves ».

Ce qui en 140 caractères prouve ma capacité de concision.

Prenant la mouche, il m’a lui-même fait suivre cet article de l’observatoire des inégalités, également par twit, ce qui montre qu’il est aussi très fort pour raccourcir les idées.

C’est du tableau de donnée avec l’évolution du taux de précarité que je tire ce schéma car je maitrise parfaitement Excel.

Nous en tirons quels enseignements ?

-         Que le taux de précarité a augmenté de 2,4% sous les gouvernements de gauche et de 4,2 sous les gouvernements de droite.
-         Que je sais faire des jolis dessins.
-         Que l’ancien militant du Modem manque d’objectivité puisqu’il présente des chiffres depuis 82 et pas depuis le début de la crise économique. Le chiffre de 4,2 peut donc être augmenté de 5,8 pour passer brillamment à 10. Tout rond.
-         Que l’ancien militant du Modem manque d’objectivité puisqu’il présente une étude se terminant en 2007 alors qu’il serait intéressant d’intégrer les années 2008, 2009 et 2010.

On arriverait peut-être à 12 ou à 15.

Les idées reçues sont parfois terribles.

Un sport d'hommes

Moi, je m’en fous, je n’aime pas spécialement le foot. A part qu’il donne un prétexte pour aller au bistro avec les copains et se foutre de la gueule des supporters de Marseille et de Paris qui, bizarrement, jonchent nos banlieues. Il n’empêche que l’information sortie par Médiapart et démentie (ben oui, hein !) par la FFF serait à mourir de rire si elle n’était pas affligeante.

« Pour les plus hautes instances du football français, l'affaire est entendue: il y a trop de noirs, trop d'arabes et pas assez de blancs sur les terrains. »

Je voudrais aussi faire remarquer à ces messieurs que l’équipe de France ne compte strictement aucune femme, qu’on ne sait pas s’il y a des homosexuels à part heu non rien, que la religion de certains n’est pas vraiment connue.

C’est mal.

Je voudrais aussi faire remarquer que tous les sélectionneurs sont Blanc. Et la diversité, bordel ?

28 avril 2011

Partir en vacances avec Rama Yade ou François Bayrou ?

Cette après-midi, j’ai reçu un communiqué de presse (ce qui est bien pratique pour un blogueur fainéant ayant un rendez-vous prochain avec des hautes personnalités). C’est VoyagerMoinsCher.com qui me l’a transmis.

« Un Français sur deux est prêt à partir en vacances avec une personnalité politique... »

Je vous le communique dans l’intégralité (fainéant, je vous dit) :

Quel est le candidat idéal pour une semaine de vacances en famille ? Avec lequel d'entre eux partiriez-vous sur une île paradisiaque ? Qui a la faveur des plus jeunes ? Et des seniors ? Deux mois avant les vacances d'été, alors que la scène politique est en pleine effervescence, VoyagerMoinsCher.com s'est interrogé sur les hommes et les femmes politiques que les Français aimeraient emmener dans leurs valises. Une étude réalisée par OpinionWay pour http://www.VoyagerMoinsCher.com qui dévoile les personnalités politiques les plus « vacanciables » de 2011.

On note avant tout que plus de la moitié des Français accepteraient de passer des vacances avec une personnalité politique, mais avec une grande différence selon les sexes : 59% des hommes accepteraient de partir en vacances avec un(e) politicien(ne) contre seulement 42% des femmes.
 
  • Nicolas Hulot en tête des intentions de départ !
Les trois personnalités politiques avec lesquelles les Français seraient les plus prêts à partir en vacances sont :


Nicolas Hulot
27 %
Rama Yade
26 %
Nathalie Kosciusko-Morizet
18 %

Nicolas Hulot a la faveur des femmes et arrive en seconde position chez les hommes, alors que la tendance s'inverse pour Rama Yade. En revanche, choix très opposés pour la troisième position : les femmes préfèrent la compagnie d'Olivier Besancenot tandis que les hommes privilégient Nathalie Kosciusko-Morizet.
Le choix des hommes


Rama Yade
34 %
Nicolas Hulot
28 %
Nathalie Kosciusko-Morizet
24 %
Le choix des femmes 


Nicolas Hulot
25 %
Rama Yade
17 %
Olivier Besancenot
12 %
  • Les flops de l'été 2011 :
Les laissés-pour-compte des vacances seraient : 
Jean-Luc Mélenchon
7 %
Marine Le Pen
7 %
Michèle Alliot-Marie
7 %

  • Les primaires des vacances :
Dans les oppositions qui font la une de l'actualité politique, qui remporterait la faveur des Français pour partir en vacances ?

Dominique
Strauss-Kahn
François Hollande
Martine Aubry
Ségolène Royal
16 %
12 %
10 %
9 %

François Fillon
Dominique
De Villepin
Alain Juppé
Nicolas Sarkozy
14 %
12 %
12 %
11 %

Nicolas Hulot
Eva Joly
27 %
12 %

Olivier Besancenot
Jean-Luc Mélenchon
13 %
7 %

  • Le match des Finalistes de 2007

Nicolas Sarkozy
Ségolène Royal
11 %
9 %

  •     Les « vacanciables » par génération : Rama Yade en tête chez les jeunes et les seniors !

Les 18 /24  ans
Rama Yade 
25 %
Les 25 /59 ans
Nicolas Hulot
27 %
Les plus de 60 ans
Rama Yade 
39 %

  •       Les préférences Paris/Province :

Région Parisienne
Rama Yade 
31 %
Province
Nicolas Hulot
26 %
  
  •      Qui sur une île paradisiaque et qui chez belle-maman ? Un profil de vacances qui donne un éclairage différent de l'image des personnalités politiques...
Pour des vacances sea, sex and sun sur une île paradisiaque, c'est avec Rama Yade que nos compatriotes partiraient (choisie avant tout par les hommes, à 20 %)

Pour des vacances en famille, c'est vers François Bayrou que les Français se tourneraient (même s'il ne tente que 6 % des répondants). 

 Nicolas Hulot fait l'unanimité pour un trek au bout du monde ou un safari en Afrique (choisi par plus de 20 % des hommes comme des femmes !)

Enfin, c'est avec Dominique Strauss-Kahn que les Français partiraient pour des vacances citadines, branchées ou culturelles (choisi en n°1 par les hommes, à 13 % !).

« Notre intention est de présenter la cote de popularité des hommes et des femmes politiques de manière différente et amusante. » déclare Pierre Brisset, Directeur Général de VoyagerMoinsCher.com, « La portée de cette étude n'est pas politique, elle ne reflète pas les intentions de vote mais indique, sous un angle décalé, l'intérêt que suscitent les personnalités politiques auprès des Français.»

Synthèse complète des résultats en pièce jointe.

*Méthodologie : Étude quantitative réalisée en ligne par l'Institut OpinionWay pour VoyagerMoinsCher.com du 6 au 12 avril 2011 sur 1051 répondants au global auprès d'internautes âgés de 18 ans et plus, représentatifs de la population française des internautes (sur des critères de sexe, d'âge, de CSP et de région UDA, source INSEE).

Vous en reprendrez bien cinq ans ?

L’appel à signatures de Jean-Pierre Chevènement est dans le dernier billet de Jean-Luc Laurent, Président du MRC (et maire du Kremlin-Bicêtre).

Je ne l’avais lu qu’en diagonale avant de le balancer dans Twitter quand un sympathique twittos local auquel je paierai une bière à l’occasion mais pas ce soir, je suis retenu, m’a fait remarquer un détail amusant.

Jean-Luc Laurent, signataire de la lettre, indique dans le courrier que Jean-Pierre Chevènement a prouvé son sens de l’état. Pour résumer : ses différentes démission quand il était ministre. A la fin de la lettre, il est rappelé que la dernière démission, en 2000, était due à un désaccord à propos de la Corse.

A aucun moment, il ne se désolidarise de la politique économique menée par le gouvernement Jospin auquel il participait.

Jean-Luc Mélenchon, aussi, d’ailleurs…

Contre son camp

Etrange, cette chaîne que lance Lomig, mais, étant tagué, je vais faire face avec tout le sérieux qui me caractérise, non sans taguer, au préalable, le Faucon pour son grenier, Petit Louis, Asclepieia, Yann et Le Coucou.

Lomig est un blogueur libéral bien connu. Le grand parti politique dont il se sent le plus proche est l’UMP mais il semble prêt à voter pour le candidat du Parti Socialiste pour reléguer son parti dans l’opposition afin qu’il se ressource et redevienne vraiment libéral. Je résume, hein ! Si vous voulez sa version à lui, vous pouvez le lire.

S’il me retourne la question, c’est donc pour me demander si je serais prêt à voter pour l’UMP pour reléguer mon clan dans l’opposition pour qu’il se ressource.

La réponse est clairement négative. Le 21 avril 2002, je me suis juré de voter toujours pour mon camp qui est ainsi dans l’opposition depuis 10 ans. D’ailleurs, la question ne se pose pas : « mon » clan est dans l’opposition, je ne vais pas l’y reléguer encore plus…

Ma réponse est donnée…

Je vais donc pouvoir donner mon avis à Lomig sur sa position. Il devrait d’ailleurs observer le Parti Socialiste : un « grand parti gouvernemental » dans l’opposition peut-il se ressourcer ?

Niet.

Imaginons la défaite de Nicolas Sarkozy. Un jeu de pouvoir se déroulera à l’UMP entre Xavier Bertrand et Jean-François Copé qui ne lâcheront pas une miette pour tenter d’avoir le leadership sur le parti. Les militants UMP ayant un culte du chef, ils n’oseront même pas les foutre dehors qu’ils incarnent le plus l’échec de l’UMP.

Les « anciens », tels que Alain Juppé, François Fillon et Jean-Pierre Raffarin, tenteront de se positionner comme arbitre, au cas où la Présidence du Sénat, du Conseil Constitutionnel, de l’Amicale des anciens clients de la buvette de l’Assemblée se libèrent… Et quelques canards iront rejoindre des partis annexes, derrière Dominique de Villepin ou Jean-Louis Borloo pour tenter d’avoir un strapontin dans un futur Conseil Territorial…

Ca fait probablement près de cinq ans que je connais Lomig, par blogs interposés (et par deux Républiques des Blogs, si ma mémoire est bonne), et je me demande en quoi il peut trouver le moindre vrai libéralisme dans la politique de l’UMP qui ne fait que favoriser l’entassement des richesses et décourager les initiatives individuelles…

D’ailleurs, l’UMP a raison : personne ne veut de libéralisme en France. Les professions où devraient trôner le plus de libéraux sont celles les plus réglementées puisqu’il faut une « licence » pour avoir le droit d’exercer ! Demandez à un taxi s’il veut libéraliser sa profession ou à un patron de bistro s’il veut qu’on puisse vendre des consommations sans licence IV !

Le Front National a été libéral avant d’opérer un tournant étatiste sous l’influence de Marine Le Pen et c’est heureux : je m’amuse beaucoup en lisant les commentateurs de Didier Goux qui semblent perdus, les braves…

Pour résumer : je souhaite la défaite cinglante de l’UMP pour avoir le plaisir d’observer tout ces braves gens se démener pour exister.

Au PS, on a déjà donné…

(photo)

Marine Le Pen piratée


Allons bon ! Le site de Marine Le Pen a été piraté !

Google Traduction est formel : "- Site a été violée comme une réponse aux femmes musulmanes en France -
Être de vous même de parler à une femme musulmane pure et chaste
Le jour se levait sur ​​votre site et vous obtenez à la présidence du gouvernement Blow tous les serveurs français"

(repéré par Louis)

27 avril 2011

Blogueur autiste

« L' autisme est un trouble du développement caractérisé par une interaction sociale et une communication déstabilisées en conjonction avec des comportements restreints et répétitifs. » C’est compliqué, il faut relire deux fois avant de comprendre, mais c’est Wikipedia qui nous explique ça.

Le côté restreint pourra facilement nous être expliqué par Wikio. Cliquez ! Bien… Maintenant, cliquez sur « Sortant » puis chercher. Le machin vous dit « Aucune information trouvée. »

Je vous l’illustre, il faut rendre service :



Ce type passe son temps à lire mes blogs mais ne prends pas soin d’étudier mes « conseils de blogage », c’est dommage. On se demande s’il sait lire. Même pas. On s’en fout. On se demande juste s’il s’intéresse au monde qui bouge autour de lui. On s’en fout aussi ? D’accord. Il finira seul. C’est dommage.



Merci à toi, pour lui, DPP.


Merci à toi, pour moi, vieille poche !

Eternel assisté néanmoins toujours prêt à entreprendre une croisade, c'est beau.

Néanmoins, il y a environ 99,6% de mes lecteurs qui ne comprennent pas ce billet et je les félicite.Sincèrement. Parce que tout le monde s'en fout. Sauf lui, tellement il est bête. Alors, j'explique : il y a un blogueur mesquin, dans cette blogosphère, qui fait une fixation sur moi parce que je ne m'intéresse pas à lui et qui en fait une jaunisse. Alors tous les quinze jours ou toutes les trois semaines, il fait un billet pour me rentrer dans le lard, parce que ça lui fait plaisir. Alors j'ignore. Dans les commentaires de son dernier billet à mon propos, il semble espérer que je porte plainte contre lui, pour harcèlement. Le problème est que je m'en fous.

Il a tort. Je m'intéresse beaucoup à lui, sociologiquement, il y a beaucoup à apprendre.

Néanmoins, s'il pouvait me lâcher la grappe, ça m'arrangerait. Ou alors, qu'il répare son blog pour que les liens qu'il fait vers mon blog puissent être repérés par Wikio, pour asseoir ma position...

La santé publique en danger

"Entre Révision Générale des Politiques Publiques, diminutions des crédits pour les établissements de soins et recentralisation du système hospitalier, la majorité UMP mène la santé publique droit dans le mur." A lire sur le blog de Loïc Cauret.

François Hollande sera le candidat du Parti Socialiste

Dominique Strauss-Kahn sera candidat aux primaires du Parti Socialiste mais partira « à reculons », comme forcé par ses amis ou la peur de ruiner son image en ne voulant pas faire face à son destin.

Martine Aubry se ralliera à DSK et Ségolène Royal ne tardera pas à faire pareil.

Trois candidats sérieux seront donc en course : François Hollande, Arnaud Montebourg et Dominique Strauss-Kahn. Benoît Hamon tentera peut-être sa chance, ne serait-ce que pour s’entrainer.

François Hollande et Dominique Strauss-Kahn arriveront en tête du premier tour.

Dominique Strauss-Kahn en prendra plein la gueule alors que François Hollande sera sur un nuage.

DSK retirera sa candidature sur un coup de génie, pour créer l’unité du parti derrière François Hollande.

DSK aura négocié un poste : Président de l’Europe ou Secrétaire Général de l’Amicale des Joueurs de Pétanque du Val d’Oise. Ségolène Royal aura obtenu la présidence de l’Assemblée Nationale ou la gestion de la buvette de Solférino et Martine Aubry sera Premier Ministre ou Secrétaire d’Etat aux anciens combattants..

C’est beau, non ?

Ce n’est pas que de ma faute si je raconte des conneries, ce midi. C’est Dedalus qui demande à une ribambelle de blogueurs le scénario rêvé pour ces primaires. Il faut bien trouver un truc un peu original, non ?

Je tague, à mon tour : Cuicui, Tracker, Lucia Mel, Bembelly, MHPA, Nicocerise, Marie, Zette, Disp, Nicolas, Lolo et Marco.

Signaux de campagne

Nous avons d’un côté le FMI qui prépare le remplacement de Dominique Strauss-Kahn pour « donner à cette institution la direction nouvelle dont elle a besoin pour réellement se mondialiser » et, de l’autre, ses principaux lieutenants, Jean-Christophe Cambadelis et Jean-Marie Le Guen qui ne sont pas contents parce que François Hollande part en campagne trop tôt.

Pendant ce temps, CC semble faire activement la campagne de François Hollande. Quel courage ! Quelle abnégation !

Sans asperge mais avec des Poireaux, pour la Belgique, CC…

N.B. : Ceci est un billet de test, ne faites pas attention.

Mai 2011 : deux Kremlin des Blogs pour le prix d'un


Conseil de blogage 2326 : quand tu ne sais pas quoi faire dans ton blog politique, organise des soirées de blogueurs.

Le 5 mai : en l’honneur de Dadavidov.
Le 19 mai : en l’honneur de Juju.

Page de publicité : y’a Matfanus qui sort un bouquin. Achetez-le.

Pour les Kremlin des Blogs, El Camino et Melclalex sont priés de ramener des gonzesses nues. J'espère que la vieille guenille et le blanc bec pourront être là pour au moins un des deux, de même que les pouffes diverses et les ivrognes notoires.