06 juillet 2018

Les limitations de vitesse à la con

On parlait code de la route avec un copain dans les commentaires de mon blog. D’ailleurs je présente mes excuses à mes copains, depuis le bug de Blogger, j’oublie de publier les commentaires. Toujours est-il que je lui ai répondu ceci ;

T’es con. Il y a incompréhension. Je veux qu’on retire des points sur les permis et qu’on arrête les stages pour en récupérer. Par contre, je ne veux pas de mesures sans efficacité comme les 80. Sinon passons directement à 25... Il y aura moins de mort. Donc faisons en sorte que les connards respectent la loi et ce n’est pas en changeant cette dernière qu’on le fera. 

Cette limitation à 80 est une connerie. D’ailleurs je n’ai vu aucun rapport qui la préconise. Les routes dangereuses le sont parce que les types s’y sentent en sécurité et relâchent l’attention. C’est ce que disent les rapports. A 80 ils se sentiront plus en sécurité. C’est un peu ce que montre l’experimentat au Danemark. 

Cela étant, moi, j’ai lu les rapports. 

Maintenant, parlons des arguments des opposants à cette limitation. Par exemple, les moteurs des voitures sont optimisés pour rouler aux vitesses légales. 50, 70, 90, 110, 130, 220,... Faire un truc intermédiaire à 80 provoquera une augmentation de la consommation et donc de la pollution des voitures actuelles et il y a si peu de différence entre les 70 et les 80 que l’optimisation sera impossible. 

Et je n’ai pas de voiture et défends la politique de la ville de Paris. J’ai réellement lu les études et j’en tire des conclusions, sans doute les mêmes que les auteurs, mais mal interprétées par quelques andouilles. 

Hop.

05 juillet 2018

Les usines à picole et l’augmentation de la précarité.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/loudeac-22600/loudeac-un-bar-sportif-pourrait-prendre-la-place-de-magasin-vert-5865288

Monstrueuse connerie. Je vais vous recommander de lire mais vais donner deux ou trois précisions auparavant. Loudéac est une ville de Centre Bretagne de 10000 habitants. Le centre ville est ravagé à cause, notamment, du développement d’une zone commerciale en périphérie (je ne la remets pas en cause et je n’ai aucune solution à proposer : les gens allaient faire leurs courses dans la zone commerciale la plus proche, à vingt minutes). Une nouvelle usine à vendre hors du centre ville et de la zone commerciale en question est de la folie. D’autant qu’il y a déjà un V&B dans la zone en question. Une autre catastrophe sur le plan de l’aménagement du territoire, la smicardisation de la société, l’égalité vers le bas,...). 

Ça me fait penser que j’étais à un after work avec la boîte ce soir. Le premier verre était offert par elle. Je l’ai bu. C’était un demi. Après j’ai voulu boire un autre verre (ce n’est pas de l’alcoolisme mais du savoir-vivre : de toute manière, j’allais picoler ailleurs).  J’ai demandé au Loufiat le prix d’une pinte car je n’avais pas trop de liquide. 10 euros. Je suis parti. 

A Loudéac, il y a des espèces de machins qui veulent faire de la concurrence à des bistros qui font la pinte à 5 euros (tout comme à la Comète). Ils vont donc la faire à 4. 

Les salariés seront moins payés et on appelle ça le nivellement par le bas. En plus, ils auront une bière très bas de gamme et un tas d’andouilles iront consommer chez eux pour payer moins cher. La spirale descendante. Ces braves gens sont payés de moins en moins en moins et sont obligés d’aller dans des commerces où les salariés sont payés de moins en moins en moins tout comme ceux de leurs fournisseurs qui produisent de la merde. 

Pendant ce temps, les petits commerces et les centre villes meurent. 

Hé ! Les pauvres ! Boycottez les usines à picoles. Prenez deux ou trois bières dans des bistros normaux et finissez vous à la maison avec un produit de la qualité qui vous va moins chère que dans une usine en question. 

Je suis heureux de soulever les vrais problèmes.

01 juillet 2018

Chauffeurs abrutis et 80


Nous avons ici la photo d’une voiture et d’une moto de deux abrutis garés sur le trottoir devant la Comète. Ils savent probablement que c’est interdit mais se disent qu’ils ne gênent personne et ne prennent aucun risque... C’est à cause de ce genre d’abrutis qu’on se prend des règles de plus en plus contraignantes comme la limitation à 80 qui démarre aujourd’hui. Il faut arrêter d’augmenter les contraintes et accroître les peines. Il faut confisquer la Chrisler de ce gros con qui se croit tout permis pour frimer dans mon patelin de banlieue. Il mérite l’IVG à retardement en cette journée d’hommage à (en voiture) Simone Veil. 

Très bel hommage d’ailleurs. Malgré les gesticulations idiotes de ces jeunes crétins qui interprétaient Nuit et brouillard d’une manière sublime. On aurait dit des conducteurs bourrés. 

Mais je m’égare. Je veux bien rouler à 80 pour gagner 13 mètres de freinage mais il faudrait surtout punir les connards qui font des infractions en toute bonne foi. Faire des lois et des règlements est facile. Cette limitation à 80 est une très grosse connerie. 

La prochaine étape sera de limiter à 2 le nombre de degrés d’alcool dans le sang. Ça empêchera les braves gens d’aller boire un coup après le travail mais pas les connards défoncés de prendre la voiture pour aller en boîte de nuit. 

30 juin 2018

Les vacances

Le gros W a oublié ceci dans Facebook :

https://www.parisvox.info/2018/06/30/vacances-restez-chez-vous 


J’ai commenté :

L’auteur a beaucoup de talent. De tous temps, j’ai pesté contre les abrutis qui me demandent où je vais en vacances. Outre, le fait qu’ils n’en ont rien à cirer (j’espère pour eux), les vacances sont le fait de ne pas travailler. Ceux qui partent en vacances sont des gens qui n’aiment pas leur travail. Ils sont malheureux toute l’année. Mais je m’égare. Je voulais dire que ma mère étant à l’hôpital pour un long traitement, j’ai la sérénité d’envisager de ne pas prendre de vacances mais des jours à droite et à gauche pour passer du temps avec elle, entretenir la maison, m’occuper de son linge et boire des bières avec les copains. J’ai même négocié avec ma boîte pour pouvoir faire du télétravail à partir de chez elle le vendredi. Ce qui fait qu’en posant mon mercredi et mon jeudi à peu près toutes les semaines cet été, je pourrai bosser trois jours par semaine tout en étant assez dépaysé et près d’elle en ayant tous mes week-ends pour me saouler la gueule avec les copains  bretons en continuant à prendre des cuites trois ou quatre jours par semaine à la Comète. Je vais en faire un billet de blog, tiens.

28 juin 2018

Critiquer les critiques de foot rend con

Je désapprouve les propos de Mélenchon quant à l’élimination de l’Allemagne. Quand on est responsable politique, on doit savoir fermer sa gueule. A noter que ceux d’Adrien Machin étaient bien plus drôles. Mais 24 heures après, on voit encore des glandus qui les critiquent dans Twitter. 


Je rappelle qu’on est plusieurs millions à s’être réjouis bêtement de cette élimination. On va dire en vrac : c’est la vengeance de 82, ça suffit les victoires de l’Allemagne et tout ça. 


On est dans le monde du foot. Il n’y a pas de xénophobie, de germanophobie et tout ça. C’est le jeu : c’est un championnat des nations. Je sais que nous pourrions vomir de cette idée mais, là, j’ai mieux à faire. 


Comme on disait avec les collègues (de toutes couleurs), il ne reste plus qu’une équipe pour représenter l’Afrique : celle de France. C’est peut-être de la connerie. Pas du racisme. 

26 juin 2018

Les latrines de Latran

Périodiquement (forcément), on a des gens de gauche qui s’offusquent parce que le président machin a été chercher son truc à Latran. D’autres fois, ce sont les types de droite qui gueulent parce qu’il n’y va pas. Le sujet manque de profondeur : on s’en fout. J’ai dit ça dans Facebook. Je me suis fait insulter. Moi, je suis fier d’avoir un président maréchal des logis à Latran. Pendant qu’il fait ça, il n’est pas au bistro. 

Cela étant, une nouvelle polémique a été lancée ce soir : Macron a fait la bise au pape. Vu leur différence d’âge, on aurait pu penser que cet acte de pédophilie est scandaleuse mais même pas. Les lascars s’offusquent pour s’offusquer. Pour ma part, si j’ai l’occasion de faire la bise à un pape, je la fait. Sauf si ,comme Benoit machin, on peut légitimement le suspecter de renifler du goulot. 

Les gauchistes me laissent perplexe. Ils font des polémiques pour n’importe quoi et s’étonnent que les types pas officiellement de gauche font 70% dans les urnes. Et je suis gentil. 

Je vous conseille néanmoins la lecture de mon billet précédent dans lequel je raconte une cuite ce qui est bien plus intéressant que ces conneries. 

Et ne ne parlez pas de laïcité. Les gauchistes gueulent quand Macron se fait introniser roi de Latran et quand mes potes du Printemps Républicain, dont au sujet duquel je fait partie avec fierté et soif, laissent entendre que les attentats islamistes seraient commis par des islamistes. 

Tous tarés. 

Ma fête de la musique. Hips.

En parlant avec Francois, je me rends compte que je n’ai pas raconté ici mon vendredi soir au 1880 chez Ccil et Christophe pour la fête de la musique. Il faut dire que mon souvenir le plus précis est quand je suis rentré à la maison. Il était prévu que je passe le linge de la machine à laver dans celle à sécher. Je n’ai pas réussi malgré leur proximité immédiate. J’ai décidé d’aller me coucher. 

Soyons honnête. Je l’ai déjà raconté, dès samedi soir. Mais j’ai effacé ma publication vu que je racontais des actes à priori illégaux commis par des potes comme Anthony et Alex qui avaient une légère ébriété prononcée le samedi. Contrairement à moi : je n’arrivais plus à boire. 

Le samedi matin, j’avais la tête dans le cul pour une raison que j’ignore. J’avais un deuxième souvenir : avoir tout payé en liquide. J’ai donc fouillé la poche de mon pantalon : il y manquait 85 euros. A 2€50 le demi et la galette saucisse. J’en ai mangé trois et j’ai eu deux verres offerts par la maison pour la simple raison que je suis sympathique. Je vous laisse faire le calcul. J’ai de beaux restes en cuite mais pas en calcul mental. Et je crois bien que Gilles a fait pire. 

Gloire à lui.

20 juin 2018

Les autoproclamés spécialistes du foot me gonflent

Je n’aime pas spécialement ce sport mais je participe un tantinet à la liesse populaire. Sans snobisme. J’aime bien les collègues qui font des concours de pronostic et leurs discussions à la cantine. J’y participe, pour vous dire alors que ma haine du sport devrait m’inciter à manger tout seul. 

Ce soir, au bistro à côté du boulot, deux entreprises avaient organisé des happy hours dont une avec tournois de baby foot en l’honneur de la coupe du monde. Certains regardaient le match à la télé. D’autres jouaient. Le concours a commencé à 19h30. À vue de nez, les lascars sont obligés de rester jusque qu’à la fin, vers 23 heures. En heures non payées. Pour sucer un ou deux chefs. Ça devrait être interdit. 

A la Comète, ce soir, un spécialiste autoproclamé vient de sortir un truc du genre : c’est évident la faute de Ronaldo aurait mérité un penalty. Je m’en fous. Ça fait des années qu’on nous bassine avec l’intérêt ou pas de l’arbitrage vidéo. On s’en fout. 

Les automachins du bistro nous les brisent. 

Ils ne s’y connaissent pas plus que vous et moi. J’ai été consultant (en informatique, pas en foot) pendant des années. J’arrivais à parler foot parce qu’il me faut parler avec des clients. Mais les imbéciles sont imbéciles. Ils oublient la part de hasard. 

Rappelons-nous la victoire de la France en 1998. Qui aurait pu deviner la victoire contre la Croatie avec deux buts de Thuram ? Et celle aux penaltys face aux Italiens ? Et la déchéance du Brésil en final ?

L’équipe de France était la plus solide et arrêtez de nous les briser. Surtout 20 ans après. La victoire fut belle et on l’a arrosée. Point. 

16 juin 2018

Vive Néon !



Rendez-nous le Gorafi !




Les sites qui balancent des fausses news pour deconner (c’est tout à leur honneur) me fatiguent car des andouilles y croient. Et polémiquent, en font un sujet politique,...

Il faut reconnaître que seul le Gorafi a du talent, presque un don. J’en avais déjà fait un billet il y a un ou deux ans. BMF (oui) tente de plagier le Gorafi. Ils ne sont pas drôles et ils sont insultants. En l’occurrence, on ne s’en prend pas au physique des gens, surtout quand un type a épousé sa mère. L’humour est une science rare. 

Le titre des articles du Gorafi est toujours très drôle (par la fake news qu’il porte) et on va voir l’article pour admirer le style journalistique (surtout moi, en tant que blogueur, assez doué pour raconter des conneries mais assez peu pour être credidible)(pourtant, je sais faire fort : je défends Hollande depuis plus de sept ans).