16 juin 2018

Vive Néon !



Rendez-nous le Gorafi !




Les sites qui balancent des fausses news pour deconner (c’est tout à leur honneur) me fatiguent car des andouilles y croient. Et polémiquent, en font un sujet politique,...

Il faut reconnaître que seul le Gorafi a du talent, presque un don. J’en avais déjà fait un billet il y a un ou deux ans. BMF (oui) tente de plagier le Gorafi. Ils ne sont pas drôles et ils sont insultants. En l’occurrence, on ne s’en prend pas au physique des gens, surtout quand un type a épousé sa mère. L’humour est une science rare. 

Le titre des articles du Gorafi est toujours très drôle (par la fake news qu’il porte) et on va voir l’article pour admirer le style journalistique (surtout moi, en tant que blogueur, assez doué pour raconter des conneries mais assez peu pour être credidible)(pourtant, je sais faire fort : je défends Hollande depuis plus de sept ans). 

14 juin 2018

Medine au Bataclan : ne servons pas la soupe



Résumons l’affaire : le rappeur Médine (depuis quand je parle de rap dans mon blog) va passer au Bataclan ce qui provoque l’ire de types comme moi qui ont tendance à avoir une légère animosité contre l’islam politique. Au Bataclan, il y a eu un massacre pratiqué par des islamistes avec un peu de mauvais fond. Et Médine donc a sorti des chansons sujette à polémique sur lesquelles je ne reviendrais pas vu qu’on trouve des andouilles (tiens ! Je ne savais pas de quoi dîner !) pour trouver des arguments en sa faveur. J’en ai soupé. 

Je pense que les patrons du Bataclan aurait pu avoir de meilleures intuitions en terme de programmation musicale. Mes amis - du Printemps Républicain - sont accusés d’appeler à la censure par des islamoclowns alors qu’ils ne font que souligner un choix hasardeux. Du coup, les islamcusateurs accusent le PR de critiquer la direction du Bataclan pour masquer leur islamophobie. 

Vous ne croyez pas que ça commence à bien faire ? Je parles du procès éternel du Printemps machin dont je fais partie...

Le dessin illustrant ce billet aurait été diffusé par Médine. Il n’est pas drôle. Il parodie un dessin de Cabu, assassiné par des cons. Il n’ai vraiment pas drôle. Je voudrais néanmoins répondre à Médine. Je ne l’aime pas. Cela n’a rien de méchant. Je ne le connais pas. On ne peut pas aimer ce que l’on ne connaît pas à part le cul quand on a 14 ans. 

Ce qui me fait penser que les trous du cul inconnus ont bien tort de surfer sur un buzz idiot pour en ajouter une couche pour se faire connaître. Reconnaissons qu’ils méritent des baffes. 

Après dîner. 

Medine au Bataclan : ne servons pas la soupe



Résumons l’affaire : le rappeur Médine (depuis quand je parle de rap dans mon blog) va passer au Bataclan ce qui provoque l’ire de types comme moi qui ont tendance à avoir une légère animosité contre l’islam politique. Au Bataclan, il y a eu un massacre pratiqué par des islamistes avec un peu de mauvais fond. Et Médine donc a sorti des chansons sujette à polémique sur lesquelles je ne reviendrais pas vu qu’on trouve des andouilles (tiens ! Je ne savais pas de quoi dîner !) pour trouver des arguments en sa faveur. J’en ai soupé. 

Je pense que les patrons du Bataclan aurait pu avoir de meilleures intuitions en terme de programmation musicale. Mes amis - du Printemps Républicain - sont accusés d’appeler à la censure par des islamoclowns alors qu’ils ne font que souligner un choix hasardeux. Du coup, les islamcusateurs accusent le PR de critiquer la direction du Bataclan pour masquer leur islamophobie. 

Vous ne croyez pas que ça commence à bien faire ? Je parles du procès éternel du Printemps machin dont je fais partie...

Le dessin illustrant ce billet aurait été diffusé par Médine. Il n’est pas drôle. Il parodie un dessin de Cabu, assassiné par des cons. Il n’ai vraiment pas drôle. Je voudrais néanmoins répondre à Médine. Je ne l’aime pas. Cela n’a rien de méchant. Je ne le connais pas. On ne peut pas aimer ce que l’on ne connaît pas à part le cul quand on a 14 ans. 

Ce qui me fait penser que les trous du cul inconnus ont bien tort de surfer sur un buzz idiot pour en ajouter une couche pour se faire connaître. Reconnaissons qu’ils méritent des baffes. 

Après dîner. 

13 juin 2018

80 km/h

Je ne me suis pas exprimé sur le sujet si ma mémoire est bonne mais la future limitation continue à faire polémique. Je vais donner mon avis. C’est une connerie. 

Contrairement, à ce qu’on a pu lire, aucune étude sérieuse ne préconise cette baisse de vitesse. Les études se « contentent » de démontrer qu’il y a plus d’accidents sur les axes concernés qu’ailleurs. Et que, s’il y en a plus, c’est parce que les gens se sentent en sécurité (avec les travaux menés comme la suppression des carrefours « à niveau ») et relâchent leur attention. J’ai lu les rapports, moi. C’est un peu délirant mais les travaux menés pour empêcher des morts ont pour conséquence d’en créer mais moins. 

Et cette nouvelle mesure va accélérer le processus et cette relâche d’attention. J’ai beaucoup roulé la semaine dernière (5 allers retours Loudéac Rennes, Google Map est ton ami, un trajet privilégié, 70% de 4 voies, a vue de nez). Et j’ai observé. J’étais en vacances et détendu (que ça à faire). Si j’avais le trajet à faire souvent, genre tous les jours, j’aurais eu un certain énervement. 

Il est évident que les accidents seront moins graves à 80 qu’à 90 vu les distances de freinage mais... On ne prend pas assez en compte les arguments des opposants à cette mesure. Ben oui, on continuera à avoir envie de doubler des camions qui roulent à 80. On continuera à rouler à 90 quand il pleut alors qu’il faudrait descendre à 60. Et on nous sortira de nouvelles lois. Elles ne sont pas toutes mauvaises. Le nombre de morts sur les routes diminue continuellement ou presque depuis 40 ans malgré l’augmentation du trafic. 

Mais cette nouvelle limitation ne sauvera pas 1% des braves gens parce que des cons continueront à rouler avec trois grammes ou à 110. Tiens ! Prenons cette limitation (justifiée) au sujet de l’alcool. Quand je vais au bistro et que je dois conduire, je limite ma consommation à 4 verres. Je suis un peu gros et le ballon ne virera pas. Mais je ne bois ces quatre verres que si mon trajet de retour ne fait qu’un ou deux kilomètres. Je sais que si j’ai plus de route, j’ai un risque de somnolence. 

La sécurité routière ne doit pas venir uniquement d’ordres gouvernementaux. Un peu de pragmatisme ne nuit pas. Il y a des gens qui ont besoin de leur voiture. En 20 ou 30 ans, le nombre de morts a été divisé par 10, par la loi (et les contrôles) et par les travaux. 

Ne faisons pas n’importe quoi. On n’arrivera pas à zéro sans le progrès technologique. Il arrive. 

09 juin 2018

Une autre idée du bonheur

Tout seul à la maison, j’ose. 100g de beurre. 650g de filet mignon coupé en rondelles (mon côté célibataire). 1 grosse échalote vaguement émincée. Beaucoup de poivre (pas de sel mais c’est sans doute une erreur). 10 minutes à feu vif. 

Pendant ce temps, épluchage, lavage, coupage en rondelles (une obsession, vous dis-je) des pommes de terre. Hop ! Dans la sauteuse. Baisse du feu. Ajout de trois ou quatre verres d’eau. Laisser légèrement frémir l’eau jusqu’à évaporation « puis après » pour que les pommes de terres roussissent légèrement. Disons 1h15. 

Remuer fréquemment, hein ! Mais sans plus. J’ai même pris un bain pendant ce temps (pour l’hygiène, j’aurais du le prendre après mais gare à l’hydrocution). 

Se préparer à manger l’entrée (des radis même si côté légume vert, ça fait un peu grand remplacement). Ajouter dans la sauteuse un peu de crème fraîche, genre 10 cl, juste de quoi fédérer les rogneries agglomérées dans la sauteuse. 

Bouffer la moitié (demain midi, je me fais revenir le reste à l’huile d’olive avec des trucs louches genre romarin et herbes de Provence). 

Prendre un dessert de tafiole, genre sorbet au citron. Ne pas prendre de café, ne pas débarrasser la table ou faire la vaisselle. Et foncer à la sieste. 

Ce repas avec seulement deux verres de vin rouge. Pas un seul apéro avant. Un peu comme si je faisais une purge. 

Le bonheur. 

Quand je pense qu’il y a des andouilles qui profitent de ce genre de journée pour faire des barbecues avec des « amis » et du rosé.

Dans la sauteuse, ne mettre ni moutarde ni vin blanc. Poivre, beurre salé et échalote. C’est tout ! Pas de solution de facilité pour se faire croire qu’on fait de la cuisine. Le « grillé » des pommes de terre et de la viande suffit à lui même, hein !

Compris ? 

02 juin 2018

Parti de gauche arrivé à rien

C’est rigolo, les socialistes canal gauche continuent à taper sur Hollande, comme ils l’ont fait pendant cinq ans, comme s’ils étaient jaloux d’être plus audible à chacun intervention - il les multiplie, selon eux pour rapporter du pognon à Joffrin mais ils sont un tantinet mesquin - que leurs propres poulains que personne ne connaît. 

J’ai même vu mon copain Jeff - j’aime bien le charrier - menacer de faire un billet de blog sur le thème : le vrai bilan d’Hollande. 

Je vais faire un billet, à l’occasion, sur le thème le vrai bilan de la gauche. Le candidat du parti a fait 6% puis il est parti du parti. J’ai pris le parti d’en rire. Il y a donc deux partis qui se partagent 6% des électeurs. C’est mal parti. Sans parti pris. Je me moque, mais ça reste mon parti de cœur, parti en vrille à la lecture de conneries. 

Je pensais qu’après l’élection du premier secrétaire les militants socialos allaient se poser et tenter de faire un vrai bilan. J’ai un autre copain qui critiquaient les types de gauche qui ont voté Macron en se trompant sur les raisons. Il disait qu’on voulait lutter contre les extrêmes. C’est quoi cette histoire ? On va nous sortir les extrêmes à la gueule pendant longtemps. J’ai voté Macron parce que si les types comme moi n’avaient pas voté Macron, Fillon serait premier ministre. Ce n’est pas de la faute si Hamon a totalement loupé sa campagne. Ce n’est pas de ma faute si les militants socialistes ont totalement tourné le dos au cœur de leur électorat : le centre gauche. Les gens, il faut se remettre (notamment à réfléchir). 

A contrario, j’ai vu des anciens soutiens d’Hollande passés défenseurs acharnés de Macron avoir les mêmes réactions à chaque prise de parole de pépère, du genre : fermé ta gueule, tu n’as plus rien à dire, tu as échoué. Il faut quand même être tordu pour avoir soutenu jusqu’au bout un type qui a échoué et lui chier dessus ensuite. Pépère dit bien ce qu’il veut et si les journaux en parlent, cela prouve peut-être qu’il aurait tort de s’en priver. 

Il nous reste la vraie gauche, l’insoumise. On voit de plus en plus d’analyses où on expliquent qu’ils ne se revendiquent plus de la gauche mais parlent au nom du peuple. Les lascars ont vu que le populisme marchait voire gagnait dans certains pays avec des alliances à moitié louches dans certains pays comme l’Italie. Tous les analystes en peau de fesses font semblant de comprendre. Pour ma part, non seulement je n’y comprends rien mais je n’ai même pas la prétention de faire croire que ça m’intéresse. 

Devant la décrépitude de la scène politique en France - on n’a même plus une droite « traditionnelle » ou « extrême » crédible, je m’intéresse plus à la République, ses valeurs et tout ça mais beaucoup oublient ce que ça veut dire. 

Hollande était électoraliste. Quand il était premier secrétaire, le parti a gagné plein d’élections puis, lui-même, a gagné la plus importante. Vous pouvez dire qu’il a échoué. Bah ! Les courbes s’inversaient progressivement, la croissance revenait, le chômage baissait - enfin - puis Macron a mené sa politique à la con pour foutre en l’air le pouvoir d’achat. Et paf ! Continuez à critiquer des trucs. La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe et le gros pépère. 

Mais ne vous vautrez pas dans le populisme sous prétexte qu’il est gagnant ailleurs. Je ne sais pas si le peuple gagne. 

Et arrêtez de vous battre pour vos 6% en étant persuadés que le peuple veut une politique plus à gauche quand on voit le poids de la gauche dans les sondages. 

Restons zens.

30 mai 2018

Dois-je fermer mon blog ?


Je ne crois pas. Mais je connais beaucoup d’andouilles qui devraient se poser la question. C’est à étudier. 

Tout comme les classements de pays en fonction de la liberté de la presse. On frise la Corée du Nord. 

29 mai 2018

La radicalisation belge

On n’en parle jamais assez. Je ne sais pas ce qu’ils demandent. Le Figaro se pose la question mais je pense que son patron est en intérim. 




Se laver les mains : avant ou après la miction

C’est le sujet du billet du jour du blog de Didier Goux qu’il arrive à rédiger sans le moindre racisme ou autre discrimation autre que sur l’hygiène de nos morceaux intime. 

http://didiergouxbis.blogspot.com/2018/05/de-lhomme-de-lurinoir-et-des-vastes.html?m=1


Je vous livre le commentaire que je lui ai laissé, ça m’évitera de faire un vrai billet :

Enfin un sujet important exposé dans les blogs.

Il ne faut pas omettre de la réflexion le problème du robinet. Il y en a trois types différents :
- ceux qui se tournent à la main,
- les boutons poussoirs qui donnent de l’eau pendant 20 ou 30 secondes,
- ceux à pédale (rien d’homophobe), ils s’activent avec le genoux ou le pied (je crois qu’ils sont obligatoire dans certaines cuisines, notamment celle de cantines mais je dois reconnaître que j’y pisse rarement). 

C’était ma contribution à la réflexion. 

Pour mon cas personnel, c’est plus un réflexe idiot. Je le lave les mains après systématiquement sauf si je suis chez moi (ou dans la maison de vacances de ma mère). Allez savoir pourquoi ? 

Si un lecteur me trouve dégueulasse, j’ai un argumentaire. Au bureau ou bistro, on se lave les mains parce qu’on passe pour salle si on ne le fait pas (et on évite de conserver de la pisse sur les doigts avant de les mettre sur un clavier ou un verre, voire un bol de cacahuètes).

Au bureau et au bistro, il y a pire : les gens qu’on croise en sortant des toilettes (eux ou nous). Personne n’ose dire : « excuse moi, je sors des wc, j’ai les doigts mouillés (ou plein d’urine) ». Donc je le lave les mains surtout pour montrer qu’elles sont mouillées et à voir un prétexte pour ne pas serrer celles des autres. 

Ce qui, au fond, est bien hygiénique. Par définition, j’ai la bite et les mains plus propres que les mains des autres. Je me fous de la propriété de la bite des autres sauf si on doit partager le même trou mais c’est un autre problème.