30 avril 2016

Faisons le bilan

L'ami Sarkofrance est sans doute peiné de voir que les informations économiques sont bonnes. Il a fait son billet hebdomadaire habituel pour critiquer tout mais je ne sais pas quoi, j'ai interrompu ma lecture suite à une crise de rire en lisant ceci : "Sur la même période, les chômeurs à temps partiel ont cru de 51.000". 

Ces fainéants de chômeurs ne sont même plus capables de l'être à temps complet... 

10 ans d'opposition font des ravages.
 

8 commentaires:

  1. Chômeurs à temps partiel ?
    Ils ont parfaitement le droit d'être inscrits à Pôle Emploi, de rechercher un autre travail ou de chercher à faire plus d'heures, mais ce ne sont pas des chômeurs !
    En catégorie C par exemple certains travaillent 30 heures par semaine.
    Ou alors on dit que les caissières de supermarché, qui font 27 heures en moyenne , sont des chômeuses ?

    RépondreSupprimer
  2. Au-delà des sarcasmes (et du mépris chez d'autres), je vais rappeler un point, essentiel: l'explosion du temps partiel contraint n'est pas une bonne nouvelle. C'est "moins pire" que la non-activité absolue, mais cela ne rémunère pas forcément mieux, c'est plus précaire.
    Dans la "baisse" du chômage de mars, il y a surtout une hausse du nombre de chômeurs travaillant à temps partiel. C'est tout. Et ce n'est malheureusement pas drôle.
    Allumez des cierges.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne fais que rigoler de ta formulation. Ton entêtement d'opposant te fait dire n'importe quoi. Et tu tapes sur la gauche. C'est ton choix.

      Supprimer
    2. je tape sur la gauche. Drôle. Je tape sur un président qui gouverne à droite et conchie sa gauche. Quand il s'en rappellera, on verra où nous en serons tous.

      Supprimer
    3. Oui mais soigne tes phrases.

      Supprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...