22 novembre 2023

Meurice est patapon

 


La vanne de Guillaume Meurice, sur France Inter, au sujet de Netanyahou était foireuse et j’avais dit que c’était de la démence (mais dans un billet ne portant pas que sur cette affaire dont je n’ai que faire). Cette andouille a bien le droit de raconter des bêtises, il est payé pour. Sa cheffesse a aussi le droit de l’enguirlander soit si les propos sont ouvertement illégaux soit s’ils nuisent à l’image de la station.

A la limite, cela ne nous concerne pas (et ne me concerne pas même je suis un peu fatigué des humoristes engagés de cette radio payée par nos impôts).

Rappelons que le lascar avait qualifié le premier ministre israélien de « nazi sans prépuce ». C’est évidemment insultant et je ne trouve pas cela drôle du tout. Somme toute, les nazis sont ces abrutis qui avaient voulu exterminer le peuple juif et le parallèle n’est pas heureux, sans compter que la circoncision n’est pas une spécificité du judaïsme…

 

Dans ma grande sagesse, je vais faire un aparté. Je suis tombé, cette nuit, sur une vidéo très récente de Méluche dans laquelle il raconte encore n’importe quoi, comme s’il s’en foutait de conserver encore un peu de crédibilité. Et la tactique est toujours la même : taper sur Israël et tous ses soutiens à l’international pour soutenir les Palestiniens tout en démontrant que seul lui sait ce qu’il y a faire, comme si la France pouvait réellement avoir un rôle à jouer.

C’est dans un billet appelant à relativiser que j’avais critiqué Meurice.

 


Toujours est-il que des gens ont porté plainte contre ce dernier et ils en ont bien le droit et qu’il a été convoqué par la police pour une vanne nulle à la radio.

C’est trop. Surtout que je ne vois pas trop ce qu’il peut bien raconter à la maréchaussée et je me demande si nos braves agents n’ont vraiment que cela à foutre.

On a quand même un sérieux problème d’Etat de droit et de respect de la liberté d'expression. Désolé de dire.

 

Guillaume Meurice a tout mon soutien ce qui lui fera une belle jambe.

 

Vous trouverez la définition de patapon ici et du côté chez Swann mais mon titre de veut pas dire grand-chose. C’est simplement un hommage à un vrai humoriste qui doit se retourner dans sa tombe, presque hui ans après sa mort.

17 commentaires:

  1. Entièrement d'accord : même les crétins congénitaux ont droit à la liberté d'expression. Sinon, ce n'est plus ni un droit, ni une liberté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soit vous défendez un gauchiste soit j’ai viré réac.

      Soit les deux ce qui au fond est naturel. Vive La Défense des cons (mais pas des iPhone qui considèrent La Défense comme un nom propre).

      NJ

      Supprimer
    2. Je ne défends pas un gauchiste mais un principe.

      Les ceusses qui prétendent être pour la liberté d'expression SAUF pour les fachos, les racistes, les bègues, etc., me font penser aux zozos qui sont contre la peine de mort SAUF pour les tueurs en série, les étrangleurs de petites filles, les dictateurs de droite, etc.

      En réalité, ces guignols sont CONTRE la liberté d'expression et POUR la peine de mort. Ce qui est leur droit, mais alors, au moins, qu'ils aient la lucidité et l'honnêteté de le reconnaître.

      Sinon, qu'on les bâillonne et qu'on les pende, bordel !

      Supprimer
    3. Je sais je sais. Je plaisantais maladroitement sur le fait que nous soyons d'accord.

      Et je fais un peu d'autodérision en mode "private joke". Pendant des années (jusqu'à il y a près de dix ans) je faisais partie des autoproclamés défenseurs de la liberté d'expression telle que vous décrivez...

      Supprimer
    4. J'avais parfaitement compris la plaisanterie ! Mais je l'ai prise comme prétexte pour faire un peu mon sentencieux…

      Supprimer
  2. Je m'aperçois que je n'ai absolument rien compris au titre… ni à quel "comique" vous faites allusion à la fin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit de Charb, rédacteur en chef de Charlie, assassiné lors des attentats de 2015. Maurice et Patapon sont les personnages d'une série de bandes de dessins humoristiques que j'aime bien, dessins "grossiers", humour scato...

      Quelques exemples.

      Supprimer
    2. Oui, je vois qui c'est, maintenant que vous le nommez.

      Supprimer
  3. D'accord pour dire que ce gugusse a le droit de se croire drôle. Chacun est libre de rire de ce qu'il veut. Perso, cette bande de cons m'a perdu en route il y a longtemps… l'humour sélectif est un privilège/inconvénient de l'âge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui est surprenant c’est que ça fait plus de dix ans que ces crétins font « l’image » de France Inter.

      Supprimer
  4. ''Surtout que je ne vois pas trop ce qu’il peut bien raconter à la maréchaussée ''

    Ma foi, il va sans doute lui donner des conseils sur le bon comportement que la police doit avoir (tirés des explications des uns, déclaration des autres, tous LFI)
    Hélène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas ce que veut entendre la police, je suppose...

      Supprimer
  5. Nous avons bien eu un ministère du temps libre de 1981 à 1984, et comme le ridicule n'a jamais tué personne pourquoi pas une police du rire! Comme vous j'imagine les questions ou mieux la sanction !!
    Sylvie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'était qu'une appellation d'un ministère, moins ridicule que les conneries pondues par Hollande comme "le redressement productif" à la place de "l'industrie". Ca a participé à décrédibiliser Hollande, d'ailleurs (tu peux regarder, un tiers des ministères ont une appellation ridicule, comme l'économie maritime au lieu de la mer ; on avait même un ministre de la réussite éducative).

      Supprimer
  6. Je ne sais pas de quoi tu parles, mais j'adore la photo. Un de mes films préférés l'as de as :)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. Je publie ceux que je veux c'est-à-dire tous sauf ceux qui proviennent probablement d'emmerdeurs notoires.