21 février 2014

Les rézossociaux et les municipales dans les petites communes

J'aime bien le côté village gaulois de Loudéac. Voilà l'extrait d'un mail que je viens de recevoir. Ci-après. C'est anecdotique. Mais c'est rigolo que les informations tournent par mail et pas dans les réseaux sociaux. Il y a vraiment un décalage entre les réseaux sociaux et la vraie vie. 

Clochemerle...

Voilà l'extrait du mail que des braves gens voudraient faire connaître : 

                                                                                     Portes ouvertes à L'école St. Joseph.


>  Trois adjoints de la municipalité étaient présents à la porte ouverte du collège St.Joseph. Tout se passait dans le calme.

>  Arrive le maire, qui venait tout "droit" du salon de l'habitat !..

>  D'emblée il s'en prend à  la Directrice , lui reprochant de ne jamais venir aux cérémonies patriotiques et d'avoir un

>  enseignant sur la liste de Jean-Paul !."Je ne vous donnerai plus un sou" !. Celle-ci se défend vigoureusement.

>  Ensuite c'est à Madame Bozec de prendre son paquet car elle n'aurait pas voulu s'engager suffisamment pour lui et de 

>   ne pas répondre à ses coups de téléphone, au bout d'un moment elle part.

>  Puis c'est le  tour d'une autre personne qu'il finira par faire pleurer par ses propos injurieux !.

>  Il a également reproché qu'un jeune prêtre de Loudéa soit allé s'inscrire sur les listes électorales les derniers jours de décembre.

>  Lundi, pris sans doute de remords, le maire, missionne son adjointe à la com ( Boulanger) d'aller présenter ses excuses auprès de

>  La Directrice !. Celle-ci scandalisée que Mr. le maire utilise un intermédiaire pour porter ses regrets, les  aurait délicatement 

>  renvoyes à l'expéditeur .

> Nos sources sont d'une personne qui travaille à St Joseph. Qu'il continue ainsi, il se décrédibilise .
>  
> Bonne lecture et faites le savoir autour de vous.

2 commentaires:

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...