31 décembre 2020

2020 : un impressionnant bilan !

Nous n’échapperons pas aux traditions, dans les blogs, et il est convenu de tirer un bilan de l’année écoulée. 2020 fut particulièrement bonne, avec un gouvernement au petit soin, qui n’a pas hésité à nous faire remplir des attestations pour s’assurer que nous ne sortions pas pour rien et ne perdions ainsi pas une précieuse partie de notre temps !

 

Il ne fallait surtout pas éviter cette année, évidemment, même si, à l’instar de Robert Hossein, tout le monde avait droit à une petite pause, à la fin.

L’année fut l’occasion de très grandes avancées sociales puisque le gouvernement a permis que de nombreux salariés exerçant une activité totalement inutile restent à la maison, payés par ses soins, comme un essai de revenu universel. Le télétravail a pu être testé à grande échelle, permettant à de nombreuses personnes, dont moi, de rester à la maison (voire à la maison de vacances), évitant de subir les transports en commun et ainsi de les engorger ! Cette année fût d’ailleurs très bonne quant à la maîtrise du réchauffement climatique puisque ces limitations des déplacements et des activités inutiles ont permis une très forte diminution de la consommation d’énergie.

2020 fut également une très grande année électorale avec le scrutin qui prend le plus les Français à cœur après la présidentielle : les municipales. Nos gouvernants ont eu l’excellente idée de mettre trois mois entre les deux tours des élections, permettant aux candidats de préparer très précisément les fusions de listes contrairement aux années précédentes où tout était précipité, sans la moindre cohérence.

On ne parlera pas de 2020 sans évoquer le formidable essor de la culture puisque les créateurs ont pu rester chez eux pour faire le métier, sans obliger de sortir pour coordonner des hordes de pue-la-sueur gesticulant sur des scènes, contraignant les bobos gauchistes à se peler les miches et se casser les oreilles à regarder ou écouter des guignols qui s’imaginent avoir du talent et trouvent normal d’être payés sur les fonds publiques !

Les secteurs du tourisme, de l’hostellerie restauration et des bistros réunis sortent renforcés de cette période puisque que le gouvernement leur a accordé deux longues périodes de fermeture au cours desquelles ils ont pu mener d’important travaux de réhabilitation, allant jusqu’à repeindre trois fois les toilettes pour s’occuper.

Il n’aura échappé à personne que 2020 a aussi été l’année de la santé (mais pas des pieds à cause de subtiles restrictions de déplacement) avec de gros efforts pour le personnel soignant, les hôpitaux, mais aussi pour la formation du grand public par le lancement de grands débats d’intérêt national sur les réseaux sociaux sur des sujets scientifiques ! Nul n’aura oublié, par exemple, les combats entre les partisans du bicarbonate de soude pour soigner les hémorroïdes contre ceux des ventouses pour réparer les jambes cassées.

Du côté des blogs, nous avons pu nous féliciter de leur renaissance temporaire à l’occasion de cette série illuminant la toile, appelée « journal du confinement » où chacun pu nous décrire leurs difficultés à avoir des érections, pour rester dans le domaine de la santé, les escargots traversants leurs cuisines, leurs peurs paniques à l’idée de rentrer dans un hypermarché de banlieue, leurs indignations en constatant que les populations ne croyaient à l’inutilité des masques.

Enfin, 2020 nous a donné un grand premier ministre, le premier depuis le début de la cinquième République dont le charisme dépasse celui d’une huitre.

 

2020, nous ne t’oublierons pas, si je puis me permettre ce tutoiement complètement ridicule. Je n’oublierai pas non plus tous ceux, dont les copains, qui ont vécu des galères, ont perdu des proches…

Commençons dès maintenant à préparer 2022 puisqu’il nous faudra trouver du personnel politique encore plus incompétent que celui que nous avons actuellement pour qu’il ne se risque même plus à prendre la moindre décision et que nous participions, à notre niveau, à la folie mondiale !

 

Vive la Chine !

9 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par son auteur.

    RépondreSupprimer
  2. 2020 pouvons nous te dire d’aller te faire enculer ?

    Sinon oui pour 2022. La bande de Charlots c’est bon

    RépondreSupprimer
  3. 2020 pouvons nous te dire d’aller te faire enculer ?

    Sinon oui pour 2022. La bande de Charlots c’est bon

    RépondreSupprimer
  4. 2020 pouvons nous te dire d’aller te faire enculer ?

    Sinon oui pour 2022. La bande de Charlots c’est bon

    RépondreSupprimer
  5. 2020 on peut lui dire d'aller se faire enculer.

    Oui pour 2022. La bande de clown en Marche, c'est bon.

    Allez, je retourne boire des vins.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé pour les répétitions mais les commentaires, à partir de Sarafi, ce n'est plus ça...

      Supprimer
  6. Très, très beau résumé de ce que nous aurons vécu en 2020.

    NB T'as oublié Raoult. ;+)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...