30 décembre 2020

Bon réveillon (surtout à moi, d'ailleurs) !

Préparons un réveillons convivial seul !

Rentrant de mon court séjour à Bicêtre vers 15h30, j’hésitais entre une très courte sieste pour terminée celle entamée dans le car et une vraie sieste m’embarquant jusqu’au dîner tant attendu vu que je n’ai mangé qu’un sandwich (triangulaire) aujourd’hui à Montparnasse et un reste de buche au chocolat en arrivant, toujours aussi bonne, près d’une semaine après la confection. L’option sieste l’a évidemment emporté mais elle fut triturée par mon estomac à un point que la vérité m’est apparue !

 

Petit 1 : si l’année 2020 fut aussi pourrie, c’est parce que je n’avais pas fait la bordée de rigueur le 31 décembre 2019 ! Le réveillon fut sympathique, en tête à tête avec ma mère, mais fut bien loin des orgies de ma jeunesse…

Petit 2 : d’ailleurs, il faut bien le dire, plus l’âge avance, moins on réveillonne et pires sont les années. Il y a une relation de cause à effet qu’on ne peut pas négliger.

 

Les prévisions météorologiques sur la Bretagne étant relativement mauvaises, je m’imaginais devoir faire les courses sous la neige, demain, avec mon vélo électrique ce qui sûrement une expérience sympathique mais je n’avais pas du tout envie de la tenter d’autant que des millions de Loudéaciens iraient préparer les agapes dans le même commerce que moi : le Leclerc de Loudéac.

Arrivé devant celui-ci, alors que j’attachais ma monture au poteau devant, je montais un plan stratégique. A la réflexion, il me fallait faire des courses pour demain midi jusqu’au déjeuner de samedi et qu’il fallait qu’elles soient relativement pantagruéliques pour tenir jusqu’au lundi si la neige se pointait réellement. Tant qu’à faire, j’ai décidé de faire 48 heures d’orgie en commençant dès demain mais dans une forme d’organisation qui impose un billet sur le blog politique.

Ma troisième décision fut de commencer par l’achat du vin. Tout ceci est très rationnel : le rayon pinard est au bout du magasin donc le transport des marchandises serait facilité. Les bouteilles seraient dans le fond de mon panier à roulettes ce qui me permettrait d’organiser simplement mon sac après le passage à la caisse pour pouvoir entasser les différentes acquisitions méthodiquement dans les sacoches de mon vélo. Ca faisait des années que je n’avais pas mis en avant mon talent organisationnel à ce point et, de fait, je n’ai cassé aucune bouteille.

Ces bouteilles seraient au nombre de trois ce qui fait un peu premier communiant compte tenu des six repas à supporter mais je n’ai que deux sacoches et, surtout, une belle réserve dans la cave au cas où la débauche m’atteigne, sans compter, ne l’oublions pas, une réserve de fûts de bière ! Sans compter que je ne suis pas un très grand buveur de vin. Il faudrait donc une bouteille de Champagne, une de blanc pas sec et une de rouge bien sentie, le tout sans dépenser trop de sous. N’y voyez pas mon côté gauchiste voulant réveillonner comme le peuple mais, les bons vins, ça se boit avec les proches et les copains…

D’ailleurs, j’ai renoncé au Champagne. Ces crétins devraient vendre des demi-bouteilles. Autant, je pourrais boire quatre ou cinq bouteilles de vin rouge par repas (c’est une image, hein !), autant dépasser un verre de Champagne pour un repas n’est pas imaginable s’il y a autre chose à boire après. J’ai opté pour un simple Crémant. Il sera suivi par un petit Cheverny (que le caviste de Leclerc vendait à tout les clients pour le réveillon de Noël) et un simple Saint-Emilion grand cru.

 

Le deuxième achat a peu d’importance mais il s’agissait de pommes de terre. Ca peut toujours servir et je ne me voyais pas faire six repas sans… Notamment que, pour moi, un réveillon est souvent synonyme de boudin blanc avec de la purée ! J’ai acheté le reste dans le désordre mais en prévoyant bien tous mes repas.

Pour demain midi, il me reste des crudités pour une entrée. Je les ai complétées par deux pavés de biche. Tel que je me connais, ils seront accompagnés de purée et suivi d’une glace du congélateur. Faisons simple.

Pour demain soir, j’ai des verrines « saumon citron aneth » et « tartare de concombre surimi ». Des valeurs sûres de chez Leclerc. Ca fait un peu plouc mais qu’est-ce que c’est bon ! Elles seront suivies par du saumon fumé mariné au citron et à l’aneth sur des blinis. Côté citron et aneth, je suis au top, cette année. Il y aura après deux cassolettes (en bois…) de Noix de Saint Jacques, trois boudins blancs (la purée sera prête du midi…). Une buche pâtissière permettra de clore ce repas (et les suivants : j’ai pris une huit portions).

Le 1er à midi, les entrées seront les mêmes que la veille au soir sauf si l’aneth me sort par les trous de nez, auquel cas du pâté Hénaff (avec des blinis) et du saucisson feront l’affaire. De toute manière, j’ai un filet de bœuf d’un kilo qui m’attend pour la suite du repas. 20 minutes à 250 degrés et dix minutes de repos dans le four ouvert et éteint : ne cherchez pas plus compliqué ! Des pommes de terres au beurre pourraient accompagner cela à moins qu’il me vienne à l’esprit d’en faire des noisettes…

Les deux prochaines siestes devraient bonnes.

 

Si quelqu’un veut s’inviter à dîner, il pourra coucher à la maison mais s’il pouvait apporter ce que j’ai oublié (fromage et lait), ça m’arrangerait. Une larmichette de foie gras et un peu de pain seront les bienvenus. S’inscrire où il faut avant demain 16h. Port du masque obligatoire à condition qu’il soit festif et convivial !

10 commentaires:

  1. Je vous souhaite un joyeux réveillon
    Vous avez un don pour l'écriture (quelque chose d'original chez vous)..alors pour 2021 je vous souhaite d'en faire un bouquin ��
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  2. Bon, qui est-ce qui va se dévouer pour dire à ce vieux machin aviné que le masque frontal ne sert rigoureusement à rien ?

    Un peu de courage, quoi, merde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il remplace très bien le chapeau pointu en carton de rigueur pour toutes les fêtes.

      Supprimer
    2. Dans ce cas, il faudrait lancer la mode d'un "réveillon barrière", où les convives se présenteraient aux agapes avec un chapeau pointu devant le museau.

      Supprimer
    3. Excellente idée ! Ca dissuaderait les embrassades, par exemple. Et il faudrait enfin remplacer les coupes à champagne par des vraies flutes.

      Supprimer
  3. Dis donc, avec des photos de tes verrines, on se croirait sur le blog de Fiso ! ;)

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...