01 juillet 2015

Le numérique français à la ramasse (bis)

Mon précédent billet fait un peu de bruit tant il y a de gens qui ne sont pas d'accord, notamment quand je critique les membres du CNN alors une précision s'imposer : pourquoi, dans ce Conseil, n'y a-t-il pas des directeurs financiers et des directeurs marketings de banques françaises qui vont perdre une fortune quand ils seront concurrencés par Google ? On me dit "ah oui, mais il y a le patron de Critéo" qui est un exemple de réussite. Ben oui, mais selon Wikipedia, Critéo a 1500 employés. Combien vont en perdre les banques françaises ? Et la distribution ? Elle est représentée au CNM, que cela soit la FNAC, Carrefour ou d'autres ?

A la suite d'un conseil, j'ai étudié le CV de chacun, jusqu'à ce que je tombe sur le CV d'une petite dame qui est "designer". Que vient-elle foutre au CNM ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...