25 septembre 2016

Paris sans voiture

Cette fainéasse de Seb Musset a pondu un statut Facebook alors qu'il aurait dû en faire un billet. Je le pompe (le statut, imbécile), sans vergogne. 

- Mais tu te rends compte : avec Hidalgo maintenant on met une heure pour faire deux kilomètres en voiture dans Paris. Quelle conne !

- Une heure pour faire deux kilomètres et tu continues à prendre ta voiture alors que tu irais plus vite à pied ? C'est qui le con exactement ?

- Ah ça c'est bien une réflexion de bobo parisien ça...

- Je suis navré de ne pas avoir à prendre ma voiture pour moutonner à 3km/h à l'heure dans ton jardin chaque jour de la semaine, matin et soir.

- Tu crois que j'ai le choix moi ? Je viens de la banlieue.

- Et moi tu crois que je l'ai le choix ? Paris a ses défauts, ses avantages, ses plus et ses moins. Une chose dont je suis sûr en revanche : c'est que tous les parisiens se porteront bien mieux avec un minimum de voitures dans leur ville. D'autant que pour la majorité d'entre eux : ils n'ont pas de voiture !


16 commentaires:

  1. C'est parfaitement stupide. Une ville sans voitures (au sens large du terme), ça ne peut pas exister : c'est un décor de théâtre, c'est-à-dire rien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez déjà vu une ville sans voitures, à quelque époque que ce soit ? Évidemment non, simplement parce qu'une ville est un nœud d'échanges constants, l'endroit d'où tout part et où tout arrive. Une ville sans voitures serait une ville morte parce qu'artificielle : il n'y a qu'à voir ces choses lugubres et ne ressemblant à rien qu'on appelle des "quartiers piétonniers".

      Supprimer
    2. et du temps de nos, de ses ancêtres les gaulois, est ce qu'il y avait des voitures ?

      Supprimer
    3. J'ai bien précisé : voitures au sens large du terme, c'est-à-dire pas uniquement les automobiles.

      (Et mon deuxième commentaire a l'air d'être resté coincé dans les tuyaux…)

      Supprimer
    4. Je vais aller fouiller les tuyaux.

      Supprimer
    5. c'était mieux avant
      retour aux chars à bancs

      Supprimer
  2. Considérer les banlieusards, qui roulent, entre de temps en temps et souvent (suivant les besoins de leur activité) par obligation, en bagnole dans Paris, dont je suis, comme des gogoles, est désolant. Je ne remercie pas SebMusset, sur le coup.

    RépondreSupprimer
  3. je redécouvre le train, et c'est très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A ton âge ?

      Bon anniversaire, au fait !

      Supprimer
    2. « Je redécouvre le train » : les sodomites aussi peuvent faire leur coming out.

      (Toutes mes félicitations à Madame.)

      Supprimer
    3. On dirait une plaisanterie de Bobcestmoi ou Elie Arié.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.