06 mars 2019

Il fallait supprimer

Le compte Twitter « fallait pas supprimer » me faisait rire (et ça ne va pas s’arrêter) mais je pense qu’il faut arrêter de jouer. Plusieurs chroniques sont sorties pour dénoncer ses agissements et je me range à leurs arguments. 

Soyons précis : j’efface très peu de tweets. J’efface ceux avec des fautes d’orthographe si je les détecte rapidement. Et ceux de la veille quand j’ai été con après avoir trop bu ce qui est très rare (pas d’avoir raconté des conneries en étant saoul mais d’avoir des remords au point de supprimer). Et j’ai fait près de 200000 tweets. Si des imbéciles veulent chercher mes conneries, ils ont du boulot. 

Twitter a été conçu pour refléter l’instant : on a envie de dire un truc, on le dit. Point. On se fout du passé. Pour fouiller les archives, il faut être tordu. On peut dire une connerie et changer d’avis. On a le droit d’assumer. On a le droit de dire pourquoi on a changé d’avis. On a le droit d’effacer ses tweets si on ne veut pas assumer, si on veut un oubli pour ne pas avoir à débattre. 

Mais il y a un garde chiourme inquisiteur qui passe ses journées à faire des copies d’écran. En fait, il doit être fou à lier. Et il a probablement un réseau d’informateur. Il se nourrit de la délation. Ça me rappelle les heures les plus machins patati patata. 

C’est mal. Et abject. 

Vive la liberté de dire des conneries sur le web et de les supprimer ensuite.

3 commentaires:

  1. Je sais que certains, qui auraient eu de belles décorations entre 40 et 44, passent leurs temps à regarder les états d'esprits des autres. Jean Moulin a été attrapé dans une ville pourtant merveilleuse...

    Je suis d'accord avec toi. Nous pouvons dire des conneries, nous en avons le droit. Nous pouvoir ne pas être cohérent avec nous même : ce que l'on peut dire aujourd'hui sera peut être différent de ce que l'on pensera la semaine prochaine. L'adage y a que les cons qui ne changent pas d'avis...

    Je déteste cette société de la délation et du "signalement" : quel mot horrible. Quelle pensée laide.
    Je partage ta position très humaine.

    Ensuite, se faire signaler ou dénoncer par des gens qui ont des positions et une moralité totalement antirépublicaine et humainement abjecte, ça a pu me faire du mal. Maintenant je m'en branle totalement.
    Les chasses d'eau servent à évacuer ce genre de choses...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n’a pas le droit de dire des conneries mais le devoir ! ;-)

      Ça s’arrange pas chez moi côté modération des commentaires.

      Supprimer
    2. Tu as beaucoup de connards en réserve ?

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.