16 juillet 2019

Les bisques du métier

« Ce sont les bisques du métier » est la meilleure plaisanterie au sujet de Rugy que j’ai pu lire. N’allez pas croire que j’en pince pour lui mais je suis toujours aussi surpris par les déclarations que je peux lire dans la presse et les réseaux sociaux. 

Je vais expliquer ma position à ma copine Elodie qui était surprise par la dernière publication (un soutien à l’ex ministre). Je vais d’ailleurs l’inviter à lire les billets de mon blog datant des affaires Cahuzac et Thevenoud. Je suis un tantinet droit dans mes bottes. Je soutiens jusqu’à l’aveu ou les preuves. Quand c’est un type de droite je suis moins mesuré mais je n’ai pas trop tapé sur les guignols qui ont fait le con sous Sarko. 

Pour l’instant, nous avons deux faits avérés :
- Mediapart sort un article par jour sur Rugy sur l’ongle. C’est la preuve d’une démarche construite de destruction. A qui profite le crime ? A Plenel pour vendre du papier au moment où il restructure le capital de son torchon ?
- Rugy a démissionné et je suis sensible à son exposé des motifs (peu importe, en fait, car je n’y crois pas spécialement, j’ai un sentiment bizarre).  

Le truc des homards est dérisoire. Il est même peut-être faux. Mais entre nous, si vous étiez élu de la République avec un tel logement, vous n’inviteriez pas vos potes une fois par mois ? J’ai moi-même déjeuné à l’Assemblée et à l’Elysée. C’était bien. Et je n’ai jamais eu l’impression que le type qui m’invitait faisait un truc scandaleux. 

Le truc du troisième chauffeur est débile. Celui du logement à Nantes aussi. Ce n’est pas au locataire de vérifier si on a le droit de louer. Le non paiement d’impôts en 2015 est presque du pipi de chat. Le gars il a fait des dons qui le rendent non imposable. L’article de Mediapart à ce sujet montre que ce canard est bien boiteux. La fait qu’il ait payé sa cotisation avec son indemnité est anecdotique. 

Donc ces faits me laissent indifférents. La justice doit enquêter, évidemment, mais elle a sûrement mieux à faire. Contrairement à d’autres affaires, il ne s’agit pas de détournement de millions... Elle doit enquêter aussi sur la plainte en diffamation posée par l’ex. 

Il reste un fait troublant mais qui n’est sorti qu aujourd’hui : le fait que les dons qui lui ont permis d’être exonéré d’impôt une année aient été faits avec son indemnité de représentation de machin. Si c’est vrai, ce n’est pas vraiment très grave (vérifions ce que tous les députés font de leur enveloppe) mais totalement contraire à la morale. Si c’est vrai, donc, la démission est logique. Et le bannissement de la vie politique aussi. 

Mais l’enchaînement des déclarations est louche et la présomption d’innocence est primordiale. 

Et si un canard peut faire tomber un ministre avec des babioles, c’est un vrai danger pour la démocratie.

4 commentaires:

  1. Amen. Oups pardon : à la tienne. Par contre le dernier point a tout l'air d'être illégal selon le déontologue de l'Assemblée.

    RépondreSupprimer
  2. Le plus pathétique c'est d'entendre les RN et LFI venir faire les malins alors que leurs affaires avec la justice sont tout de même plus solides que cette pignolerie grotesque.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.