12 septembre 2019

La grève et la mesure (et la connerie des politiques)

Je n’avais pas donné mon avis sur la grève de demain qui me gonfle pourtant au plus haut point. Voilà néanmoins ce que j’ai répondu à une copine qui gueulait après les grévistes. 


« Bof. Les types font un boulot réellement à la con (tu imagines un conducteur de métro : tu démarres. Tu roules de nuit une minute. Tu passes au jour. Tu attends 30 seconds.  Tu roules une minute de nuit et ainsi de suite. Sans compter le risque d’avoir un type qui se jette sous les rails et donc la nécessité d’une extrême vigilance). Là le gouvernement envisage de leur coller 10 ans de plus à travailler. »


Comme je dis souvent : il faut savoir être mesuré. La grève est légitime mais le gouvernement se comporte comme une bande d’amateurs méritant des baffes. Il y a des privilèges qui n’en sont pas. 


Tiens ! Hier je lisais qu’un décret était passé en catimini pour permettre d’obliger les profs à avoir des session de formation pendant leurs congés. Les imbéciles ne se rendent pas compte. J’ai passé mes vacances avec des parents profs et je voyais bien qu’ils étaient épuisés au bout des six ou sept semaines de cours. Plus que moi, maintenant, au bout de six mois sans congés... Ben oui. Je suis cadre sup dans l’informatique. J’aurai mes 42 années de cotisations avant mes 62 ans. J’évite de me plaindre pour des conneries. Et la grève de demain m’emmerde pour différentes raisons...


Tiens, aussi ! J’entendais Madame Pécresse qui disait qu’elle allait exiger des indemnités de la RATP à cause de la gêne occasionnée. Je vais lui rappeler que faire payer une société publique revient à faire payer chaque contribuable et lui retire des capacités d’investissement. Lui rappeler aussi que c’est à la région qu’elle préside de payer ces investissements qui permettraient qu’on soit moins emmerdés en cas de grève. 


Démagogie, quand tu nous tiens... Sachons être mesurés. Il n’y a que comme ça que nous ferons évoluer la société car des réformes sont bel et bien nécessaires car le monde bouge. 

3 commentaires:

  1. Hooooooooo...
    Ça sent le billet écrit au coin du comptoir ça !

    RépondreSupprimer
  2. Comme si les avantages des régimes spéciaux de la RATP ne concernaient que les conducteurs !

    Elie Arié

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon ben ne faisons pas la réforme pour les types qui conduisent des métros et des bus et ceux qui travaillent à toute heure dans les sous-sol...

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.