19 septembre 2023

Balle tragique à con Libé



Depuis hier, Libé fait tourner cette infographie dans les réseaux sociaux. Elle présente le nombre de tirs contre des véhicules en fonction du nombre de refus d’obtempérer. Quand on la regarde cinq secondes, la seule conclusion possible est que le nombre de tirs par la police est largement supérieur à celui de la gendarmerie mais a fondu en quelques années.

Pourtant, le texte d’accompagnement (le libellé du tweet) est : « Pour un même nombre de refus d’obtempérer dangereux constatés, les policiers tirent jusqu’à 4x plus que les gendarmes. Un phénomène sans doute lié à l’assouplissement du cadre légal de l’usage de l’arme des policiers, voté en 2017. »

 

Or, on voit clairement que le nombre de tir par la police a été divisé par plus de deux (à peu près 2,3) depuis 2017. On voit donc que la loi de 2017 relative à l’usage des armes à feu par les forces de l’ordre n’a pas été néfaste voire a réellement été positive. La conclusion est donc que toutes les vociférations de la gauche au sujet de cette loi qui aurait été un permis de tuer ne sont que de la foutaise.

Ces vociférations m’énervent. Elles sont contreproductives : les quidams normaux par ailleurs électeurs se rendent bien compte qu’on les prends pour des billes et même les militant les plus aguerris, s’ils aiment bien taper sur les autres (une loi faites par Cazeneuve et Valls est forcément mauvaise, bordel), en restent dubitatifs.

Libé a évidemment raconté n’importe quoi pour faire plaisir aux gauchistes. Attention ! Le fait que Libé raconte n’importe quoi n’est pas une information.

Cela fait bien rire les twittos, cela étant…

 

Tant qu’à avoir entre les mains une jolie courbe bien qu’un peu tristounette, on peut faire d’autres constats. Tout d’abord, il y a beaucoup plus de tirs par les policiers. Pourquoi ? La raison est peut-être simple, comme l’implantation plus rurale des gendarmes et le fait qu’ils aient plutôt à arrêter des poivrots.

Il n’empêche que les flics tiraient trois fois plus que les casques bleus en 2012 et que la proportion est passée à quatre en 2022. Ce n’est pas bien même si la baisse des chiffres doit être notée.

Enfin, il y a eu un gros pic chez les policiers à partir de 2016 jusqu’à 2018 (et une grosse baisse après). Ce pic n’a pas eu lieu chez les gendarmes (la proportion est passée de « fois 3 » à « fois 4,5 » dans la période et est revenu à « fois 4 » depuis).

Le pic est certainement lié aux attentats mais pourquoi cette différence entre les deux composants de nos forces de l’ordre.

Dis, Libé, tu aurais la réponse ? Ah non, tu préfère faire le buzz… 


Toutes mes excuses pour le titre de ce billet mais admettez qu'y ayant pensé, je ne pouvais l'éviter...

11 commentaires:

  1. L'explication disant que les gendarmes opèrent essentiellement en zones rurales (et jamais dans les quartiers "émotifs") me semble tout à fait valable... mais fort gênante pour les abrutis malhonnêtes de Libération.

    DG

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est valable ("émotif", c'est un nouvel euphémisme pour "racisé" ?) mais je ne serais pas étonné d'une d'autre, une meilleure formation ou un meilleur entrainement des gendarmes.

      Supprimer
    2. Émotif est là pour changer un peu de "sensible".

      DG

      Supprimer
  2. Eh, les boomers, il faut soigner votre Alzheimer ! Rappelez-vous, "Bal tragique à l'Elysée, un mort" n'a jamais été un titre de Libé mais de "Hara Kiri Hebdo" pour annoncer (célébrer ?) la mort du grand Charles en novembre 1970. Ce titre va provoquer l'interdiction de Hara Kiri Hebdo qui sera repris par la même équipe sous le nom de Charlie (of course) Hebdo. A cette époque bénie des Dieux, Libé n'existait pas et je ne crois pas que les Maos (les ancêtres des Wokistes d'aujourd'hui), sous la conduite de pisse-froids comme Sartre et de July, auraient pu avoir le quart de la moitié de l'humour de vrais ananars comme Wolinsky, Delfeil de Ton, Choron, Reiser et j'en oublie car moi non plus, tout comme vous, je ne me souviens plus du prénom du grand Alzheimer ! Quel naufrage que la vieillesse !

    La Dive

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas qui a Alzheimer. Le titre était "bal tragique à Colombey". Je sais que c'est de Hara Kiri, cela n'a rien à voir. J'ai simplement fait un jeu de mot idiot.

      Supprimer
    2. Le commentaire est de 23h47 : ce bon Henri avait probablement abusé de la Dive… bouteille.

      Supprimer
    3. Vous avez raison, c'est moi le plus atteint !

      La Dive

      Supprimer
  3. J'adore les guillemets autour de dangereux...

    Gadebois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Fraudrait savoir ce qu'ils veulent dire...

      Supprimer
    2. C'est les guillemets de "la diversité d'opinion".

      Supprimer

La modération des commentaires est activée. Je publie ceux que je veux c'est-à-dire tous sauf ceux qui proviennent probablement d'emmerdeurs notoires.