05 avril 2006

"Les syndicats, portés par le succès des manifestations de mardi, demandent aux parlementaires UMP le vote d'une loi abrogeant le contrat première embauche "avant le 17 avril", en annonçant, dans le cas contraire, un "nouveau temps fort de mobilisation".L'événement " Nous apprend la presse (et surtout actu.voila.fr).

Soit.

On a obtenu la suspension du truc mais aussi la couverture de ridicule de notre république et de nos dirigeants.

Il faudrait peut-être commencer à discuter. Voyons voir à quoi aboutira les prochaines négociations, avant de recommencer à descendre dans la rue.

Vaudrait éviter une couche de ridicule supplémentaire, de type, à l'étranger : "les français ont obtenu la suspension du CPE et continuent à manifester".

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...