19 avril 2006

What's append ?

On va finir par croire que je n’aime pas les anglais, ce qui est d’ailleurs faux : je m’en fous !

Ces gars là se moquent de nous quand on descend dans la rue pour refuser la destruction systématique du droit du travail et quand on ose critiquer le libéralisme.

Voilà ce que nous apprend actu.voila.fr cette après-midi : "19 -04 16:55:16 Les syndicats britanniques se sont dits mercredi déterminés à agir contre la fermeture de l'usine de Ryton du constructeur automobile français PSA Peugeot Citroën, annoncée la veille pour 2007 avec 2.300 suppressions d'emplois à la clef".

Ils ont bien raison.

On peut se moquer d’eux s’ils manifestent ?

9 commentaires:

  1. Je n'avais pas lu toute la dépêche AFP.

    Une partie mérite d'être citée, mais si c'est contraire aux usages (j'ai horreur des types qui recopient sur les blogs, ça polue les recherches).

    Voila :

    Les syndicats mettent en cause la "flexibilité" du marché du travail au Royaume-Uni, qui permet de licencier facilement. Derek Simpson, secrétaire général du syndicat Amicus, a ironisé sur le fait que le gouvernement français ait récemment tenté, avec le CPE, d'introduire une législation plus souple en matière d'embauche, avant de retirer son projet sous la pression des manifestations.

    "Il semble que les Français avaient raison. Ils sont les seuls à bénéficier de la décision de PSA. On ne saurait imaginer un plan social d'une telle ampleur en France". "La faiblesse de la législation du travail au Royaume-Uni fait que les salariés peuvent être sacrifiés sur l'autel de la flexibilité de l'emploi", a-t-il dénoncé."Je n'accepte pas que des emplois qualifiés et bien payés, qu'une main d'oeuvre spécialisée, formée, qualifiée et efficace, soient simplement supprimés comme cela".

    RépondreSupprimer
  2. Ha ouais, faut recopier dans les commentaires, pas con.

    RépondreSupprimer
  3. Oui mais eux, ils ont pas tué leur roi ni la reine

    RépondreSupprimer
  4. De temps en temps, il faut recopier pour alimenter le débat quand on a oublié un détail.

    Pour ce qui est de tuer le roi ou la reine, c'est pas grave. En Bretagne on tue bien les cochons pour les manger.

    RépondreSupprimer
  5. Il faut surtout se moquer de ceux qui écoutent le patronat français se plaindre du manque de compétitivité de la France.

    RépondreSupprimer
  6. cui cui cui

    Un nid de conneries ?

    RépondreSupprimer
  7. J'avais cliqué sur le lien (mais je suis en clientèle et ne peux pas faire une analyse complete) : le nid de conneries était la déduction de ma lecture rapide.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.