22 août 2019

Le commentateur idiot dans les blogs

Un type (Elie Arié, probablement) s’offusquait dans les commentaires d’un billet de Didier Goux parce que je ne publiais plus ses commentaires dans mon blog. Ma réponse est tellement longue que je la livre ici, ça fera un billets à peu de frais :

Ce n’est pas spécialement infantile. Je vire les casse couilles qui empiètent dans mon domaine où j’essaie de maintenir une certaine bonne humeur. Mon blog m’appartient mais est dans un espace public. Je ne vais pas chier sur le paillasson du voisin. 

Par ailleurs, je vire surtout ceux (les casse couilles) qui sont incapable de partir sur un constat de désaccord et voudraient absolument convaincre les autres. D’où mes « bah » et « Mouarf ». Ces derniers sont aussi explicables par les types qui veulent me faire débattre sur un sujet alors que je n’ai pas envie. 

Imagine que j’organise un dîner dans mon jardin et que mon voisin casse couilles (je me répète) viennent discuter avec mes invités par dessus la haie. J’ai deux solutions : soit je butte le voisin mais ce n’est pas très aimable (et en plus c’est interdit mais je ne vois pas trop pourquoi) soit je fais entrer tout le monde dans la maison et je ferme les portes mais ça a des inconvénients comme obliger les fumeurs à sortir pour ne pas incommoder les autres. 

Cela étant, on fera difficilement admettre à un voisin casse couilles que c’est un voisin casse couilles. Il va se braquer, penser que tu es encore plus con que lui et tout ça. 

Par contre, on peut avoir un voisin sympathique qui ne s’impose pas et bien que pas d’accord vous a une discussion intéressante, ne serait-ce que par l’humour et un certain second degré ou détachement. 

Parmi les casse couilles, il y a ceux qui pensent être intéressants ou avoir de l’humour. Être persuadé d’être drôle est une calamité. Tout comme se prendre au sérieux ce que tu fais trop souvent (ce qui n’est pas nécessairement le cas de tous les types que j’ai bannis de chez moi). 

Et il y a en plus les abrutis qui n’arrivent à signer leurs commentaires. Généralement, j’arrive à me rappeler pourquoi je vire les gens (pour Alix, j’ai oublié. Tant pis). Pour toi, je le sais très bien. C’est quand Hollande a fait son truc sur la déchéance de nationalité, tu as fait des dizaines de commentaires chez moi pour que « j’avoue » que c’était une erreur. Tu n’as pas le cerveau assez subtil pour comprendre pourquoi je ne considérais pas ça comme une erreur (c’est pourtant simple un type qui a deux nationalité dont la Française peut être déchu de notre nationalité sans émouvoir la terre entière et je conchie les types qui se prétendent de gauche et apportent de l’importance à la nationalité). Surtout, Hollande était déjà grillé auprès des types faussement de gauche, il pouvait bien s’exprimer pour satisfaire les braves gens : un type qui projette des attentats chez nous peut bien être viré (s’il a une autre nationalité, celle de couillons acceptant de le recevoir). Tu m’as réellement fait chier. Je t’ai viré. Et maintenant tu me fais chier chez Didier (et j’ai un peu de temps vu que j’ai un quota de bières à boire). Mais tu te crois plus intelligent que tout le monde tout en ayant persuadé d’avoir un sens électoral supérieur aux autres. Pour ma part, je fréquente des types de droite et des réactionnaires du même métal. Je les écoute. Je les reprends quand je n’admets pas un truc mais pour mieux comprendre. Je suis le gendre idéal. Je vais, en plus, dire bonjour aux copains dans les blogs, ce qui peut se traduire par une vanne idiote selon l’inspiration du moment ou un simple « Mouarf ». 

Et tu es le voisin casse couilles. Désolé. C’est ainsi. Je ne te soignerai pas. C’est à toi de te prendre en main (ce n’est jamais trop tard) pour assimiler une des règles du savoir vivre : ne pas faire chier ses contemporains. Ils peuvent le faire tous seuls. 

Tu n’es pas obligé de répondre à ce commentaire. Tu vas te forcer à déployer de l’humour pour passer auprès des autres imbéciles abonnés aux commentaires mais ils s’en foutent. 

Et tu as essayer de profiter des commentaires de Didier pour régler tes comptes avec moi mais c’est raté. Les autres s’en foutent.

13 commentaires:

  1. pour Alix c'était parce que, Ingénieur à la DGAC, et connaissant un peu le dossier d'aéroport de Nantes, j'avais émis un avis qui affirmait que le nouvel aéroport était une idiotie. Bon, je l'ai peut-être dit trop sèchement, ou trop affirmativement, en me prétextant "professionnel". Ceci dit, depuis, je fais très attention … Je le ferai plus, promis!… (hi, hi !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ! Nous avons donc un exemple parfait : le type qui connaît une partie du dossier et de crois spécialiste.

      Supprimer
  2. Un problème avec certains de nos commentateurs. Des insupportables. Dans la vie réelle on ne les supporterais pas.

    J'ai demandé à Alix de ne plus venir chez moi. Il ne me comprend pas que son ton toujours prétentieux et cherchant la merde est un des cancers de nos blogs.

    Tu y apportes une vision raisonnée. Moi je pense que c'est un crétin, dans le sens qu'il agit dans un environnement dans le comprendre ni le connaitre, et qu'il y agit en faisant n'importe comment.

    ON a eu (enfin tu as eu d'autres) types de commentateurs que je ne veux plus approcher. Je suis trop léger face à tant de haine...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà. J’ai une chance c’est que j’arrive à m’en foutre. J’ai une malchance. Deux plutôt.

      La première est que j’en ai trop et que parfois je suis fatigué, stressé.

      La deuxième est qu’ils arrivent à mettre une mauvaise ambiance dans mon blog « bistro » alors que dans d’autres blogs tout le monde s’en foutraient.

      Tant qu’on est à la confession, j’ai assez mal supporté l’époque où j’avais en permanence des accusations genre le gros il est raciste. De la part de types abominables, voire Lyonnais et Nanceens dont les blogs ne vivent que sur ce sujet donc la différence donc la haine du blanc.

      Supprimer
    2. Je te comprends. Les deux personnes dont tu parles sont responsables de la mort de beaucoup de blog et de la fin d'un certain esprit. En y instillant en plus une certaines peurs car ils ont des méthodes et un esprit qui totalement à l'inverse des notres.

      C'est dommage.

      Supprimer
  3. Il y en a tant qui critiquent juste pour critiquer que c'en est lassant. Alors, rien que pour eux :
    "On est stupéfait de la quantité de critique que peut contenir un imbécile"
    (Victor Hugo dans faits et croyances 1840)

    RépondreSupprimer
  4. Mouarf. Je fais pareil.les casses couilles, les trolls, les promos via lien. Hop, au schnouff.

    RépondreSupprimer
  5. C'était donc ça, votre sens de l'humour : traiter d' idiot quelqu'un dont vous censurez les propos ?

    Ce commentaire sera censuré par un des nombreux administrateurs de ce blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé, ho, les administrateurs du blog : ça roupille ?

      Elie Arié, probablement.

      Supprimer
    2. Ce n’est plus la peine de démontrer que tu n’as qu’un objectif : me casser les couilles.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.