17 février 2020

Marseillais petits joueurs !



A Paris, côté habitat indigne, on a même l’habitat Griveaux. 

12 commentaires:

  1. Tout ça pour amener à ça… C’est fort !

    RépondreSupprimer
  2. On notera que le titre produit par les analphabètes du Monde est fâcheusement amphibologique : veut-on nous dire qu'il s'agit d'un habitat indigne, ou bien que cette affaire suscite l'indignation ? Telle que la phrase est bâtie, impossible d'en décider.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pardon : ce n'est pas l'affaire qui pourrait susciter l'indignation mais bien la municipalité elle-même. Ce qui ne change rien à l'ambiguïté de la chose.

      Supprimer
  3. Après l'habitat griveaux, l'habitat Gaudin ?
    Beurk !!!

    RépondreSupprimer
  4. Toto n’osera jamais devenir ministre du logement...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.