19 février 2024

Faut-il dédiaboliser LFI ?

 


On dira ce que l’on voudra mais le Front National, devenu le Rassemblement National, a parfaitement réussi sa dédiabolisation et si son candidat ne remporte pas la prochaine présidentielle, c’est surtout parce que certains, dont moi, n’oublie pas où il vient… Voir des gens issus de ce qu’on va appeler, aujourd’hui, « la gauche républicaine » dire qu’ils préfèreraient voter pour Le Pen que Mélenchon me fait très mal (et a introduit un gros doute, chez moi, quant à la fiabilité de certains ce qui a contribué, par exemple, à mon départ du Printemps Républicain, même si ce n’est qu’un ancien président de ce mouvement qui a dit des bêtises).

Il n’empêche que, à la lecture du billet de Captain Haka, je me dis, comme lui, que c’est maintenant la gauche de la gauche qui est aurait besoin d’une sérieuse dédiabolisation tant LFI a fait du mal depuis la quasi-disparition du PS (la cause de cette dernière n’est pas l’objet du billet et je ne reproche pas à LFI de faire des scores honorables).

 


Je vais résumer la situation. Depuis que j’ai le droit de vote, j’ai voté à un premier tour des présidentielles en 1988, 1995, 2007, 2012, 2017 et 2022, soit six fois. Par deux fois, j’ai voté pour un candidat de la gauche radicale (et, sinon, pour des types de gauche ou, pour ce qui concerne 2017, pour un que je pensais à gauche). J’ai toujours trouvé normal que les partis de gauche travaillent ensemble, que des communistes participent au gouvernement et j’en passe ! En outre, compte tenu du coin où je vote, j’ai très souvent voté pour d’autres formations de gauche que le PS ou les écolos.

Enfin, je suis d’accord avec une large partie des programmes des formations de gauche, y compris LFI. Si quelques aspects me sortent par le trou de nez, comme le nucléaire et l’Europe, je m’en suis exprimé ici mais, pour le fond, la justice sociale, le progrès du même métal, la défense des opprimés, nous sommes en phase.

Je ne cherche pas, ici, à prouver ma gauchitude d’autant qu’il reste toujours des couillons pour se croire dépositaire des valeurs de gauche (dont le retournement de veste) mais à tenter d’exprimer ce qui ne va pas avec LFI et les écolos roussotandelieristes et qui a, par ailleurs, contaminé une partie de la gauche, pour résumer tous ceux qui ont cru en la possibilité d’une alliance telle que la Nupes, et qui a donc rejailli sur l’ensemble de la gauche.

 

Le phénomène n’est pas nouveau. En 2017, j’étais convaincu par l’importance des thèses de Benoît Hamon dont, notamment, la nécessité de s’adapter aux évolutions du monde du travail comme la nécessité de plus financer notre protection sociale uniquement par les revenus du travail. Il a fait une mauvaise campagne ce qui fait que j’ai fini par voter pour Emmanuel Macron, surtout pour éviter un second tour entre François Fillon et Marine Le Pen (et je ne regrette rien). Mais déjà, à cette époque, la proximité supposée d’Hamon avec les milieux musulmano-trappistes me sortait par les trous de nez.

Il a disparu de la scène politique et je ne vais pas lui reprocher les turpides ultérieures de « mon camp ».

 


Si vous regardez les publications d’LFI dans les réseaux sociaux, vous verrez qu’ils tournent en boucle, depuis le 7 octobre, sur les torts d’Israël au sujet des « attaques » de Gaza. S’ils reconnaissent des torts au Hamas, c’est toujours avec un « oui mais ».

Petit 1 : dans la dédiabolisation, commencez à reconnaître les terroristes et, ensuite, on pourra avancer.

Petit 1 bis : arrêtez donc de faire de la drague aux « électeurs musulmans » (sans compter que vous ne semblez pas voir l’ironie qu’il y a à le faire tout en prétendant lutter contre l’homophobie et pour l’égalité hommes-femmes).

 

Dans la Tribune, ils ont lancé… une tribune (réservée aux abonnés, ce qui est franchement ridicule) pour une union (Nupes) aux Européennes. Elle est annoncée, par exemple, par Mathilde Panot : « Avec une liste de la NUPES aux #européennes nous pouvons battre Macron et balayer Le Pen. »

Petit 2 : arrêtez de prendre les électeurs pour des jambons. Tous les sondages montrent que les partis de gauche arriveront en tête s’ils sont en « ordre dispersé » et que cette union sera néfaste sans compter que la liste en question aurait une très faible chance d’arriver en tête.

Petit 3 : arrêtez de prendre les électeurs pour des lapins de six semaines. Le but n’est pas de battre Macron ou Le Pen (qui ne se présentent d’ailleurs pas…) mais de constituer une majorité au parlement européen.

 

La semaine dernière, il y a eu l’hommage national à Robert Badinter. Il y a eu une polémique sur la participation de représentants d’élus LFI. Elizabeth Badinter a dit qu’elle n’en voulait pas. Vous auriez dû vous plier aux volontés d’une veuve plutôt que d’alimenter une polémique.

Depuis, on a Marine Le Pen qui déclare souhaiter assister à la Panthéonisation de Manouchian (comme la lune) alors qu’Emmanuel Macron ne le souhaite pas.

En fait, elle se fout clairement de votre gueule.

Petit 4 : arrêtez de faire du bruit pour n’importe quelle ânerie et apprenez à la fermer.

 

Vous n’êtes pas encore l’incarnation du diable mais, plutôt que de chouiner en permanence, vous feriez mieux de faire attention à tous les propos que vous tenez. 

Peut-être que, après, les électeurs de "gauche modérée" seront-ils un peu plus ouverts... ?

33 commentaires:

  1. Entièrement d'accord avec tous les points que tu évoques. Il n'y a rien à ajouter.

    C'est une évidence, mais comment leur expliquer qu'à force de continuer ainsi, LFI - et ceux qui soutiennent ce parti au sein de la NUPES - déroulent un beau tapis rouge à Le Pen et Bardella. Il est plus que temps de repartir sur de bonnes bases avec un parti modéré-social-de-gauche.

    Mais qui pour représenter dignement et efficacement ce parti ? Glücksman, Cazenave, Hollande (non j'déconne),...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas qu'eux qui déroulent le tapis rouge. Disons qu'ils font fuir les électeurs... qui vont donc voter ailleurs.

      Supprimer
  2. Sur la même longueur d’onde !

    RépondreSupprimer
  3. Oui, un grand OUI.

    Le parti socialiste s'est fait siphonné sur sa droite et sur sa gauche. Et il est représenté aux élections européennes par un homme qui a soutenu Sarkozy en 2007. Que nous reste-t-il ? Cazeneuve ? Sandrine Rousseau ? Gageons que LFI change de pied sur la République et la laïcité. Mais, à force de tirer sur LFI, les électeurs de gauche iront au RN ! Et le transfert n'a pas commencé aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relis toi : tu expliques que le RN monte parce que des zozos comme moi dénoncent des âneries de LFI. Tu me crois influent à ce point ?

      Supprimer
    2. Non, je ne te pense pas aussi influent que ça, vu que nos blogs sont lus par des vieux. Ce sont les vieux qui votent.

      Ceci étant, c'est une erreur de taper sur LFI sans avancer d'éléments programmatiques. Ce n'est pas ce qui fera revenir les électeurs. Le Canard enchaîné nous révélait la semaine dernière que le PS avait recours à, je cite, une "agence de stratégie narrative" (???) pour rédiger, à sa place, le programme de la convention socialiste. Je ne sais pas si l'intelligence artificielle parviendra à sauver le PS.

      Supprimer
    3. Je ne vais pas faire le programme du PS.

      Supprimer
  4. Ça fait bien longtemps qu'on prend les Français pour des thons :
    "...on a perdu en 15 ans :
    Arcelor ... Pechiney... Alstom ... Technip ... Lafargue... Alcatel ... Essilor ...."
    Il est intéressant d'écouter la suite, car A. Montebourg dit clairement les choses qui concernent la France et les Français, au lieu de les considérer comme des quantités négligeables.
    https://m.youtube.com/watch?v=Ca3FdfOM5-8
    Hélène

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Montebourg ? Montebourg ? Il n'est pas mort en même temps que Hamon, celui-là ?

      On ne me dit jamais rien, à moi…

      Supprimer
    2. On vous a dit qu’il était mort ?
      NJ

      Supprimer
    3. Non… mais personne non plus n'avait essayé de me faire croire qu'il était vivant !

      Supprimer
    4. Quand on vous dit des conneries, vous gueulez. Quand on ne le fait pas, vous gueulez.
      NJ

      Supprimer
    5. @Didier Goux
      Peu importe l'image qu'il donne, je ne retiens que ce qu'il nous rappelle.
      Il y peu de politiques comme lui qui osent.
      Hélène

      Supprimer
    6. Hélène,

      Je crois que ceci est hors sujet. Par ailleurs, Montebourg s'est aussi beaucoup trompé et a dépensé de l'énergie (et de la communication) sur des âneries (qui peut croire des hauts fourneaux français peuvent concurrencer des Indiens ?).

      Par ailleurs, c'est bien LFI qui raconte des conneries et qui fait basculer les électeurs vers le RN qui finit par plus défendre la laïcité que des partis de gauche.

      Supprimer
  5. Pour dédiaboliser, il me semble que ce n'est pas si difficile. Il faut des idées simples, des boucs émissaires. Etre capable de faire passer une info en 30 secondes au 20h. Compter sur la grande capacité d'oubli de chacun. Et laisser infuser, sur du très long terme, attendre que d'autres fassent le boulot. Mais je peux me tromper...
    Pour la famille Badinter, je regrette qu'elle ait renvoyé dos-à-dos LFI et RN (même si dans de telles circonstances, elle avait bien le droit !). Une énième manière de banaliser, de caricaturer. Voilà où mène selon moi le ni droite ni gauche de Macron. Mais je comprends que les dérapages de LFI les aient révulsés. Et LFI en imposant sa présence a fait une erreur.
    Pour ma part, même si j'ai pu être souvent d'accord avec JLM, le covid, la laïcité et le Hamas, cela a fait beaucoup à digérer.
    Par contre, la "gauche modérée" ne me convainc toujours pas. Je suis dans un département où PS et PRG sont largement majoritaires. Lors des derniers mouvements sociaux, les élus ne savaient pas sur quels pieds danser vis-à-vis des grévistes/manifestants. Ils gèrent, sont réélus, mais portent encore les stigmates de leur soutien à Valls. Je n'oublie pas entre autres la "criminalisation" de la CGT, du moins dans le discours, de ces gens-là durant le conflit sur la loi Travail.
    Bref, pour reconstruire, il va falloir que TOUS les électeurs de gauche fassent preuve d'ouverture.
    Marc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Macron a bon dos... Il ne peut pas être accusé des turpitudes de LFI.

      Pour les syndicalistes, par exemple, on est hors sujet. Il n'empêche que les défendre revient aussi à défendre des privilégiés et ce n'est pas vraiment une position de gauche... Et la CGT s'est criminalisée toute seule...

      Tu dis que toute la gauche devrait faire preuve d'ouverture mais il me semble que tu appelles plus à la fermeture.

      Valls est hors jeu depuis sept ans environ mais il me semble que si la gauche avait plus soutenu ses élus, notamment le président qui a nommé un premier ministre et décidé des grandes lignes de la politiques, et qui a été élu, of course, on n'en serait pas là. A force de crier partout que la politique menée est mauvaise, on en récolte les fruits. Hors Hollande n'était pas un débutant et il a appliqué une politique dans la lignée de ce qu'il pensait.

      Supprimer
  6. En déniant à Mme Le Pen le droit "moral" d'assister à sa dernière panthéonade, Macron a une fois de plus perdu une bonne occasion de se taire. Il semble avoir voulu dire que personne étiquetée d'extrême droite ne peut pas s'associer à l'hommage rendu à un "héros de la Résistance". Ignorance ou malhonnêteté intellectuelle ?

    Les premiers à rejoindre de Gaulle à Londres étaient de droite et d'extrême droite et il y eut beaucoup de gens de gauche à Vichy (l'inverse est vrai aussi, naturellement). Sans même parler des communistes, "alliés objectifs" de l'Allemagne nazie jusqu'en 1941.

    Continuer à essayer de faire croire, 80 ans après, que droite = collabos et gauche = résistance est pitoyable et risible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Didier, je ne sais pas à qui vous répondez... Pour ma part, j'ai simplement dit que Marine Le Pen et Emmanuel Macron se foutent de la gueule de LFI. J'ai dit ici aussi (je crois, vu que j'ai la flemme de relire) que le RN avait réussi sa dédiabolisation. Depuis quelques mois, je proteste contre LFI qui fricote avec des antisémites (et des musulmans) ce qui ne me semble pas spécialement progressiste.

      Je suppose tout de même que votre commentaire s'adresse au Marc ci-dessus.

      Supprimer
    2. Histoire qu'on soit précis et qu'on ne déforme pas mes propos si quelqu'un de pas sénile lit mes commentaires, j'ai dit aussi récemment que je n'avais pas supporté qu'un ancien président du Printemps Républicain ait dit qu'il pourrait voter Le Pen face à Mélenchon...

      Mais chacun a au fond de lui (et Dieu sait que mon fondement est large) ce qu'il veut. Et si on ne pas ignorer que des militants de gauche ont participé à la création du FN, on ne peut pas, non plus, oublier des conneries du père Le Pen.

      (mais, et je pense qu'on sera d'accord, qu'il faut arrêter de dire que ce dernier a fondé le parti avec des anciens Waffen SS alors qu'il y avait tout de même un tas de lascars venant de la gauche).

      Supprimer
    3. En fait, je ne répondais à personne en particulier. Je "rebondissais", plutôt.

      Bref, je faisais mon petit Élie ( mais en moins hors-sujet tout de même...).

      DG

      Supprimer
    4. Moi aussi, j'ai rebondi comme Didier Goux.
      Je n'ai plus rien à dire sur LFI alors que j'avais à dire sur des sujets de première importance et qu'un homme de gauche que j'apprécie (yen a pas beaucoup) a su analyser clairement. Qui plus est, il semble très bien réussir.
      Pour cela je fais acte de contrition et demande pardon à mon laïque préféré ...amen
      Ah oui c'est sur vrai je suis anonyme. Tu préfères que je ne commente plus ?
      Hélène

      Supprimer
    5. Mais non, tu n'es pas anonyme, tu signes tes commentaires. Mais regarde plus haut, il y a par exemple un type qui dit "Sur la même longueur d’onde !". Qu'est-ce que j'en ai à foutre si je ne sais pas de qui ça vient... ?

      Supprimer
    6. Quant à Montebourg, il s'est mis "frondeur" alors qu'il participait au gouvernement ce qui est un signe qui ne trompe pas : il n'a aucun sens politique et aucun esprit de solidarité. Il peut produire du miel, ce n'est pas ça qui va remonter l'économie française. On parle d'Alstom, c'est le premier producteur mondial de TGV et une vitrine du "savoir faire" français (dans ce domaine...). Je ne sais pas pourquoi tu parles d'Essilor qui va bien et a connu une période de croissance (par acquisitions) sous Hollande.

      On pourrait parler de chacune des entreprises que tu cites...

      Supprimer
    7. surtout que l'arnaud a été pris le cul dans le miel, car le sien n'était pas franchement "made in france".

      Supprimer
    8. et j'ajouterai : tout comme continuer à faire croire que les migrants d’aujourd’hui seraient les manouchiant de demain et qu'ils seront aussi prompts à défendre ce pays est incroyablement faux cul.

      Supprimer
    9. Oui. Ces braves gens ne comprennent pas grand chose à l’immigration…

      NJ

      Supprimer
    10. "Fusion d’Essilor avec Luxottica, la perte d’un nouveau fleuron pour l’économie française
      Jeudi 20 mai 2021 la fusion entre Essilor et le groupe Italien Luxottica a été entérinée. Présenté dès 2017 comme une fusion, le groupe français va finalement être totalement absorbé par le groupe italien. Pour l’économie française, c’est à nouveau un fleuron français qui est vendu à une entreprise étrangère."
      Hélène

      Supprimer
    11. C’est bien Google pour trouver des âneries à dire…

      Essilor aurait peut-être dû crever en refusant des alliances ? Combien de salariés ont perdu leur boulot en France ? Quel rapport avec le quinquennat d’Hollande et avec Montebourg ?

      Je ne sais par ailleurs pas si tu te rends compte à quel point tes commentaires n’ont rien à voir avec le sujet de mon billet. Ou je ne critique d’ailleurs pas le programme de la gauche radicale mais leur accointance avec des infréquentables.

      NJ

      Supprimer
  7. Il y a beaucoup d'anonymes, ici, et quelques commentaires hors sujet. Je vais répondre à ce que je peux.

    RépondreSupprimer
  8. Vous êtes très sensible aux origines douteuses du FN. N’êtes-vous pas gênés des origines totalitaires communistes, trotskystes, maoïstes des partis de gauche?
    En tant que « de gauche » avez-vous conscience que vous avez la chance de vivre dans le pays le plus socialiste du monde au regard des dépenses publiques et des aides sociales?
    N’êtes-vous pas soucieux du changement démographique français qui fera de ce pays une annexe de l’Afrique ou la principale religion sera l’islam?
    Avez-vous un argumentaire valable contre un vote pour le RN?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Est-ce vraiment en rapport avec mon billet ?

      Par ailleurs, oui, j’ai des raisons de refuser l’extrême droite nationaliste et raciste surtout quand je vois des trous du cul dire qu’on ne peut avoir d’argument. Les démonstrations par l’absurde ne m’intéressent pas surtout quand je crétin qui bave des conneries dans le commentaires de mon blog n’a pas lu que j’avais écrit que le RN avait réussi sa dediabolisation.

      Si dire qu’on n’a pas d’argument alors qu’on ne fait que défendre des descendants de fachos (je ne vois pas où les communistes et les socialistes ont multiplié les assassinat dans le territoire qui est devenu celui de l’UE).

      Supprimer
    2. Mon commentaire ne vous était pas destiné. Je causais à l’auteur du blog. Je ne vous considère pas comme un interlocuteur valable. Vous avez une façon de vous immiscer dans les conversations en vous prenant pour le centre du monde qui est consternante.

      Supprimer
    3. Je suis l’auteur du blog (mais oublie parfois de signer quand je commente avec mon iPhone).

      NJ.

      Supprimer

La modération des commentaires est activée. Je publie ceux que je veux c'est-à-dire tous sauf ceux qui proviennent probablement d'emmerdeurs notoires.