29 juin 2006

République 3 - Royauté 1

Il parait que Lionel Jospin et Jacques Chirac sont passés à la télé en début de semaine au JT de 20 heures de deux chaînes respectives et respectables.

Qu’est-ce qui veulent nos vieux ? Marquer un but dans les dernières minutes ? C’est le deuxième billet de suite où je fais un rapprochement entre le foot et la politique, je ne vais donc pas trop en faire.

Mais quand même, notre Zizou a marqué à la fin un but (pour le fun puisqu’on menait déjà, mais on n’est jamais trop prudent), ce qui nous a rappelé les grands heures de l’équipe de France, a tel point, qu’après 6 ans de déconfiture, on se reprend à rêver ! On va mettre une raclée aux Brésiliens puis ridiculiser les Tos ou les Rosbeef, puis écraser les Teutons, les Ritaux ( ?) ou les Argentins. Si c’est les Ukrainiens, on va les laisser : un peu d’originalité dans l’octogone final ne nuit pas…

Quelle ambiance avant-hier soir ! J’étais moi-même en déplacement dans la grande ville de Clemenceau (pour ceux qui ne savent pas que Clemenceau vient de Mouilleron-en-Pareds où il est né en 1941, nous allons leur passer cet étrange manque de culture, ce n’est pas de Mouilleron dont je parle, mais de Brest, où il a mouillé, le Clemenceau).

Plutôt que de rester tout seul à regarder le match dans ma chambre d’hôtel, je suis allé voir ça dans un bistro : un truc assez grand, en longueur, avec un grand écran plasma et 4 tirages de pression avec le nouveau système « super fresh » qui sort de la bière très froide, ce qui n’est pas spécialement bon, mais permet à la bière de conserver une température agréable pendant longtemps, plutôt que de réchauffer bêtement sur le comptoir.

Je plante le décor. Un seul type en costar dans le bar. Moi. Un seul type à boire sa bière dans un verre… en verre : moi, les autres ayant droit à des gobelets en plastique. Un seul type plus vieux que Zidane : moi.

Je vais garder deux grands souvenirs de ce match. Le premier : une incroyable envie de pisser pendant toute la première mi-temps, avec tous ces jeunes cons entassés devant la porte des toilettes. Qui est l’abruti qui a mis la télé en face des toilettes ? Le deuxième : une ambiance folle, qui nous rappelait un certain 12 juillet et non pas un certain 21 avril.

La connerie de Thuram qui arrive à marcher sur les pieds d’un attaquant dos au but dans la surface de réparation a été vite oubliée. Personne n’a pensé que le coup-franc accordé à Titi est légèrement suspicieux. On égalise. Tout le monde s’en foutait des hors-jeux du dit Titi. Avec leur principe de défense, les Espingouins ont laissé un couloir à notre nouvelle idole Ribéry qui semble avoir oublié qu’il n’est plus maire de Paris, alors que Zizou confirme être notre père à tous.

Rassurons maintenant Tonnegrande. Je ne suis pas en train de faire des commentaires sur le football, mais j’ai profité d’un réveil matinal pour aller faire un tour sur les blogs, dont celui de Versac (http://vanb.typepad.com/versac/ : il y a des types comme ça, on ne sait pas trop qui c’est, leurs blogs deviennent des références). Et je tombe sur des commentaires sur ce match,… De fil en aiguille me voilà sur différents blogs où chacun donne son avis sur le match…

Ca me rappelle nos bloguillons politiques où on s’étripe pour savoir qui de Sarkozy ou de Hollande a la plus grosse.

Des types disent que l’arbitre a été très mauvais et n’aurait pas du accorder le coup-franc et le pénalty, d’autres estiment que c’est le match le mieux arbitré de la coupe du monde. Mon avis : on s’en fout (et j’ai mal vu, rapport à l’envie de pisser qui nécessitait une extrême concentration pour éviter des dommages irréparables : la prochaine fois, il faudra que je boive la bière après le match, pas avant). De toute manière, on peut supprimer ces deux buts… il en reste deux derrière. Aux chiottes l’arbitre ! Et il a bien de la chance, lui.

Certains pensent que les français en ont aussi beaucoup eux, de chance. D’autres qu’ils se sont enfin réveillés. Mon avis : heu… On va dire qu’ils ont fait semblant de mal jouer pendant les premiers matchs pour tromper l’ennemi.

L’important : si on nique les Brésiliens samedi, j’appelle mon chef pour pouvoir repartir en déplacement dans une ville de province la semaine prochaine ! Bicêtre est un peu lugubre les soirs de match !

Je voulais en venir où avec mes histoires de Jacquot et Yoyo a la télé en début de semaine ?

Ah oui ! Quelqu’un peut-il me dire ce qu’ils ont dit ?

6 commentaires:

  1. "ce qui nous a rappelé les grands heures de l’équipe de France, a tel point, qu’après 6 ans de déconfiture, on se reprend à rêver !"

    Une petite statistique: depuis 2002 (depuis la Corée) l'équipe de France a disputé 53 match et n'en a perdu que 3. Quand on parle de déconfiture...

    Les blogs qui commentent les matchs, c'est effectivement douteux. Mais les "bloggeurs influents" peuvent tout se permettre et surtout ils doivent 1) parler de tout 2) emmettre au moins un billet par jour. C'est en partie comme ça qu'ils deviennent influents (mais c'est surtout qu'ils ont une bande de copains / d'associés qui inscrivent leur blog dans leur favoris et les citent à longueur de journée...)

    RépondreSupprimer
  2. Le terme "déconfiture" était un peu fort, je le conçois (ce que je voulais dire c'est que jusqu'à 2000 - ou 2002 - on marchait sur un nuage et qu'après... le doute). "Déconvenue" serait plus adapté ?

    Pour un "non footeux" comme moi, mais supporter occasionnel, j'aime bien voire mon équipe phare qualifiée quelques fois. Donc une petite statistique : c'est la première fois depuis 20 ans qu'on passe les qualifications ET le premier tour ET les huitièmes...

    Les blogs qui commentent les matchs sont-ils plus douteux que ceux qui commentent la politique ?

    Enfin ! Je ne mets pas de lien sur mon blog, à part pour Sarkoprout et Tonnegrande, mais c'est différent ! Au fait ! Ces deux là, ils ne publient plus grand chose...

    Un de ces jours, je vais citer ton blog pour faire de la pub ! Mais aujourd'hui, je n'ai pas trop d'avis sur Libération...

    RépondreSupprimer
  3. 27 juin soir. Je regarde un film sur l'ordi. Coup de téléphone. Un ami d'enfance me félicite joyeusement pour le superbe spectacle offert par la France.
    Pourquoi à moi ?
    Le foot je m'en tape.
    Nous avons grandi dans un autre pays. Puis je suis parti. Dégoûté par la manière comme le cirque (foot et autres) permettait de distraire la foule pendant que les affaires continuaient.

    Maintenant pour lui comme pour d'autres je suis le Français (pour bon nombre de mes collègues je suis toujours une sorte d'étranger). Et on me félicite lorsque la France gagne.

    Mon Dieu ! Qu'ai- je fait pour mériter ça ??? Connais tu la pitié ???

    RépondreSupprimer
  4. Du calme... Dans une dizaine de jours c'est fini !

    RépondreSupprimer
  5. Moi j'aime bien le foot. Enfin pas jusqu'à regarder les matchs, faut pas pousser. Mais le matin quand je vais boire mon café avant d'aller remplir ma noble mission de servant d'un ex service public, je m'accoude au milieu de footeux et j'écoute. C'est un voyage, un autre monde. J'aime bien.

    Et grace à ma noble mission, la semaine prochaine, je serai en terre étrangère, avec plein d'anglais autour. Non, pas en Angleterre. Et bien j'aimerai bien un Angleterre France mercredi. Ca serait bien rigolo, surtout si on les met. Et si on les met pas aussi, d'ailleurs.

    Et je suis bien content d'apprendre que Clémenceau est né en 1941. Ca me troue un peu le cul, vu que tout ce que je connais de lui c'est les brigades du tigre à la télé. Et que ça m'avait paru daté d'un peu avant ?

    RépondreSupprimer
  6. Pour Clémenceau, je me demande si je ne me suis pas trompé de 100 ans.

    Remarque ! ça fait un compte juste.

    Sur l'Angleterre France, je suis d'accord. Faut dire que si on se fait battre par les Tos, on passera pour des cons. Alors que les Rosbeef...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.