01 août 2007

Franchement

"Cancer et Alzheimer: Sarkozy veut une franchise pour financer la recherche"

Tout les prétextes démagogiques sont bons...

J'en prends donc le prétexte pour vérifier le truc que j'ai installé sur mon facebook, où mon pseudo n'est pas Diorgucci mais Nicolas Jeg : ils sont cons, il faut mettre le vrai nom.

20 commentaires:

  1. Tu veux dire que Nicolas Sarkozy ment sur la franchise ?

    [ouaih bin, c'est le matin, on fait ce qu'on peut ! :-) ].

    RépondreSupprimer
  2. Fil,

    J'ai fait ce billet par hasard parce que pour tester facemachin il me fallait un billet.

    Mais j'ai réfléchi ensuite à cette histoire de franchise. En fait, plus tu seras malade, plus te paieras pour la recherche pour des maladies que tu n'as pas...

    Avec Sarko, vaut mieux être en forme. T'as la santé et du pognon.

    RépondreSupprimer
  3. Nicolas : ouaih, un vrai programme de droite dure, ça se confirme !
    A bas les pauvres surtout s'ils sont malades !
    :-)

    RépondreSupprimer
  4. Pauvre et malade, faut être con, aussi.

    RépondreSupprimer
  5. La franchise médicale : 50 euros maxi pour une année et par "malade".(moins de 4 euros/mois).
    MODALITES A EXAMINER : POURRA ETRE DEGRESSIVE EN FONCTION DES REVENUS.

    D'ores et déjà en sont exonérés ceux qui bénéficient de la CMU ou de l'AME.

    Ce plafond de 50 euros ne sera atteint que par 10 à 15% des assurés sociaux. En Allemagne, le plafond de la franchise est de 2 % des revenus : nous en serons encore trés loin.
    Arrêtez de colporter n'importe quoi de mauvaise foi : je n'imagine pas que vous ne sachiez pas lire.
    Affligeant.

    RépondreSupprimer
  6. C'est comme pour le service minimum en matière de transport : il s'agit ni plus ni moins que de mettre dans la loi le principe de "l'alerte sociale" qui existe déjà, en en précisant les modalités.
    En obligeant un salarié à déclarer s'il sera ou non gréviste 48 h à l'avance, le transporteur pourra dire à ses clients (et non pas aux "usagers" !) si leur train, leur bus ou leur métro de 7h21 fonctionnera ou pas : c'est peut-être le minimum pour tenter d'équilibrer droit de grève et droit au travail et à la libre circulation, aussi inscrits dans la Constitution.

    Par ailleurs, si vous aviez deux sous de jugeotte, vous verriez que le fait de se déclarer gréviste à l'avance peut être un formidable moyen de pression sur l'employeur : si 80 % des employés doivent faire la grève, il y a de fortes chances que des négociations s'ouvrent et que les revendications soient acceptées pour éviter un conflit d'abord coûteux pour l'entreprise.
    Mais avec le pois chiche que vous avez dans la tête, et la certitude inébranlable que Sarko et son gvt ne sont là que pour emmerder les "pauvres travailleurs"...

    RépondreSupprimer
  7. Affligeant,
    Tu as changé de signature ?

    Ton aargumentaire sur la franchise est grotesque et ne tient pas compte du truc principal : ce seront dorénavant les malades qui cotiseront pour les malades, plus les gens en bonne santé.

    N'interprète pas un truc sans lire entre les lignes : il s'agit de diminuer les remboursements par la sécu ce qui privilégiera ceux qui ont les moyens de se payer des mutuelles.

    Tu es payé par le gouvernement pour faire de la propagande ?

    Pour le service minimum, ton argumentation est tout aussi amusante : "mettre dans la loi un truc qui existe déjà"...

    C'est par ailleurs une pire connerie : comme si une majorité des retards venait des grèves ! Tu prends souvent les transports en commun ? Démagogie pure.

    Ton deuxième argument sur le service minimum est lui franchement débile ! Si les types se mettent en grève, c'est justement parce que les négociations n'ont pas abouti. Tu crois que le patron va céder dans les 48 heures et tu crois vraiment que c'est pour ça que le gouvernement fait passer la loi !

    Arrête de fréquenter les blogs, continue à lire l'argumentation ministérielle !

    RépondreSupprimer
  8. Nicolas : ne faudrait-il pas être moderne et dire désormais "vous n'avez pas deux euros de jugeotte ?".
    Il me semble que côté modernité, hein ?
    :-)

    [Affligeant ? Ce ne serait pas mieux Affligem ?]

    RépondreSupprimer
  9. Fil,

    Non ! Pour être moderne, il faut demander à son patron l'autorisation de faire la grève.

    Et respect l'Affligem, qui est une excellente bière, quoi que un peu forte à mon gout.

    RépondreSupprimer
  10. J'ai compris. Affligeant a lu le billet de Guy Birenbaum de ce matin.

    RépondreSupprimer
  11. Aucun argumentaire sur l'atteinte au droit de grève. C'est normal, il n'y en a pas.
    En revanche : "les malades cotiseront pour les malades" : non, tout le monde continue à cotiser.
    Mais ce qui t'a échappé (étonnant !), c'est qu'il y a une volonté de responsabiliser le patient français qui dans 90% des cas sort de chez le médecin avec une ordonnance -qu'il ne comprendrait pas de ne pas obtenir-, contre 45% aux Pays-Bas par exemple.
    Nous sommes les deuxièmes consommateurs de médicaments, tous confondus, derrière les USA : sommes-nous vraiment et à ce point plus malades que les autres ?

    Tiens, je vais te faire rire : je suis sûr qu'avec cette franchise, comme par miracle, les Français seront moins malades !
    Et ne me réponds pas que c'est parce qu'ils ne peuvent plus se soigner !!

    Bon sang, même chez Mélenchon ou Emmanuelli on en trouve de moins bornés.
    A ce point c'en est drôle : heureusement que vous êtes minoritaires.

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme : tu lis Melenchon ?
    T'es vraiment grave pervers, j'te l'dis !

    [Oh oui, encore des idées de gauche, encôôôre, coco, vas-y !]

    :-)

    RépondreSupprimer
  13. L'argumentation d'anonymous est quasi du copier coller de l'article de Mme Lagarde aujourd'hui dans le Figaro. Cette argumentation est du foutage de gueule!

    Ca rapportera 850 millions. Ca n'aurait pas été plus malin de ne pas donner les 13 milliards de cadeaux fiscaux?

    RépondreSupprimer
  14. Affligeant,

    J'ai fait deux billets avant sur le droit de grève.

    Comme tous les types de droite sur l'assurance maladie, tu ne comprends absolument rien. Tu vises à mettre en place des mesures qui vont tuer le système (et donc le sauver : une sécu qui n'existe plus et qui ne rembourse plus n'est plus en déficit). Juppé nous avait pondu le carnet de santé, d'autres le médecin traitant... Autant de plans successifs qui tournent à l'échec.

    Et voilà. Tu mets tous sur le dos des patients sans la moindre critique sur les toubibs qui non seulement prescrivent des médicaments pour un oui pour un non mais en plus refusent de soigner les gens et les envoient chez des spécialistes !

    Dernier exemple en date : un copain qui avait une rage du dent. Son dentiste l'a envoyé faire une radio ailleurs avant de refaire une consultation.

    Bilan des courses : une radio, deux consultations (et l'impossibilité d'avoir un rendez vous chez le dentiste rapidement et les toubibs qui se plaignent d'avoir trop de boulot pour réclamer une augmentation de leurs consultations !).

    Je ne plaisante qu'à moitié en réagissant à ton éternel point de vue qui ne consiste qu'à torpiller un système !

    Le but du jeu étant de nous faire payer 200 euros par mois à une mutuelle privée...

    RépondreSupprimer
  15. "les malades cotiseront pour les malades" : non, tout le monde continue à cotiser", dit Anonyme.

    Puisqu'il s'agit d'une franchise sur les frais médicaux, il faudra bien être malade. A moins d'aimer prendre des antibiotiques juste pour le plaisir d'en prendre...

    Ta logique est plutôt déficiente...

    Donc, ceux qui n'iront jamais chez le médecin, ou qui ne sont jamais malades ne seront pas ponctionnés.
    Si l'on résume, tu es donc malade et tu paies pour te soigner, et tu paies également pour qu'on te rembourse. c'est la double peine des frais de santé.

    Ah ! Il faut responsabiliser les malades ?!!
    Mince, j'avais cru qu'on finançait les luttes contre le cancer et Alzheimer.
    On nous aurait encore menti ?

    Pour info, documente-toi, anonyme. La majorité des professionnels ont même des doutes sur la manne budgétaire qu'une telle réforme va dégager.

    En plus d'être une réforme malhonnête, en forme d'arnaque sentimentale, cela risque de s'avérer complétement inutile.

    Les stats me font bien rire aussi, t'en as d'autres ?

    Puisque tu es doué en chiffres, sais-tu de quelles ressources il faut justifier pour obtenir le bénéfice de la CMU ?; faut être un crève la dalle.
    Les autres qui sont un poil mieux lotis vont payer pour rien, alors même que l'impot sur le revenu aurait pu servir (plus efficacement) à cela.

    Si enfin, la majorité pense avec ses chaussettes, la minorité se félicite d'avoir conservé ses neurones...

    RépondreSupprimer
  16. Salut Dorham !
    Merci pour ta visite !

    RépondreSupprimer
  17. Dorham : bien bien, belle argumentation !
    Tu crois que les chaussettes d'Anonyme comprendront ? :-))

    C'est bien de rappeler que de plan en plan, rien ne s'améliore sauf l'enrichissement de quelques uns et toujours les mêmes ?
    :-)

    RépondreSupprimer
  18. Les gars n'y aller pas trop fort ! Vous allez faire fuire mes trolls alors que puisqu'ils n'aiment pas ce que j'écrit sur mon blog, ils viennent me lire tous les jours, en m'expliquant que je suis un con (et vous aussi je suppose) car je ne comprends pas les magnifiques argumentation de notre fabuleux gouvernement et que je pense qu'ils voudraient nous sodomiser alors qu'ils ne veulent que notre bien.

    RépondreSupprimer
  19. Chaque visite de troll, c'est mon compteur de visites qui augmente. Je vais m'inscrire chez Adsense pour toucher des sous.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...