05 février 2019

L’union de la gauche : oui. De toute la gauche...

Cet article n’est pas faux (depuis quand un article peut être vrai ou faux ?) mais il y a une grosse connerie : Macron n’a pas de socle électoral (au sens utilisé dans le papier). Il y a des gens qui ne se retrouvent nulle part ailleurs et qui considèrent Macron comme un moindre mal. J’en fais partie. 


https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Sondage-Ifop-Macron-la-remontada-1603317


A ce propos, Julien Dray disait ce week-end que l’alliance avec LFI était nécessaire avec un tas de référence historique expliquant que la gauche pouvait gagner en alliant les partis de gauche. C’est le cas quand les partis de gauche représentent 40 ou 45% de l’électorat. La gauche gagne alors parce que des types de droite votent à gauche pour éliminer un lascar ou un parti. 


C’est un peu pareil à droite, d’ailleurs. LR est laminé : les gens de droite votent FN ou LREM pour éliminer l’espèce de parti qui reste et ses cadres, Wauquiez en tête. Mais le problème n’est pas le même à droite à gauche et à droite. La droite en général est largement majoritaire et la gauche, dans l’histoire récente, n’a été majoritaire qu’avec 40 ou 45% des voix de premier tour. 


Or, aujourd’hui, la gauche officielle est à 20 ou 30%  ! Pas 40 ou 45. Il manque entre 10 et 25 points d’électorat. Et ces andouilles, dont moi, vote LREM. 


Aujourd’hui, la gauche historique ou modérée doit se réconcilier avec le centre gauche. Sinon, elle est foutue. Se rassembler à gauche n’est pas une priorité contrairement à ce qu’on a pu observer depuis le début de la Cinquième. 


2 commentaires:

  1. Si la,gauche républicaine s’allient avec ces fascistes de gauche que sont LFI, il n’y aura plus de barrière pour une alliance droite extrême droite.

    Macron se régalera

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.