06 août 2020

Tu ne portes pas de masques : tu es con et je t'en veux

En ce cent-quarante-deuxième jour depuis le déluge, je vais faire une pause dans mes vacances et aller passer le week-end au Kremlin-Bicêtre. J’en profite pour donner quelques nouvelles avant de laisser éclater une légitime colère tant des baffes se perdent chez nos concitoyens qui n’ont rien compris à la pandémie mondiale.

 

Il y a une dizaine de jours, j’ai emprunté la voiture d’un copain ce qui me permettait d’aller chercher ma mère à la maison de retraite afin qu’elle puisse passer ses après-midis à la maison. Le rythme s’était installé et c’était assez sympathique d’autant qu’elle n’avait plus comme unique perspective d’aller faire un tour du jardin de sa résidence et de glander sur internet ! Mais patatras. J’y reviendrai.

 

Depuis vendredi soir, je suis en congés pour trois semaines, envisageant de vadrouiller au travers de la Bretagne avec des voitures d’emprunt et de la moitié ouest de la France ce que je vais faire dès 14 heures.

 

Dimanche, quatre personnes dans un Ephad de Loudéac ont eu des symptômes proches de la grippe. Trois ont été contrôlés positifs à la Covid-19. L’établissement a été fermé immédiatement et tous les résidents confinés. Mardi, nous avons serré les fesses mais la sentence est tombée mardi : les deux autres Ephad et les deux « résidences avec services » ont été confinées ce qui fait que les cinq maisons de retraite de la commune sont en quarantaines. Les gens n’ont plus le droit de sortir et les visites sont fortement limitées.

 

Des mesures sont prises pour suivre l’évolution locale de l’épidémie mais, à ma connaissance, on ne sait pas encore la méchante Covid est entrée à Brocéliande (le poétique nom de l’Ehpad concerné). Le scénario est probablement pourtant très simple. Un jeune de la région a probablement été faire la fête avec des potes dans des coins touristiques, Quiberon, peut-être ? Il est ensuite rentré chez ses parents et leur a refilé la saloperie qu’il avait chopé en se saoulant la gueule et ils l’ont eux-mêmes transmis à un des vieux résidents qui l’a refilé à deux autres.

 

Toi, le jeune, tu es un con, un con égoïste. Tu ne penses qu’à ta gueule. Tu te dis que la mortalité est en baisse, tu lis des conneries dans Facebook et tu es sûr de toi ! Bilan des courses : la maladie prospère ! Hier, on a battu un record de nouveaux cas depuis mai. Certes, le nombre de mort ne monte pas de manière dramatique mais la maladie est toujours là et le gouvernement ne cesse de nous préparer à de nouvelles mesures.

 

La prochaine devrait être conne : il devrait être interdit de se promener dans la rue sans le masque ! C’est ridicule : on devra avoir un masque même si on ne risque pas de croiser quelqu’un. Alors, comment en sommes-nous arrivés là ? Comment en sommes-nous arrivés à obliger le gouvernement à prendre des mesures aussi fortes que grotesques ? C’est simple : tu n’as pas respecté les consignes de prudence élémentaire. Tu as refusé de croire ce qu’on te disait. Tu t’es cru libre comme l’air.  Pourtant les consignes étaient claires et sensées. Prenons le cas des bistros, le plus compliqué. Si tu es dans un bistro à un endroit où tu ne bois pas, tu mets un masque. Il ne peut y avoir plus de 10 personnes à une table, les tables doivent être espacées (ce n’est pas ton problème mais celui du taulier), tu ne dois pas boire debout mais il y a une tolérance au comptoir s’il n’y a pas trop de monde (et pas de tabouret…). C’est compliqué à comprendre ? C’est simple : il faut éviter d’envoyer des glaviots à la tronche de trop d’imbéciles.

 

Dès le début, des patrons de bistro ont joué le jeu mais pas toi, tu as commencé

par aller fumer dehors en terrasse tassé avec d’autres crétins sans penser que la règle de bon sens ne s’appliquait plus, tant tu étais persuadé que le virus était assez intelligent pour ne se déplacer d’andouille en andouille que dans les terrasses où les gestes barrière n’étaient pas respectées. Puis, tu as commencé à te relâcher. Le patron de bistro a bien tenté de te rappeler à l’ordre mais comme certains ne jouaient pas le jeu, tu as pu faire du chantage auprès des tauliers (je l’ai vu, du genre : « ah tu veux pas que je rentre chez toi sans masque, je vais aller ailleurs).

 

Tu es criminel. Les patrons de bistro et de tous les lieux festifs sont criminels. Les forces de l’ordre sont criminelles : il y a 40000 bistros en France, disons 100000 lieux de débauche potentielle et plus de 200000 agents dans les forces de l’ordre ! Ce n’était quand même pas très compliqué d’organiser des contrôles dans chaque endroit tous les deux ou trois jours. Mais tu aurais gueulé à l’état fachiste dans Facebook, relayant des Fakenews et différentes conneries, fier de toi, sans même aller consulter les profils d’où partaient les imbécillités, sans voir qu’il s’agit de complotistes récidivistes.

 

Je ne rêve pas : toutes les publications des opposants aux mesures gouvernementales sont ridicules. Tiens ! Hier, je suis tombé sur « Les tests "Covid" sont faux et vous donneront tous positifs pour vous filer le vaccin obligatoire ! » Je pense que le type qui a relayé cela n’a même pas réfléchi une seconde tant il était heureux de se faire croire à sa propre indépendance, à sa propre liberté. Comme si le vaccin était destiné uniquement aux personnes positives…

 

Fais attention ! Tu es probablement de la même connerie… Ah ! Tu vas relayer des slogans plus intelligents comme « les mesures prises contre le virus ne sont pas scientifiques mais politiques ! » Tu seras fier comme un bar tabac non masqué mais on va te demander ce que ça veut dire. Tu vas réussir à ânonner quelques bricoles. Tu as raison ! Mengele était un grand scientifique. Et je suis bien content que les mesures soient prises par des gens qui répondent directement devant les représentants du peuple et pas des scientifiques qui n’arrivent pas (et ce n’est pas une critique) à faire consensus.

 

Le consensus ? Tous les pays du monde sont dans la même merde mais comme tu es con, je me répète, tu vas tout mettre sur le dos de Macron qui fait exprès de … (tu peux compléter les pointillés avec que tu veux comme « tous nous museler pour pouvoir faire passer les mesures qu’il veut » mais tu iras dans le ridicule avec « prendre des mesures qui ruineront l’économie en enrichissant les privilégiés »).

 

Je te concède le droit de ne pas croire toutes les informations qui circulent, heureusement ! Par contre, il y a une stratégie nationale qui se met en place (voire une stratégie internationale vu que tous les pays prennent sensiblement les mêmes mesures selon l’état de l’épidémie) et tu ne peux pas, tout seul, aller contre une stratégie de groupe car tu l’as fout en l’air : tu es un con et, moralement, tu n’as pas le droit de le faire.

 

Tu vas te consoler avec des chiffres débiles comme en comparant le nombre de morts de la grippe de la fin des années 50 avec notre Covid sans même te rendre compte que notre nombre de morts serait bien pire s’il n’y avait pas eu le confinement.

 

Tu vas traiter les autres de moutons sans même te rendre compte que tu mets tous les jours ta ceinture de sécurité quand tu prends ta bagnole, tout ça pour sauver une dizaine de milliers de vies. C’est dérisoire. Tu es un mouton. Tous les habitants de la planète qui mettent des ceintures sont des moutons. Alors les pouvoirs obligent les gens à mettre des ceintures et multiplient les contrôles. Pauvres moutons. Nos gouvernements vont imposer le masque en pleine campagne car tu n’es pas capable de faire la distinction entre les endroits où il est indispensable, ceux où il est raisonnable et ceux où il ne sert à rien.

 

Pourtant, mon exemple des ceintures n’est pas bon. Une ceinture ne peut sauver que son porteur. Le masque est plus proche des limitations de vitesse : il sauve aussi les autres… Ca ne fonctionne pas à tous les cas ! Tu peux avoir un grave accident de la route en roulant à 50 alors que c’est limité à 90 et tuer plein de gens (tu somnoles, tu t’écartes sur la voie de gauche et tu prends un car de plein fouet…). Des mesures comme la ceinture et les limitations de vitesse ont fait diminuer de 15000, environ, la mortalité annuelle sur les routes sans compter d’autres mesures comme l’amélioration des axes routiers…

 

Mais tu n’en es pas moins un automobiliste mouton. Lors soit raisonnable, deviens un piéton mouton.

 

Car tu es coupable. Tu ne sais pas de quoi, bien sûr, tu ne te rends pas compte…

 

Ma mère, dans sa maison de retraite, est confinée depuis novembre (il y a eu la première vague de grippe puis de gastro avant le coronavirus), elle a eu une vingtaine de journées peinards avant mars et, depuis, une douzaine de demi-journées où elle a pu rentrer chez elle.

 

C’est insupportable, humainement ! Mardi, on lui annoncé qu’elle avait droit à une nouvelle période de confinement strict.

 

Il suffit pourtant de respecter les autres. Je ne me suis pas approché à moins d’un mètre de ma mère depuis six mois sans que nous ne portions tous les deux le masque.

 

Nous avons le devoir de protéger les autres. Tu es sans doute con mais, au moins, tu dois pouvoir le comprendre.

 

Alors je t’entends bien te préparer à me sortir d’autres arguments, comme l’immunité collective. Peut-être ! Peut-être devrions-nous lâcher un peu de lest pour permettre de développer des anticorps et des machins comme cela mais, pour l’instant, cela n’a pas fonctionné et il n’y aucun consensus scientifique sur cela, ni sur les traitements (lis bien la presse, on a des types qui défendent l’hydrochloriquine mais ça ne fait pas un consensus, on voit des lascars qui se prétendent scientifiques mais que tu ne connais pas qui pondent un tas de théories), ni sur les vaccins (on voit de bonnes nouvelles, les vaccins sont presque prêts, alors ne désespérons pas… mais ne faisons pas non plus comme ces vaccins contre l’hépatite B qui favorisaient la sclérose en plaque. Le vaccin contre la covid va arriver mais il mettra des mois et des mois à être testé).

 

Avant le vaccin, avant le traitement, nous devons nous protéger. La voiture automatique n’empêchera pas les accidents de voiture avant longtemps.

 

Tu n’es pas con, si ? Tu dois le comprendre. Des mois de masques obligatoires car tu n’as pas su faire la part des choses…


20 commentaires:

  1. En général, les "révoltés" contre le masque sont contre le confinement, les gestes barrières, anti-vaccin, pro-Raoult et ses études bidon, pro-Trump qui se battrait contre le deep state, adeptes de charlots type Tal Schaller, Crèvecoeur, Casasnovas et adeptes de toutes sortes de trucs ésotériques. J'en connais un comme ça, c'est le combo complet, il coche toutes les cases.

    Le vaccin contre ça n'est pas près d'être trouvé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis médecin, je me fous de Trump, je suis vacciné contre la grippe - et vous ? - et jusqu'à preuve du contraire la seule étude bidon est celle du Lancet qui affichait de tel chiffres de mortalité de la chloroquine que même un charlot de type adepte de je ne sais quoi avec un QI attestant un retard léger en aurait démasqué la fausseté dans les dix secondes (mais bien sur vous l'avez lu comme les autres articles de la littérature scientifique consacrés au problème)..
      Mais nous sommes d'accord sur le vaccin.

      Rauville le bigot

      Supprimer
    2. Allez sur bibliovid, de nombreuses études montrent que le traitement du Druide de Marseille ne marche pas et est dangereux, le Covid s'en prend au système cardiovasculaire, alors rajouter 2 médocs cardiotoxiques...

      Quant à l'étude publiée sur le Lancet, ses auteurs l'ont retirée et reconnu qu'elle était mauvaise.

      Supprimer
    3. La première étude de Raoult, 26 cas dont il a viré ensuite les cas gênants, sur cette base statistique complètement loufoque, il a dit "fin de partie". Il a beau être médecin, il raconte n'importe quoi depuis le début de cette pandémie.

      Supprimer
    4. Excusez s'il vous plait le ton trop vif de ma première intervention.
      Sur le fond, vous confondez, une étude discutable et une fraude qui aboutit a une rétractation, ce qui est rarissime. Raoult est un chercheur reconnu, il a publié dans les plus grandes revues scientifiques : vous pouvez détester l'homme ; vous pouvez remettre en cause le chercheur, ou plutôt certaines de ses recherches, car l'essentiel de ses travaux sont d'une très grande qualité) c'est la règle du jeu (même si l'on peut montrer un peu plus de courtoisie, et moins d'assurance...); peut importe :

      tout médecin, c'est à dire médecin qui côtoie des patients réels, tient tout les jours le même raisonnement que celui que Raoux a défendu : bénéfice contre risque... Au début de l'épidémie il était absolument légitime de prescrire de la chloroquine.

      Supprimer
    5. " une fraude qui aboutit a une rétractation, ce qui est rarissime"

      Ce n'est pas une fraude, c'est une erreur fréquente, et les auteurs ont fait amende honorable, ce qui n'est pas le cas de Raoult qui maintient envers et contre tout ses positions complètement débiles.

      Les études de Raoult antérieures sont de la daube à 97%, et même si ce n'était pas de la daube elles ne sont d'aucune utilité.

      "c'est à dire médecin qui côtoie des patients réels, tient tout les jours le même raisonnement que celui que Raoux a défendu : bénéfice contre risque"

      Ah, vous croyez que les patients réels en évaluation RCT ne sont pas suivis par des médecins et que les RCT ne sont pas la meilleure méthode d'évaluation bénéfice-risque, vous racontez que des sottises. Retournez en fac de médecine, vous êtes complètement à côté de vos baskets, c'est ignoble d'ignorance crasse. C'est pas en voyant quelques patients que l'on peut établir une évaluation bénéfice-risque d'un médoc. C'est une évidence statistique.

      C'est pour ça qu'il y a des AMM.

      Supprimer
    6. Reste calme, crétin. Parce qu’on a vu plusieurs centaines de connards avoir dit moi j’ai raison depuis le début de cette crise.

      Vous pouvez donc à peu près tous aller vous faire enculer d’autant que vous êtes largement hors sujet. Ce blog s’appelle « partageons mon avis ». Point barre.

      Mon billet porte sur ma colère de voir des trous du cul ne pas porter de masque. Vous pouvez donc tous aller vous faire enculer : vous êtes hors sujet. Comme, en plus, vous vous comportez comme des trous du cul prétentieux, ça me navre.

      Supprimer
    7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  2. Nous vivons hélas dans un monde d'insoumis, sinon on vient à 4 et on te défonce la gueule à coups batte... pigé!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. voilà le drole de monde, et les 4 ça existe en horde 2.0 sur twitter ça fait moins mal au début.

      Supprimer
  3. On a qu’a élargir les TIG aux récalcitrants si ils ne peuvent pas payer l’amende.
    A quoi ça sert d’imposer le port du masque si on ne risque rien à ne pas le porter ?
    Hélène

    RépondreSupprimer
  4. Arié : arrête. Personne ne lis tes conneries (et le fait que je ne les publie pas n’est pas la seule raison...).

    RépondreSupprimer
  5. Didier Goux roule sans ceinture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. rouler sans ceinture relève parfois de l'acte de charité le plus noble envers autrui

      Supprimer
    2. À condition de se planter seul dans le platane,

      Supprimer
    3. je dis ça pour Goux... j'ai pas mis lol pour expliquer que c'est de l'humour

      Supprimer
  6. voilà une saine colère ! j'ai pesté devant ma TV quand j'ai vu des "jeunes" ( j'ai bien mis _DES_) faire des fêtes la nuit [Disclaimer : je fais partie d'une bande qui en organisait et ça me rapportait quelques euros] et se contaminer. Et on a encore lu "grosse grippe" sachant que la grippe peut tuer. On les a vu à Paris, et partout ailleurs. Et le jour on les voit sur des endroits (bord des canaux parisiens, alors que les parcs et bois lointains sont vides ou presques, surement un coup de faineantise ?) où ils se regourpent se touchent et parlent, postillonnent car alcoolisés et bruit ambiant elevé.

    On avait eu je crois me souvenir cette discussion dans Facebook : le problème des plages ce sont les attroupements autour des lieux de distribution de boisson et le fait que les jeunes se pensent à l'abri du virus mais oublient qu'ils en sont un des principaux vecteur de diffusion et peuvent donc contaminer "des vieux" (ou des jeunes à pathologies).Pourtant le COVID peut toucher des jeunes, cf ce qui se passe aux USA.

    RépondreSupprimer
  7. C'est un billet qui fait du bien ...et pas qu'à toi

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...