23 novembre 2020

La covid passera-t-elle par les candidats de gauche ?


Alors qu’Anne Hidalgo est prête à en découdre avec les écolos pour les inciter à montrer leur attachement aux valeurs dé la République, histoire de bien montrer qu’elle est bien dans la course pour la présidentielle, Arnaud Montebourg montre sa légendaire absence d’intuition politique même si ses propos sur l’islamisme politique me vont droit au cœur.

Il a dit récemment qu’il fallait battre Emmanuel Macron au premier tour pour éviter que Marine Le Pen remporte l’élection. « Il n'y a qu’une seule personne malheureusement dans notre pays qui peut faire élire Marine Le Pen, c’est Emmanuel Macron. Pourquoi ? Parce qu’il s’est coupé de tout un tas de gens, et plus personne ne viendra le secourir face à madame Le Pen. » Est-ce qu’il s’imagine que quelqu’un viendra secourir Arnaud Montebourg… ?

Je ne sais même pas s’il se rend compte qu’il vient de dire qu’il faut battre machin pour faire battre machin. Et le dire à un moment où Macron a une excellente popularité, du moins par rapport à ses deux prédécesseurs à la même époque de leur mandat est grandiose !

Par ailleurs, dans ses différents propos (voir le deuxième article que j’ai mis en lien), il oppose la France à l’Europe. On est tous d’accord pour penser que le « produire français » ne serait pas une mauvaise chose mais s’opposer à l’Europe au moment où les voix à conquérir semblent au cœur de l’ancienne sociale-démocratie, celle-là même qui a permis la victoire de Marcon est de la pure folie.

 

Il ne faut pas oublier le boulevard qu’a Emmanuel Macron devant lui, outre le fait qu’il n’ait pas d’opposition modérée à droite comme à gauche, il finira par passer pour le sauveur face à la pandémie de Covid, à un point où même la jeunesse est heureuse d’être claquemurée ce qui semble absolument délirant, voire déprimant. L’épidémie va s’éteindre progressivement, la deuxième vague va s’arrêter, il aura pris les bonnes mesures aux yeux de la population. Il y aura peut-être une troisième vague les vaccins ne vont pas tarder à arriver. La décrue sera lente mais s’étendra jusqu’à la fin 2021, à la veille des élections…

Ce n’est pas un complot, c’est ainsi… C’est ce que je c
rois. Vous pouvez relire mes billets de blog depuis le début de la crise sanitaire, je n’ai pas spécialement varié. Je n’étais pas toujours d’accord avec les modalités pratiques et je continue à trouver complètement crétin, par exemple, le cas particulier des bistros mais, pour le fond, il nous fallait cette alternance entre des périodes de confinement plus ou moins lourdes et ces périodes de liberté relative.

J’en suis persuadé.

Ce n’est pas un complot non seulement parce que je ne crois pas aux complots mais aussi parce que tous les pays dits occidentaux subissent la même chose ! On se trouve évidemment avec des guignols qui comparent tout, pays par pays, sans prendre en compte différents paramètres, comme la densité de la population ville par ville. Cette pandémie est mondiale. La situation est très grave dans certains pays comme les USA et ceux qui ont commencé avec une stratégie différente, comme la Suède, se retrouvent Gros-Jean comme devant.

 

Il reste des individus pour relativiser la pandémie. Heureusement, d’ailleurs ! Je me rappelle l’ami Denis qui nous disais il y a six mois « ben et alors, les gens qui sont déjà morts ne mourront pas une deuxième fois ! » A sa décharge, la deuxième vague a provoqué deux fois moins de morts que la deuxième… Mais le seul « chiffre » qui pourrait compter est celui du nombre de mort qu’on aurait eu en plus, par rapport à une année normale, si aucune mesure de protection n’avait été prise, si les confinements n’avaient pas eu lieu, si le port du masque n’avait pas été rendu obligatoire… On ne le saura évidemment jamais.

 


Il reste un point un qui me frappe et un des derniers billets de Denis, dont je parlais, est emblématique, c’est la manière avec laquelle les anticovid (si je puis dire) pour ne pas dire les pro Raoult tournent entre eux, s’échangeant des publications qui se confirment les unes et les autres sans se confronter  à l’immense majorité des scientifiques et des politiciens. D’ailleurs, nous ne sommes pas scientifiques et il revient aux politiciens de faire la synthèse, avec leurs rencontres, leurs conseillers et leurs propres compétences. A ce propos, je vous suggère de lire Axel Kahn, notamment dans Facebook.

Mais lisez qui vous voulez ! Au fond, on s’en fout… Tant qu’il reste des coups à boire !

 

Ils me font penser, un peu, aux militants insoumis, dans Facebook, et ça nous rapproche de Montebourg. Ces braves gens continuent à tourner en rond entre eux, se prenant pour des économistes et étant persuadés de leurs stratégies électorales, sûrs que l’unité de la gauche derrière Jean-Luc Mélenchon en appliquant ce que dit le prophète à défaut de tout autre chose !

Il m’amuse. Il était sur France 3 hier midi et ne dit pas autre chose… Votez pour moi !


Si on pouvait avoir raison tout seul…

10 commentaires:

  1. Je crois que votre ami Montebourg dit des conneries (ce ne serait pas une première…) : si Macron et La Pen (je suis pour la féminisation des noms propres, moué !) se retrouvent face à face, c'est encore Macron qui gagnera, les vieux réflexes joueront… y compris chez ceux qui clament aujourd'hui qu'ils préféreraient se faire sodomiser à sec par un bataillon de légionnaires que de revoter pour lui.

    Enfin, c'est qu'est-ce que je pense, asteure.

    RépondreSupprimer
  2. Matebourg ou Moncron. Faudrait essayer en écriture inclusive.

    Et vous avez raison, il raconte n'importe quoi.

    RépondreSupprimer
  3. Plus prosaïquement, il semble que le plus grand nombre des partis politiques ne fassent plus que de la communication vers ses troupes sans intention d'aller chercher des votants "swiging voters" pour rester dans la période américaine ou des votants abstentionnistes d'autre part. Ce qui amène fort logiquement à prévoir Macron (cf. les sondages auxquels vous faites références contre Le Pen dont la base électorale semble être stabilisée à hauteur de la barre permettant d'aller au deuxième tour... Mais c'est d'ailleurs ce que certains cherchent puisque comme le système électoral les empêche d'aller au deuxième tour, il faut changer le système à cette fin. ce dont ils ne se privent d'ailleurs pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle plus des militants que des candidats. Dans ceux que je cite, la seule exception est Montebourg.

      Supprimer
  4. Oui Montebourg s'agite pour rien, on dirait Trump avec son déni de ce qu'est la gauche, de ce que sont ses chances aux élections, et de la capacité de Macron à se faire réélire dans un fauteuil. quant à Méluche, il est cuit. Hidalgo fait le ménage dans les rangs de ses anciens alliés, qui lui permis de se faire réélire...ils s'en rappelleront le jour des élections, c'est sûr. Y a rien de plus teigneux qu'un bobo à vélo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bobos ont surtout tendance à revenir à la soupe assez rapidement...

      Supprimer
  5. Nicolas j'ai pas lu le billet mais les photos... En effet si la gauche se résume à ses collabos islamogauchiste c'est un désastre. Comme si a droit il n'y avait que une des Le Pen ou le maire de Béziers.

    La gauche a plus d'atout. Valls, Hollande, Cazeneuve, c'est franche là. Qui a été un véritable rempart républicain.

    La droite a des cartes à jouer.

    Mais les alliés de ceux qui ont le sang de république sur les mains, ni d'un coté ni de l'autre...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...