28 janvier 2024

Ce libéralisme qui nuit aux agriculteurs…

 


Vous pouvez cliquer pour agrandir et il n’y a pas de mal à faire un billet facile un dimanche soir. Continuez à penser que c’est le libéralisme et pas les normes qui nuisent à une profession. 


Profession qui bénéficie en France de 10 milliards de subvention pour 500 000 exploitations. Tu as une calculatrice ? Tu parles d’un libéralisme…

11 commentaires:

  1. Cela fait 20 euro par exploitation ? j'ai bon ? ;-) Sinon quelques contre vérité, mesures de bons sens et affirmation invérifiable dans ce joli post d'un agriculteur désespéré (qui doit être plus riche que moi si j'en crois les statistiques...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Pas bon.

      Supprimer
    2. oups.. je me suis trompé dans ma division (de 3 zéro... honteux)

      Supprimer
    3. Non.. Bien de trois.. j'ai divisé par 10 millions au lieu de 10 milliards... trois zero de moins...

      Supprimer
    4. Ah oui tiens.

      Supprimer
  2. Ne devrait-on pas plutôt parler de néo-libéralisme qui a cette particularité de mobiliser l'Etat au profit des intérêts privés ? La plupart des normes sont surtout là pour détruire les petits au profit des gros. Nous ne disposons toujours pas de small business act.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a un peu de ça. Je vais répondre à ton "néo libérlisme" en-dessous de ton commentaire à mon précédent billet.

      Pour ce qui concerne les normes : oui et non. Pour moi, les normes sont d'abord le droit du travail (qui n'est évidemment pas négociable) mais aussi tout ce que toi et moi souhaitons, par exemple, pour défendre l'environnement, comme les herbicides, les pesticides et autres, souvent interdits en France mais autorisés dans le reste de l'Europe ou du monde. Les normes dans ce contexte défavorisent les petits Français et il me semblerait logique de militer pour les étendre aux autres pays.

      Supprimer
  3. Soyons clair suite à ce billet auquel j'ai dû refuser la publication de deux commentaires (même pas d'Arié) : il me parait clair que j'ai trouvé cette argumentation dans les réseaux sociaux et l'ai copiée ici ce qui n'est pas du tout mon habitude. Il me parait clair, aussi, que je ne connais pas tous les points évoqués. Il me parait clair, enfin, que j'ai diffusé cela assez tard un dimanche ce qui ne me ressemble pas du tout contrairement au fait d'abuser de l'apéro.

    RépondreSupprimer
  4. et en plus ils doivent faire davantage d'enfants !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. Je publie ceux que je veux c'est-à-dire tous sauf ceux qui proviennent probablement d'emmerdeurs notoires.