10 octobre 2018

Diallo ferrugineuse

Dans son dernier billet, Sarkofrance nous parle de Mâame Diallo et des croisades menées contre elle avec le style qui le caractérise : je ne suis pas toujours d’accord avec elle mais je la soutiens. L’art de ne pas se prononcer sur le fond tout en évitant de se fâcher avec ses lecteurs. 


Sur la forme, il n’y a pas de croisade contre elle : elle se présente en victime et a un don pour faire appel à ses soutiens un tantinet suivistes. De fait, ses lascars rentre souvent dans le lard des opposants. On pourrait se demander où va la croisade... En outre, elle dispose d’une tribune médiatique bien meilleure que ses opposants. 

Sur le fond, je ne suis pas d’accord avec son approche. On va faire court. Elle désigne comme ennemi l’homme blanc. Or je ne suis pas coupable. Je n’ai rien fait. Je n’ai colonisé personne. Ce n’est pas de ma faute si je vis dans un pays à majorité blanche. Cnest chiant de faire court mais il n’est pas non plus interdit de penser que les Africains ne sont pour rien dans l’esclavagisme des Africains...

Je suis fatigué de passer pour raciste en énumérant des bêtes vérités mais des militants qui se prétendent à gauche ont perdu toute raison. Mâame Diallo oppose des communautés entre elles. Ce n’est pas joli. C’est du communautarisme et ce n’est pas ma conception du vivre ensemble. Ni de la République mais, à ce stade, on s’en fout. Le plus drôle est que, pour « ces sujets », ils mettent en avant des pays qu’ils concluent, comme le RU et les USA. 

Je suis fatigué, aussi, de m’entendre dire que j’oublie que les minorités sont victimes de discriminations. Je le sais. Et ce n’est pas en mettant en avant les différences qu’on les atténuera. Chaque action mettant en évidence les « différences raciales » est évidemment raciste. 

Depuis toujours, les actions contre le racisme ont échoué. La création de SOS racisme n’a fait qu’accompagner la montée du FN. Il y a dix ans, le « pari du vivre ensemble » était à la mode. Il s’est transformé en truc pour permettre aux communautés de vivre entre elles. Pas aux individus. La priorité devrait être de faire disparaître cette notion de communauté. Et donc d’arrêter d’agresser l’homme blanc. 

Hop. 


3 commentaires:

  1. "je ne suis pas toujours d’accord avec elle mais je la soutiens". C'est parfaitement résumé. C'est cher payé pour garder un groupe de commentateurs allumés.

    RépondreSupprimer
  2. De l’époque ou Canal + avait une émission d’info matinale, elle est apparue un beau matin pour une chronique énervée et énervante. Me rappelle plus le sujet, mais je garde ce sentiment mauvais qui émanait d’elle. Depuis j’ai toujours catégorisé cette bonne femme qui n’a jamais eu d’autre but que de se montrer en combattante dépourvue de sentiment, fière à bras et faussement intellectuelle. Encore que sur ce dernier point on frise le synonyme…

    RépondreSupprimer
  3. Diallo ? C'est qui ?
    Est-ce que j'ai raté un épisode ?

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.