14 septembre 2022

Miscellaneous blog

 


Il y a un certain nombre de gaziers, dans Facebook, qui disent qu’ils vont boycotter la coupe du monde au Qatar. Ils comptaient y participer ? Plus sérieusement, ils veulent vraiment tourner le dos aux millions de Français qui aiment ce sport ? Moi, je m’en fous : le seul intérêt de la coupe du monde est de picoler avec les copains au bistro en regardant les matchs.

Les lascars qui gueulent contre la mise en berne des drapeaux sur les bâtiments publics en l’honneur de la reine machin n’ont franchement rien de mieux à faire ? Saluer nos voisins adorés, surnommés les enculés de rosbifs, et leur adresser des signes d’amitié ne me semble pas idiot d’autant que ça ne coûte pas grand-chose.

Les connards qui disent « bel anniversaire » ou « belles vacances » à la place de « bon anniversaire » ou de « bonnes vacances » dans les réseaux sociaux dont au sujet desquels je parlais savent-ils qui méritent franchement des baffes ?

C’est qui ce Godard dont tout le monde parle ? A-t-on le droit de dire qu’on ne l’aimait pas spécialement et que, de manière générale, on conchie la nouvelle vague, sans passer pour un snobinard alors que, pour ce qui me concerne, la seule raison est que le cinéma m’emmerde ?

Le seul intérêt des billets au sujet du 11 septembre est-il de se rappeler ce que l’on faisait le 11 septembre 2001 ? Pour ma part, j’étais au bureau et, comme toujours, je trainais sur Internet, mais, à l’époque, il n’y avait pas de réseaux sociaux, on trainait donc dans les forums boursiers, les seuls qui parlaient d’actualité. Mais on s’en fout, non ?

Les peine-à-jouir qui parlent du coup d’Etat de Pinochet et de la joyeuse CIA réunies, un 11 septembre, le font-ils uniquement pour rappeler qu’en 2001, ce n’était somme toute pas bien grave et uniquement l’affaire de quelques intégristes musulmans qui n’ont tué que quelques milliers de personnes ?

Ces blogueurs qui traitent plusieurs sujets dans le même billet, ils ne se foutent pas un peu de notre gueule ?

6 commentaires:

  1. – Je me souviens que les mêmes abrutis – ou plutôt leurs parents, voire grands-parents – braillaient déjà en 1978 pour le boycott de la coupe du monde en Argentine.

    – Aux crétins qui vous souhaitent un "bel" anniversaire, il serait bon de leur souhaiter en retour un "bon" cancer.

    – J'ai ressayé, voilà peu, de regarder deux ou trois "classiques" de Godard : rien à faire. On peu difficilement imaginer plus surfait, plus faussement profond.

    – Le 11 septembre 2001, j'étais aussi au boulot. C'était un mardi, jour de "bouclage". Ma première réaction : « Meeerde ! on est parti pour repiquer la moitié du journal, je suis là jusqu'à au moins minuit ! »

    – D'une manière générale, on ne rend pas assez hommage au général Pinochet qui, non content de débarrasser son pays d'une clique collectiviste qui était bien partie pour le ruiner après avoir muselé ses opposants, a ensuite organisé des élections et s'est soumis à leur résultat, chose qu'aucun dirigeant communiste n'a jamais eu l'idée de faire.

    – Pour les blogueurs, je ne saurais dire. Mais, oui, les commentateurs qui se croient obligés de répondre point par point au taulier du blog sont de pénibles emmerdeurs.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Z’avez pas répondu au sujet des drapeaux en berne.

      Et en plus on est à peu près d’accord sur le reste. Ma réputation…

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Non. J’ai fait ce billet ce matin mais j’ai tardé à le publier vu que j’en ai fait un autre entre temps.

      Supprimer
  3. je n'ai même pas d'avis sur le Qatar , sinon on peut leur demander de boycotter le pétrole des pays obscurantistes et l'électronique chinoise, et d'autres trucs.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...