08 août 2006

A bientôt !

Voilà ! Une deuxième phase de vacances commence demain. Après quelques jours au soleil de Bretagne, je pars errer dans la France d’en bas. Je veux dire en bas si on met la carte verticale : au sud de la Loire, quoi !

Le hic ! Fini internet. Fini le blog ! Déconnexion totale à partir de demain 10 heures pour une quinzaine de jours.

Ca ne me manquera pas, le seul problème c’est la grossièreté de ne pas répondre aux commentaires qui seront déposés. L’autre problème, c’est, qu’en rentrant, au rythme actuel, je devrais avoir au moins deux cent spams dans mes messageries.

Au cours de la dizaine de mois de vie de ce blog, j’ai essayé d’aborder avec humour l’actualité, et parfois avec plus de sérieux des sujets politiques ou économiques.

Hier, suite à un moment de colère, j’ai voulu aborder pour la première fois un sujet de société : une certaine forme de racisme. Pas le racisme ouvert ou revendiqué. Non ! Une forme de racisme plus caché, presque involontaire, oublié au fond de soi et resurgissant au gré des passions…

Je me suis planté lamentablement sur un point. J’ai voulu utiliser de manière anonyme un extrait d’une conversation que j’ai eue avec une blogueuse. Raté pour l’anonymat. Le seul truc anonyme c’est le commentaire d’insultes qu’elle m’a posté !

Ca y est… Ca me reprend…

Enfin ! Toutes mes excuses s’il y a malentendu.

Dans ce billet d’hier, je voulais évoquer différents aspects. Certains sont passés comme une lettre à La Poste mais d’autres nécessitent certaines précisions. L’exemple que j’ai pris n’était qu’un exemple, mais mon propos était de souligner qu’au travers d’échanges de tous les jours on risquait de flirter avec l’odieux et d’entretenir une pensée collective malsaine.

Le français est une langue complexe. Vous dites de quelqu’un « il est bien brave ». En français, ça veut dire textuellement « il est très courageux ». Néanmoins, tout le monde comprend « il est bien gentil mais à moitié idiot ».

Quand on tient des propos sur un peuple étranger, il faut s’interroger sur le sens réel de ce qu’on écrit. Ou plus exactement, sur ce que l’autre va lire.

Quand un ministre explique qu’il faut nettoyer une banlieue à la haute pression, il veut évidemment dire qu’il faut éradiquer la délinquance et la violence. Quand on habite cette banlieue, ce n’est nécessairement ce qu’on entend. Quand on habite ailleurs non plus. Il a été relativement politiquement correct : il n’a tenu aucun propos condamnable.

Par ailleurs, j’ai deux potes militaires qui ont fait leurs 15 ans de service en Afrique et en Océanie et qui s’imaginent tout connaître. Il n’empêche qu’ils ont toujours été nourris par l’armée française. Ne prenons pas pour prétexte de tout connaître pour raconter n’importe quoi.

Indépendamment du sujet de mon dernier billet, un aspect des blogs que j’ai déjà évoqué récemment me semble intéressant à rappeler. Ca s’applique principalement aux blogs politiques.

Il faut savoir gérer les commentaires que l’on poste…

Déjà, un type qui n’est pas d’accord avec votre argumentaire n’est pas nécessairement un abruti. Ce n’est pas la peine de l’insulter lorsque vous lui répétez deux fois la même chose. Ce n’est d’ailleurs pas la peine de répéter deux fois la même chose : en principe ça implique la même réponse de l’interlocuteur !

On appelle ça un dialogue de sourd. Sur les deux, il y en a probablement un qui a raison, mais si vous partez du principe que vous ne voulez pas écouter l’autre, ce n’est pas la peine de rester.

Ca diminue l’intérêt du débat politique, mais c’est comme ça…

Ensuite, et même si je n’ai pas à dicter la conduite à qui que ce soit, mais en commentant, essayons de rester dans le sujet voulu par l’auteur du billet.

Par exemple, si un type parle de Cuba et des US, et si dans les commentaires d’un billet précédent vous avez une différence de point de vue sur le racisme en région parisienne, ne le reprenez pas en commentaire d’un autre billet en prenant pour exemple la vie des peuples en Afrique. Ca ressemble à du n’importe quoi et ça frise l’hystérie.

M… Ca me reprend.

Par ailleurs, évitez les commentaires anonymes. Plus précisément, plutôt que de mettre une signature bidon, mettez un lien sur votre blog (ou éventuellement votre adresse email). C’est bien facile de déverser sa haine sur les blogs des autres.

M… Ca me reprend.

Que dire encore ? Ah ! Oui ! Le propriétaire du blog a toujours raison. Même quand il a tort. Et quand il siffle la fin de la récré, écoutons-le !
Et aussi : n'utilisez jamais "brut" l'argument "moi, je connais"... Ca se traduit par "vous les autres, vous n'y connaissez rien, seul MON avis a une quelconque importance".
M… Ca me reprend.

Enfin, n’oublions pas la loi de Godwin.

Et attachons-nous à un brin de courtoisie…

Donc…

Bonnes vacances, le cas échéant,
Et à bientôt
Nicolas

8 commentaires:

  1. Nicolas : je ne tiens pas de site, n'utilise pas de pseudo et dans mon intervention d'hier j'ai signé de mon prénom, que j'utilise partout.
    Ce n'était donc pas un post anonyme.En revanche, si je n'ai pas envie de te donner mon e-mail, c'est encore moi que ça regarde : tu ne penses pas que nous allons entretenir une correspondance, tout de même ?
    Je te souhaite de bonnes vacances au Sud de la Loire.

    ANNE

    RépondreSupprimer
  2. Merci Anne !

    Je ne souhaite évidemment pas entretenir de correspondance (ou alors on ne parle pas politique !).

    Celà dit, quand on ne sait pas qui écrit, celà reste anonyme. A moins qu'il n'y ait qu'une seule Anne dans la blogosphère.

    RépondreSupprimer
  3. "Quand on ne sait pas qui écrit" : c'est trés généralement le cas avec tous ses interlocuteurs qui n'ont pas de blog, non ? Je pense me présenter suffisamment quand même et beaucoup plus que la moyenne. Donc reste le nom, l'adresse et le n° de portable aussi ?

    Pour ce qui est de tes vacances "au Sud de la Loire", j'espère simplement que tu es à jour de tes vaccins ? On ne sait jamais, dans ces contrées un peu arriérées, qui ne connaissent même pas d'immigrés Africains...pour un p'tit gars du Kremlin-Bicêtre, ce serait plus prudent !
    Moi, ce que j'en dis...

    ANNE

    RépondreSupprimer
  4. Salut,

    Bonnes vacances. Ne t'étonne pas, en regardant ton site meter, si tu constates une centaines de visites vendredi et samedi. Et la plupart de ces visites viennent de chez moi... C'est qu'un de mes articles a été cité par rezo.net, ce grand pourvoyeur d'audience...
    Ca attire des visiteurs chez toi et chez moi... Entre blogueurs "peu influents" on se soutient_

    RépondreSupprimer
  5. Salut, alors t'es rentré on dirait?

    RépondreSupprimer
  6. Yes...

    Les diffusions devraient reprendre !

    Je vais commencer par l'autre blog (jegoun.blogspot.com) avec les photos de vacances... Et un titre pour attirer des visites...

    Laisse-moi quelques heures...

    Et merci pour la pub !

    RépondreSupprimer
  7. Euh, c'est bizarre de lire cet article sns avoir suivi le truc ! J'y vais de ce pas !!! :-)

    RépondreSupprimer
  8. C'est pas toujours facile de lire dans l'ordre, je le conçois...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...