03 août 2006

Libéral ! Pouf pouf !

Il y a un côté rageant quand on n’a pas internet et qu’on a envie de publier d’urgence un truc dans un blog.

Hier après-midi, je rentrais de Paris vers la Bretagne (à Baden pour information et pour les incultes ça se trouve entre Vannes et Auray). 5h30 de route pour faire moins de 500 km. Quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi, un mercredi en fin de matinée, au mois d’août, ça bouchonne à Paris, ainsi qu’à Vannes, vers 16h30 ?

Je n’ai pas internet dans la voiture.

5h30 avec la radio, et un flash qui nous informe régulièrement d’une des nouvelles de la journée : le ministre de la santé M. Bertrand a conclu un accord avec les médecins libéraux. C’est la sécu (ou le budget de l’état, je ne sais plus) qui va payer une grande partie des cotisations d’assurance de ces médecins.

En quoi, des gens qui se prétendent libéraux peuvent-ils réclamer une aide de plus de la part de l’état ? En quoi l’état français doit-il aider une fraction de la population parmi la plus riche ? En quoi mes impôts ou mes cotisations sociales doivent-ils payer les assurances de praticiens privés ?

Que veut dire libéral ?

En plus, on apprend récemment que la consultation augmente prochainement de 1 euro.

Notre gouvernement se vantait récemment de l’augmentation du SMIC de 17%, ce qui est d’ailleurs faux (ça ne concerne que les tranches inférieures du SMIC, mais on ne va pas dire que c’est de la faute à la droite qu’il y avait plusieurs niveaux de SMIC !).

Depuis 2002, la consultation est passé de 17 à 21 euros, soit une augmentation de plus de 23%.

Je ne veux pas dire par-là que les médecins ne méritent pas de gagner de l’argent, mais il faut savoir mesurer un peu tout… Et si on a un problème avec trop de gens qui font des procès pour des médecins, ce n’est pas des assurances qu’il faut payer… mais des mesures pour les médecins aient les moyens de faire leur boulot, et pour empêcher les ahuris de faire des procès pour rien. On n’est pas aux USA.

Le gouvernement a annoncé pour la rentrée une loi sur les « actions de groupe » en justice… Et maintenant ils payent les assurances des médecins.

Qui paye ?

A part ça, et ça n’a rien à voir. Je devais quitter Baden vers 14h30 aujourd’hui pour arriver à Loudéac vers 18h… Largement le temps de prendre le chemin des écoliers. Je me suis dit : « allons faire une promenade à Etel ». Je vous le conseille. Etel est un mot très pratique pour ceux qui rédigent des mots croisés, mais c’est surtout très joli.

Je prends donc l’espèce d’autoroute direction Lorient, mais j’oublie de sortir et je me retrouve à Lorient. Tant qu’à être là, je me dis : « allons visiter la côte plus loin, ça fait longtemps que je n’ai pas été ». Je commence par Larmor-Plage, puis le Fort Bloqué. De fil en aiguille me voilà près de Guidel. Et que vois-je sur le bord de la route : un panneau marqué « Doelan ».

Et moi qui me demandais d’où venait le nom d’un blog voisin…

Très joli, ce petit port.

Que je ne connaissais pas ! C’est lamentable, à 100 km de Loudéac et une quarantaine de Baden !

14 commentaires:

  1. Nicolas,

    Clin d'oeil fort symmpathique...-) Je ne suis pas de Doelan mais j'adore ce petit bourg côtier. J'y ai débarqué un jour un peu par hasard et j'ai adoré ce petit coin charmant et oublié de tout.
    Je me souviens que je suis rentré dans un bar pour boire un café et qu'il y avait au zinc, un pêcheur (sosie du capitaine Haddock) qui parlait avec la serveuse. il disait qu'il partait en mer pour plusieurs jours, que la météo marine annonçait quelques grains etc. J'ai ensuite discuté avec lui de choses et d'autres. J'ai aimé ce moment.
    et j'adore ce port très pittoresque, son phare, sa digue, ses petites maisons de toutes les couleurs. Suis amoureux de cet endroit ! d'où le nom de mon blog...

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai malheureusement pas eu le temps de m'arrêter, faudra que je visite mieux ce coin-là à l'occasion.

    Aujourd'hui c'était une rapide excursion sur la côte à l'est de Saint Brieuc.

    Pas mal aussi !

    RépondreSupprimer
  3. "En quoi, des gens qui se prétendent libéraux peuvent-ils réclamer une aide de plus de la part de l’état ? "

    Le Figaro, par exemple, qui publie tous les jours des éditoriaux où il vante le libéralisme, le Figaro, donc, n'existerait plus depuis longtemps sans les subventions qu'il perçoit de l'Etat.
    Alors je veux bien qu'on ricane à propos de l'Huma parce qu'il a parmi ses actionnaires TF1 (si je ne me trompe), mais il faudrait aussi ricaner du Figaro "libéral" et de ses subventions.

    Quant aux médecins, il y en a maintenant deux catégories: ceux qui ont des patients et ceux qui ont des clients.

    RépondreSupprimer
  4. Pour la presse, j'ai la naïveté de la mettre à part et de penser que les subventions permettent de maintenir un minimum de pluralité.

    Mais j'ai un peu tendance à penser que les libéraux sont des guignols, ce que je ne dis pas méchamment : ils voudraient bien imposer des principes économiques sans qu'ils leur soient appliquées.

    Ca me rappelle quelque chose.

    RépondreSupprimer
  5. "Mais j'ai un peu tendance à penser que les libéraux sont des guignols, ce que je ne dis pas méchamment"

    Autre exemple. Caricatural, certes, mais central: le salaire des grands patrons. Comment est-il fixé? Sans doute dans les Conseils d'Administration. Présidés par qui?

    Donc, la salaire des patrons n'est pas soumis au marché: en gros c'est "fais toi plaisir".

    Bien sûr, un libéral me rétorquera: la loi du marché existe pour les grands patrons, car s'il y en a un qui est très bon, d'autres boîtes essaieront de le débaucher pour un salaire plus élevé.

    Et là je répondrais à notre libéral... Qu'est-ce que je lui répondrais au fait?

    Je lui répondrais que l'écart entre le salaire moyen et celui des patrons ne cesse de croître. C'est donc qu'il doit y avoir un peu trop de "fais toi plaisir" et pas assez de redistribution (et pas seulement en direction des smicards, également en direction des cadres).

    RépondreSupprimer
  6. Oui, mais il y a eu deux ou trois exemples récents de membres du conseil d'administration qui remettent le salaire des patrons devant les Assemblées Générales des actionnaires, "organe supérieur" des entreprises.

    Ca ne veut pas dire que la morale est sauve !

    L'écart important est choquant.

    Mais je ne sais pas si c'est une question de redistribution (si un type emploie 100 000 gugusses et gagne 1 million de trop... ça ne fait que 10 euros à redistribuer à chaque gugusse).

    C'est une question de moralité !

    Au demeurant qu'un type gagne beaucoup de pognon ne m'a jamais dérangé. C'est que des mecs n'en gagnent pas assez qui me titille.

    RépondreSupprimer
  7. "Au demeurant qu'un type gagne beaucoup de pognon ne m'a jamais dérangé. C'est que des mecs n'en gagnent pas assez qui me titille."

    Sauf votre respect, il y a une couille dans ton raisonnement. C'est parce que des mecs gagnent trop qu'il y en a qui ne gagne pas assez...

    RépondreSupprimer
  8. "C'est parce que des mecs gagnent trop qu'il y en a qui ne gagne pas assez... "

    C'est vrai pour le bénéfice de la boite, pas nécessairement pour les hauts salaires.

    Ce qu'il y a de scandaleux ce sont les "parachutes dorés", les "stock options", ... et un tas de trucs comme ça (surtout ceux qui sont défiscalisés)... Les salaires des patrons, je m'en fous un peu.

    Sinon, on va entamer un débat sur les salaires des sportifs, des stars, ...

    RépondreSupprimer
  9. Je reste sur mon idée de base: le salaire que tu t'octroies (si tu es un grand patron), tu le prends aux autres.

    Ce serait intéressant de savoir ce que Bill Gates en pense. Et pourquoi il a décidé de se lancer dans le caritatif.

    RépondreSupprimer
  10. "Et pourquoi il a décidé de se lancer dans le caritatif"

    Peut-être qu'il s'en fout de devenir le plus riche du cimetière ?

    RépondreSupprimer
  11. " le salaire que tu t'octroies (si tu es un grand patron), tu le prends aux autres."

    Il faudrait aussi s'interroger sur le salaire des "managers intermédiaires"... qui gagnent beaucoup de sous en :
    - cachant à leurs patrons les problèmes de la base pour faire croire qu'ils sont bon managers,
    - empêchant à leurs sous-fiffres de gagner des sous de peur qu'ils prennent leur place.

    Bref... Eux prennent réellement du salaire aux petits.

    RépondreSupprimer
  12. J'en reviens à mes trucs sur les stock options et les parachutes dorés.

    - Parachutes dorés : les patrons s'octroient une prime s'ils sont licenciés. Or pourquoi un patron peut-il à licencier à par pour faute ? Donc les mecs s'accordent des primes pour mal gérer des boites, voire la couler et foutre les ouvriers au chômage. C'est scandaleux.

    - Stock options : ce sont des trucs qui ont été inventés pour permettre de "gratifier" les employés sans être soumis à la fiscalité (charges patronales, sociales, ...). C'est scandaleux. On a un problème de charges trop élevées en France, on invente un truc pour permettre aux plus riches de ne pas en payer. C'est scandaleux.

    Alors... Le salaire des grands patrons...

    RépondreSupprimer
  13. "Il faudrait aussi s'interroger sur le salaire des "managers intermédiaires"... "

    Oui. Pour clore (provisoirement) le débat, on peut dire: chacun trouve que les autres gagnent trop. Le livre de Laurent Joffrin( sur la gauche caviar) commence par un dîner où tout le monde s'accorde sur le fait que le SMIC est trop élevé. Puis ils concluent qu'il faut supprimer l'ISF (ils la paient). Précision: tous ces gens sont de gauche.
    Cela dit, je ne conseille pas de lire le bouquin de Joffrin (je ne l'ai pas lu, seulement des extraits).

    Le problème, c'est la jalousie. Laurence Parisot le disait (je le disais ici http://crisedanslesmedias.hautetfort.com/archive/2006/07/19/nietzsche-a-la-plage.html#comments _ et l'article publié sur bellaciao a failli provoquer un entartage de la pauvre Laurence: voir ici http://bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=31319)



    Concernant le golden parachute. Maintenant il existe aussi le golden hello. La prime de bienvenue. A quand le golden shit: tu gagnes une prime à chaque fois que tu vas aux chiottes.

    RépondreSupprimer
  14. "chacun trouve que les autres gagnent trop"

    Non... Pas moi.

    Si un type à côté de moi, fait un bon boulot, ça ne me choque pas qu'il soit bien payé.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...