07 février 2018

L'arène des neiges et le roi des cons

De mémoire, du temps d'Hollande, on n'avait pas été emmerdé comme ça par la neige, à Paris. Toujours de mémoire, la dernière "catastrophe" date du dernier hiver de Sarkozy au pouvoir. 

Et déjà, à l'époque, les crétins accusaient le pouvoir d'être incompétent, de ne pas avoir pris les bonnes mesures. On se rappelle d'ailleurs les déclarations ridicules de certains politique (je ne sais plus si c'est pas Guéant, ministre de l'intérieur, qui avait dit qu'il n'y avait aucun risque. Au moins, ce n'est pas arrive cette fois). 

Et les gens gueulaient. Et j'avais un blog d'opposition obligé, par objectivité, de défendre le gouvernement. Ces gens disaient que les autorités étaient incapable d'agir comme, par exemple, au Canada. Et je répondais : connard, tu veux payer des astreintes pour que des agents soient logés à des endroits stratégiques avec des équipements de déneigement proches des lieux ou une intervention sera évidente (je me comprends) pendant les cinq mois par an où il y a un risque pour un truc qui nous emmerde deux jours tous les quatre ou cinq ans ?

Cette année, on a les mêmes abrutis. On a même Juppé qui a fait un tweet (qui a buzzé) pour engueuler la SNCF parce que son TGV a mis 4 heures pour aller de Paris à Bordeaux à cause de 5 centimètres de neige ? Pure démagogie débile ! Et s'il y avait eu un accident parce que le TGV avais mis 100 mètres de trop à s'arrêter ? 

Mais il y a un progrès, cette année. Ce n'est sans doute pas politique ou organisationnel, mais technologique. On savait, à l'avance, que ça allait être le bordel alors qu'en 2012, il me semble que c'était moins prévu. A six heures, hier matin, et peut-être avant (j'ai la flemme de rechercher), tous les flashs d'information nous prévenaient des risques. 

Et on trouve toujours des abrutis qui disent que "on" a rien fait pour gérer le problème. Je vais leur répondre : connards, on vous a dit à la télé, la radio, sur internet,... de ne pas prendre la voiture et vous l'avez fait quand même. 

Je ne peux rien pour vous. Les autorités non plus. En 2012, il avait commencé à neiger plus tard. Hier, dès le matin, le bordel était prévisible par  le premier imbécile ouvrant les yeux. 

Impardonnables.

18 commentaires:

  1. Le titre est génial

    Rester chez soit et bosser quand on peut c'est bien. C'est ce que je ferais.

    L'état n'est pas responsable de tout. Mais celui là qui les accumule ailleurs les fèves

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca faisait longtemps que je n'avais pas fait un joli titre.

      Supprimer
  2. Tout comme toi;je ne cesse depuis l'élection de EM à propos des prises de positions des opposants de droite ou de gauche sur la politique suivi actuellement de m'interroger ou de répondre:
    Eh connard ?... Que dirais tu si ?....
    Eh mon con?... Tu ne réclamais pas ....
    (****!!! ) Ah... Parce que l'augmentation de la tva de ..... n'aurait pas toucher les ...
    (****!!! ) Ah ....Parce se problème date de ... .
    Du temps de FH, mon courroux était plus particulièrement contre les frondeurs les temps changent ou plutôt pas . En définitive je crois que je suis contre les YAKA,les cons quoi ...mais peut être en suis je un moi même .....
    vincent

    RépondreSupprimer
  3. Ah oui !
    Chapeau pour ton billet !

    Il y a une chaîne d'info, je ne sais plus laquelle, qui disait que les entreprises devraient étudier le problème sérieusement, car si les gens se sont déplacés alors qu'ils connaissaient les risques meteo (vigilance orange et tout le toutim), ils ne pouvaient pas ne pas se présenter à leur travail (suivaient les conseils d'avocats).

    J'ai pensé qu'effectivement la solution pouvait venir de là.

    Au passage un bravo aux sociétés qui ont mis en place le télétravail car elles sont moins impactées que celles qui ne se sont pas préparées à ce type d'événement.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  4. Le gars sur la 118 avec ses chaussures de ski aux pieds et ses soldes de Vélizy 2 à la main en train de se faire interviewer, j'ai ri. Le con.

    RépondreSupprimer
  5. Tu oublies quand même un point très important qu'il faut souligner : Malgré la présence au gouvernement du grand découvreur Christophe Colomb, Y ZONT RIEN FAIT POUR EMPECHER LA NEIGE DE TOMBER. Un vrai scandale

    RépondreSupprimer
  6. Le comble du ridicule est tout de même ce branle-bas général sous prétexte qu'il est tombé cinq centimètres de neige en février.

    (Les Canadiens se foutent copieusement de nos gueules, avec notre gouvernement "mobilisé", nos conseils de rester chez soi, nos trains qui ne roulent plus, etc. Et on se dit que, en août prochain, les mêmes reviendront nous alerter en nous disant qu'il ne faut pas se mettre au soleil à deux heures de l'après-midi et qu'il faut boire beaucoup d'eau.

    Je crois que nous méritons de disparaître.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les canadiens en voiture sur le verglas, on connait, il y a plein de vidéos sur le net qui circule.

      Supprimer
    2. Didier,

      Vous avez oublié de fermer une parenthèse.

      Oui, tout cela est ridicule. Mais les Canadiens oublient qu'ils ont beaucoup de neige tous les ans et sont équipés, organisés, autour de ça. Nous, on ne va pas dépenser des fortunes pour deux jours tous les cinq ans. Ce qui n'empêche pas qu'on devrait éviter de sombrer dans le ridicule.

      Supprimer
  7. Tu nous dis que ça coûte cher.
    A titre d'information, je viens de lire que suivant le matériel (camion de salage, chasse-neige ou fraise) la note se situe entre 250 000 et 500 000€ par engin.
    Qui est prêt à payer cela pour une utilisation éventuelle tous les 5 ou 7 ans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas le seul coût ! Il faut garer les machines à proximité des points d'utilisation avec des gugusses en astreinte à côté.

      Supprimer
    2. Bien sûr, mais je ne parlais que du coût d'achat du matériel auquel il faut ajouter bien évidemment celui du personnel utilisateur, du remisage, de l'entretien et du vieillissement.
      Mais çà, beaucoup des râleurs ne l'imaginent même pas.

      Supprimer
  8. Au canada toutes les voitures et les camions sont équipés de pneus neige, pas les parisiens. Même raison que pour le matériel, c'est un équipement très onéreux pour un événement qui se produit très irrégulièrement. Alors chez nous, la vie s'arrête. Demain, les transports scolaires sont encore annulés...

    RépondreSupprimer
  9. Ayant posé mes valises dans le Jura , toute cette agitation me parait un peu rigolotte.Effectivement cela coûte cher le déneigement, le salage,etc...Juste au passage une pensée pour ceux qui déneigent la nuit ou tôt le matin( quand la neige tombe en continu)à Noël, au nouvel an , bref pendant que d'autres font la fête. Des mecs simples, fiers et contents de se sentir utiles...

    P.CASTOR

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.