18 mai 2018

Invitons François Hollande à la Comète

Salut pépère, Bonsoir Monsieur le Président de la République,

Je vais retenir la deuxième formule mais je me souviens du jour où vous nous avez reçu, comme blogueurs, à l’Assemblée Nationale peu avant les primaires en 2011. Certains « camarades » vous tutoyaient, ce qui me choquait. Traditions socialistes. Je ne vous avais posé aucune question. Prendre la parole en public me paralyse parfois... Ce qui ne m’empêche pas d’écrire beaucoup, ce que j’ai fait dans mon blog de juillet 2011 (Martine Aubry avait dit une connerie : elle voulait augmenter le budget de la culture de 30%. Je ne suis pas contre la culture et l’augmentation de son budget mais il y a mieux comme argument pour une élection). Je vous ai ainsi toujours défendu, depuis bientôt un septennat, sauf bien sûr quand vous avez fait des conneries. 

Dans votre livre, vous avez expliqué certaines conneries (qui n’en étaient souvent pas, comme l’affaire Léonarda). Vous faites actuellement un tour de France pour assurer la promotion de ce livre mais aussi, j’en suis persuadé, ce qui vous passionne : aller à la rencontre des gens. On s’est moqué de vous pour une séance de dédicaces dans l’espace culturel du Leclerc de Plérin. Je suis moi-même originaire d’un patelin proche, Loudéac, où la seule librairie est l’espace culturel de Leclerc. Ils sont cons, ces Parisiens. 

J’habite néanmoins maintenant en banlieue parisienne, Le Kremlin-Bicêtre. D’ailleurs, j’y ai fait votre campagne de 2012 avec Jean-Luc Laurent, notre maire de l’époque qui devint député quelques semaines après votre élection. Certes, il est MRC mais ne nous attachons pas aux détails. Tous ceux que je soutenais ont été élus...

Ça n’est pas toujours le cas. Par exemple, lors des dernières régionales, je soutenais Bartolone. Pour vous dire la fidélité au centre gauche. Comme blogueur un tantinet en vue, j’organisais des réunions dans mon bistro favori, en bas de chez moi, la Comète. Nous y avions reçu ce brave Claude. Avant, nous avions reçu deux fois (je crois) Julien Dray. D’ailleurs, je suis un copain de Romain Pigenel, pour vous dire à quel point je fréquente n’importe qui. Smiley. 

Ce bistro a eu un moment de gloire il y a bientôt trois ans sous le nom de « PMU de Bicêtre ». C’est quand on avait reçu DSK pour sa première sortie publique après un événement qui vous fut assez bénéfique.

Vous avez voulu être un Président normal. On n’est pas nombreux à avoir compris ce que ça voulait dire, comme pouvoir aller voir votre copine en mobylette. Vous l’avez fait. 

Je vous propose de vous aider à être un ex normal. Venir dans un bistro de banlieue dédicacer votre livre si vous le voulez mais aussi passer un bon moment avec des types un peu désabusés mais qui furent bien vos soutiens en 2012. L’invitation est lancée. 

Je pose les questions que je pourrais vous poser à cette occasion par écrit (parce qu’à l’oral, heu...). 
1. Quand vous vous êtes lancé dans la campagne pour la primaire, vous saviez que vous alliez être élu parce que vous auriez représenté l’opposition à DSK et son libéralisme (soutenu par Titine, ce qui est très drôle) ?
2. Vous saviez qu’un président n’est jamais réélu sauf en phase de cohabitation,vous pensiez que les résultats économiques seraient venu plus tôt et vous contiez nommer Titine Premier Ministre au bout de trois ans pour entrer en cohabitation ?
3. Vous avez fini par comprendre que ça ne pouvait pas arriver et que vous ne seriez pas réélu. J’ai du mal à voir la suite du scénario. Nommer un premier ministre de l’aile droite du parti, un ministre de l’économie libéral et tout ça. En décembre 2016, vous saviez que Macron était le seul à pouvoir gagner même s’il vous a échappé. Ma dernière question donc : les éléments déclencheurs de toute cette histoire ?

L’invitation est lancée. Vos disponibilités seront les miennes. C’est au métro Le Kremlin-Bicêtre. Juste avant notre Leclerc sans espace culturel autre que la Comète. 

Bien à toi,
Nicolas 

19 commentaires:

  1. Tu peux pas te perdre François, t’as affaire à un blogueur “en vue” !!!!

    RépondreSupprimer
  2. C'est malin, je lui en ai parlé samedi dernier.

    RépondreSupprimer
  3. Je viendrai Nicolas.

    RépondreSupprimer
  4. En attendant il va être reçu par Xi JIPING et va lui remettre son bouquin dédicacé ou pas on ne sait pas.J'en connais un qui va être jaloux.
    J'aime bien ton billet plein d'humanité et de respect en même temps, le ton juste quoi...

    P.CASTOR

    RépondreSupprimer
  5. Toujours plein de tacts . Aude est un peu loin du val de Marne hélas...
    vincent

    RépondreSupprimer
  6. Et bien, je pense qu'il va venir !
    En attendant il remporte un beau succès avec son livre ...
    Sylvie

    RépondreSupprimer
  7. je ne sais pas si je viendrai. je l'ai rencontré il y a peu. C'était drôle.

    RépondreSupprimer
  8. Moi, je pense que j'aurai plein air. Désolé…

    RépondreSupprimer
  9. Ca me ferait plaisir de le revoir, 6 ans après l'Elysée et une rencontre vraiment sympa.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.