26 décembre 2018

Gilets et étoiles jaunes : on vigile pour vous, restez zen !

Ce qui me gonfle le plus dans le torchon d’Asko c’est qu’il fait partie de cette meute d’abrutis qui opposent quelques groupes d’élites (pour ma part, je suis membre du Printemps Républicain et assez proche des idées des fondateurs sauf au sujet de la circulation à Paris) au peuple sans même se rendre compte qu’il fait lui même partie d’une espèce d’élite. 





Comme la plupart des gens qui défendent un truc qui leur tient à cœur mais dont la plupart des gens s’en foutent. Pour comprendre, vous devriez lire le nombre de conneries que je vois sur mon mur Facebook. 

Ça me rappelle un récent d’article du monde qui parlait des commentaires reçus suite à un précédent article où ils parlaient d’une famille de « pauvres ». Les commentateurs critiquaient les dépenses des pauvres en question : patati patata ils n’ont pas besoin d’avoir deux smartphone dans la famille et des forfaits en conséquence. Du coup, les opposants défendaient les pauvres : ils font ce qu’ils veulent de leur pognon, ils ont le droit à l’égalité vers le haut et tout ça. Je suis d’accord : les pauvres devraient avoir le droit de dépenser autant que moi dans les bistros. 

En fait, on avait des types à 2000 euros qui critiquaient des types à 1000 euros finalement défendus par des lascars à 4000. Le tout avec des accusations de mépris de classe et tout ça. Le type à 4000 méprise le type à 2000 qui méprise celui à 1000. Je m’en fous. Je suis hors catégorie. Je méprise les types à 4000. Si je ne touchais que ça, je ne pourrais pas en dépenser 2500 dans les bistros (en payant des verres à ceux au RSA que je méprise autant vu que s’ils buvaient moins ça me ferait des économies) et être fauché en fin de mois. 

On arrive à des torchons incompréhensibles ce pour quoi Asko est assez fort ce qui ne m’empêche pas de souvent bien aimer ce qu’il écrit. Mais cette fois, j’ai du mal à suivre. 





Askolovirch critique les gens qui tentent de lutter contre l’antisemitisme parce que tous les gilets jaunes n’exigent pas le port de l’étoile du même métal. C’est compliqué mais il faut bien vendre et faire buzzer des serviettes hygiéniques. 

Vive les vigilants !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.