02 décembre 2018

Les pistes cyclables : vous attendiez mon avis ?


Je suis obnubilé par les pistes cyclables. Comme celle-ci, en bas de chez moi et devant la Comète. On constatera que les piétons sont obligés de l’emprunter. 


J’espère que ça se soigne. 


Il n’empêche qu’avec cette polémique qui me hante depuis trois jours, je me rends compte que je pensais que l’espèce de vélo peint sur le trottoir voulait dire que les cyclistes étaient autorisés à rouler là et que les piétons étaient inviter à les tolérer. 


Il se trouve, si j’en crois mes commentateurs cyclextremistes, que ce petit mètre serait réservé aux vélos. Je vais donc les conchier. Je n’ai pas d’autre choix que de marcher dessus pour croiser des groupes de personnes. 


S’ils veulent aller vite, ces cons peuvent rouler sur la nationale. 


Le type chauve de la photo ne se rend pas compte qu’il est en train de faire une infraction certainement passible de la peine de mort. Je veux bien habiter dans une ville devenue bobo. Mon appartement a doublé de valeur depuis que je l’ai acheté. 


MAIS QU’ON LAISSE LE PUTAIN DE PEUPLE MARCHER OU IL VEUT SUR LE TROTTOIR. Je vais enfiler un gilet jaune. A mon âge, je n’ai plus que ça à enfiler. 


Noble combat. 

4 commentaires:

  1. Les pistes cyclables sur le trottoir, ce ne serait pas ce qu'on appelle un espace partagé? c'est à dire l'obligation pour les cyclistes de ne pas dépasser 6 km/h et de faire attention aux piétons.

    RépondreSupprimer
  2. Fake News. Yapas de chauve.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  3. C'est triste d'en être réduit à enfiler un gilet jaune.

    NB On me dit, dans l'oreillette, que cela pourrait te rendre malade.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.