06 juillet 2009

Michel Rocard les amasse

Michel Rocard avait été sélectionné pour le prix de l’humour politique pour cette phrase : « Le PS est mal portant ; et comme je respecte les hôpitaux, je baisse la voix comme on doit le faire quand il y a un malade dans la place. » On apprend aujourd’hui qu’il va coprésider, avec Alain Juppé, une commission destinée à « réfléchir aux priorités du futur emprunt national ». Michel Rocard est également « président de la "Conférence des experts" sur la taxe carbone » et « ambassadeur de France chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique. ».

Il baisse la voix mais cumule les postes ! On a tous un fond de respect pour ce que représente Michel Rocard mais je me demande s’il se rend compte qui vient de se faire nommer président du machin qui va déterminer les orientations de la politique d’un gouvernement de droite.

L’hôpital qui se moque de la charité…

27 commentaires:

  1. Du respect ? De la tolérance éventuellement comme pour les vieilles p... et encore j'en ai bien pour elles qui n'ont jamais vendu que leur corps.

    RépondreSupprimer
  2. Vaut-il mieux laisser les mains entièrement libre à Sarkozy pour faire une politique résolument de droite ? Ou bien doit-on, au risque de salir ses propres mains, tenter d'infléchir cette politique en y participant ?

    Je trouve la nouvelle plutôt bonne, personnellement : j'ai un certain respect pour l'intelligence et le non-dogmatisme de Rocard.

    RépondreSupprimer
  3. Il faut vraiment mettre en place ce plan contre la maladie d'Alzheimer !

    RépondreSupprimer
  4. Rimbus,

    Oui. Enfin, moi, aujourd'hui, c'est plutôt Parkinson.

    Didier,

    Vous croyez qu'il va infléchir quelque chose ? Depuis quand une commission décide comment dépenser les sous ?

    RépondreSupprimer
  5. @didier goux

    non conformisme rocard ? je m'étrangle !
    Sarko s'aligne sur l'idéologie dominante que le PS à travers ses plus vieux représentants incarne parfaitement.

    RépondreSupprimer
  6. @mtislav:comparer celui qui a ouvert la gauche aux questions de société, qui a créé le rmi également à une vieille p...ça peut vous soulager ou vous dire "tiens je suis trop un méga rebelle" mais ça n'apporte rien.

    @nicolas:Il peut empécher, par sa présence, cet UMP si nul en économie de faire de nouvelles bêtises.

    RépondreSupprimer
  7. Il suffit de regarder rocard pour mesurer à quel point la vieillesse est un "naufrage irrémédiable" hélas !!!

    RépondreSupprimer
  8. Jacques Delors n'a pas été sollicité?.
    Didier, quel humour en ce moment :)

    RépondreSupprimer
  9. Ah c'est clair ... des gens "de gôche" comme Besson ou Lang par exemple, il n'y a pas mieux pour "infléchir" ....

    RépondreSupprimer
  10. C'est vrai que pour éprouver du respect pour Rocard, il faudrait vraiment se forcer! Il a été brillant, son verbe séduisait, il savait inventer des impôts plus solides que la vignette (CSG), mais sa trajectoire carriériste tirait de plus en plus à droite, du PSU avant-hier, à l'ambassade des pingouins aujourd'hui. Il est, au fond, un archétype du politique dont on a marre: sourd aux exigences des citoyens qu'il prend pour des cons, accroché au pouvoir comme un morpion… Le pire avec lui c'est qu'il nous a fait croire pendant des années qu'il respectait une éthique du pouvoir rigoureuse. Nous ne sommes vraiment pas obligés de le respecter!

    RépondreSupprimer
  11. Le Coucou,

    Au moins, la CSG imposait les revenus avec une touche de proportionnelle...

    Claudio,

    Ouais...

    Fidel,

    Il existe encore ?

    Made,

    Ouais, faudrait pas vieillir...

    RépondreSupprimer
  12. Pauvre Rocard, jusqu'au bout obsédé par Mitterand, encore un glissement et il finira sa carrière là ou l'autre l'a commencée

    RépondreSupprimer
  13. Arf,

    A son âge ?

    Rébus,

    2 r 2 t à Mitterrand, bordel !

    RépondreSupprimer
  14. Passé un certain âge, les émoluments ne doivent plus avoir d'odeur ...

    - président de la "Conférence des experts" sur la taxe carbone"
    - ambassadeur de France "chargé des négociations internationales relatives aux pôles Arctique et Antarctique" (Mouarf, lang s'est mieux débrouillé pour les vacances en s'adjugeant Cuba)
    - président " de la commission destinée à réfléchir aux priorités du futur emprunt national" (j'aime beaucoup cette idée de lancer un emprunt ... avant de savoir à quoi il va servir)

    Tant de compétences réunies en un seul homme ... impressionnant. Vraiment.
    Allez, j'ose. Si, à tout hasard, il avait quelque notion en électricité, ça m'arrangerait bien qu'il me contacte : il faut que je change une ampoule.

    Allez, soyons charitable, mettons un voile pudique sur ce brave vieux monsieur qui ne cherche au final qu'à arrondir sa si faible retraite ... travailler plus (et longtemps) pour remplir l'écuelle.
    Pathétique

    RépondreSupprimer
  15. Résumons : Kouchner, Besson, Rocard, Jouyet, ... Ségolène qui censure un rappeur..., Fadela (je l'aime bien elle), ....

    Il serait peut être temps de réfléchir à ces soit-disantes valeurs de gauche non ?

    RépondreSupprimer
  16. Je suis déçu, je pensais que Rocard serait plus cher que cela…
    :-))

    RépondreSupprimer
  17. Oui. Enfin, il se trouve que M. Rocard a quand même une vraie intelligence, et qu'au fond, vu comment ces présumés "socialistes" l'ont traité (et d'abord sont-ils socialistes ? Hein ?) plus bas que terre, il me semble qu'il a le droit de penser se rendre utile à son pays.

    Nonobstant, il serait bienvenu de lire cette tribune signée Rocard, et qui est sans équivoque aucune.
    En tous les cas, ça vaut mieux que les morts qui peuplent le PS et s'entredévorent :

    http://www.lemonde.fr/opinions/article/2009/07/06/m-rocard-les-europeens-ont-vote-pour-que-la-crise-continue_1215577_3232.html

    Bonne lecture.

    RépondreSupprimer
  18. Il a droit de penser qu'il peut se render utile pour le pays, mais je trouve très mal inspiré le Sarkozy de le croire. Rocard me semble plus du tout dans le coup et il a trop pris l'habitude de trahir son camp.

    RépondreSupprimer
  19. Bah, entre traîtres, ils auront au moins une bonne base de dialogue ...

    RépondreSupprimer
  20. @ Stef : Ce n'est pas Rocard qui a trahi son camp, c'est le PS qui nous a trahis ..

    RépondreSupprimer
  21. @ Merachlor : Tu représente plus que certainement le degré zéro de la pensée.

    RépondreSupprimer
  22. Cher P. Sage, votre patronyme ne suffit pas à qualifier votre pensée.

    Et la mienne vaut la votre.

    Je garde du respect pour tous, toutes tendances, tous avis. Le tout est d'en débattre.

    Et me garderai bien d'émettre un avis sur votre commentaire me concernant, post simplissime ? simpliste ? ... non, d'un simplet.

    Bah, je ne peux m'empêcher ... ma charité athéiste sans doute : je vous emmerde, mon petit monsieur gorgé de suffisance.

    RépondreSupprimer
  23. Les enfants,

    On se calme... Merci pour vos coms.

    RépondreSupprimer
  24. Xavier Darcos annonce 800.000 chômeurs de plus fin 2009.

    Et que nous propose le gouvernement?
    Endetter davantage encore l'état, auprès des particuliers cette fois, pour financer un 2ème plan de relance.

    Il suffit de voir l'état catastrophique de l'économie japonaise après 5 plans de relance successifs (!) pour se convaincre de l'inefficacité de cette stratégie.

    Messieurs Juppé et Rocard,

    Vous qui avez soutenu il y a quelques années la seule solution viable permettant d'endiguer durablement la crise actuelle, à savoir la création de 2 millions d'emplois par une RTT massive mais "intelligente", et sans ruiner l'état (généralisation de la semaine de 4 jours - expérimentée depuis 12 ans avec succès sur 400 PME),

    Vous avez le devoir, en tant que responsables politiques, de ne pas laisser le processus de déliquescence actuel de notre société se poursuivre !

    http://nouvelledonne.fr

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...