10 octobre 2017

Virage politique ?

Avant de quitter le bureau, ce soir, j'ai fait un tour dans les réseaux sociaux. J'ai remarqué les bêtises habituelles dont un debat entre les gens qui pensent que la grève du jour est un succès et ce qui pensent que c'est un échec. Je m'en fous. 

Ce qui m'attriste ce sont tous les copains qui ont perdu leurs repères. Jeff, par exemple, qui a réussi à démontrer que je suis macroniste parce qu'il est attaché à ce rapport droite gauche, certes toujours vrai, mais plus au centre des débats. Ce centre est passé autour de l'islamisme, de la laïcité, de l'Europe et un tas de trucs. 

Tant que les militants de gauche oublieront ces détails, on est foutus. Tant qu'ils resteront branchés sur des aspects fiscaux qui frisent le détail, on n'avancera jamais. Je pèse le mot "détail". Dans leurs slogans politiques des réseaux sociaux, ils loupent les bons sujets. Ils frisent la mesquinerie. 

On me reproche d'avoir critiqué Sarkozy puis défendu Hollande et de rester mo figue mi raisin face à Macron. Peut-être faut-il arrêter ces conneries ? La crise économique date du début des années 70 et on essaie de la faire commencer en 2008. Le rapport droite gauche à l'ancienne est fini. Piketty gueule contre la suppression de l'ISF et les réseaux sociaux de gauche citent aujourd'hui un rapport du FMI. Qu'ils continuent à critiquer par ailleurs. Piketty n'a jamais eu à être elu. 

Bonne soirée. 
Hop. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.