26 juin 2018

Ma fête de la musique. Hips.

En parlant avec Francois, je me rends compte que je n’ai pas raconté ici mon vendredi soir au 1880 chez Ccil et Christophe pour la fête de la musique. Il faut dire que mon souvenir le plus précis est quand je suis rentré à la maison. Il était prévu que je passe le linge de la machine à laver dans celle à sécher. Je n’ai pas réussi malgré leur proximité immédiate. J’ai décidé d’aller me coucher. 

Soyons honnête. Je l’ai déjà raconté, dès samedi soir. Mais j’ai effacé ma publication vu que je racontais des actes à priori illégaux commis par des potes comme Anthony et Alex qui avaient une légère ébriété prononcée le samedi. Contrairement à moi : je n’arrivais plus à boire. 

Le samedi matin, j’avais la tête dans le cul pour une raison que j’ignore. J’avais un deuxième souvenir : avoir tout payé en liquide. J’ai donc fouillé la poche de mon pantalon : il y manquait 85 euros. A 2€50 le demi et la galette saucisse. J’en ai mangé trois et j’ai eu deux verres offerts par la maison pour la simple raison que je suis sympathique. Je vous laisse faire le calcul. J’ai de beaux restes en cuite mais pas en calcul mental. Et je crois bien que Gilles a fait pire. 

Gloire à lui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.