20 novembre 2016

La vengeance de François, le collaborateur

A l'heure où je mets sous presse, tous les bistros de Bicêtre sont fermés et mon TGV avait deux heures de retard, ce qui mérite bien que l'on vire 500 000 fonctionnaires, François Fillon devrait avoir plus de 40% des voix, ce qui est pas mal pour un lascar qu'on pensait troisième il y a moins d'une semaine et Alain Juppé devrait avoir un ou deux points de plus que Nicolas Sarkozy. 

J'allais dire que les sondages se sont plantés mais je me corrige : ils ont encore été un mauvais moyen de prévision. 

Des choses pourraient changer d'ici la fin du dépouillement. Sarko pourrait passer devant Juppé, ce que je ne souhaite pas et ne changerait pas grand chose. Il n'a presque aucune chance de battre Fillon au deuxième tour. Juppé en a peut-être, et je le espère. Nous avons d'éminents experts qui expliquent que les électeurs du FN se sont déplacés pour voter Fillon pour éliminer Sarkozy. Je ne vois pas trop l'intérêt de la manœuvre mais des sources normandes me laissent penser que des réactionnaires sont allés voter pour le plus réactionnaire des candidats crédibles. 

Supprimer 500000 fonctionnaires, le mariage pour tous et les exonérations de charge sur la bière ne me aurait pas très progressiste. 

Cela étant, si Sarkozy est éliminé, cela se fête (et j'en veux aux bistros de Bicêtre). Je le disais dans mon dernier billet : c'est jouissif. Sarkozy a été élu au début de la gloire des blogs politiques et a été une cible privilégiée pour des raisons fort valables. 

J'ai une pensée pour l'ami Sarkofrance qui va devoir changer de pseudo... Et pour tous les autres copains de ces 10 années de lutte. Y compris ceux qui continuer à taper sur Hollande, Valls et Macron. 

Dans mon dernier billet, je disais qu'on allait retrouver une France apaisée (de mémoire) et un réactionnaire normand (par ailleurs ami à moi sévissant avec le pseudo étrange "Didier Goux") me demandait ce que je voulais dire. J'ai botté en touche. Je crois que j'ai maintenant la réponse. Nicolas Sarkozy et sa clique menaient une politique clivante, comme on dit, visant à monter les une contre les autres. J'espère que c'est fini. Que les lascars de droite encore en lice trouveront autre chose, d'autant que Fillon l'a fait. Il n'a pas clivé, il a montré qu'il était de droite. 

J'attends maintenant que mes copains de gauche, à peu près sûrs que Juppé arriverait en tête et ayant appelé à voter pour Fillon pour faire barrage à Sarkozy, appellent à voter Juppé pour faire barrage au pire réactionnaire, Juppé. 

Quant à moi, je n'ai pas voté, je n'ai pas fait "appel" et j'ai une pensée pour mes copains de droite qui croient encore en Juppé. 

Je ne vais pas terminée ce billet sans une méchanceté pour Copé. Il est dernier. A priori, il devrait avoir moins de voix que je n'ai de followers dans Twitter. Méchanceté pleine d'empathie. Comment peut-on se planter à se point sur sa propre image ? 

Cela nous ramène à cette fameuse élection pour ma tête de l'UMP, après la présidentielle. Il est temps que les militants de cette espèce de parti, a priori majoritairement sarkozyste, prenne un tantinet de recul. 

Amen. 

Au moins, une page semble tournée. 

Mais, heureux commentateurs de la vie politique, admettez que nous n'avions pas envisagé un tel score pour Fillon. Chapeau à lui. 

25 commentaires:

  1. Je viens de voir les résultats, surprenant. Et Sarkozy va pouvoir envisager les visites dans les tribunaux.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la partie sur Copé.

    Sinon chapeau Fillon. Campagne digne en tous cas. Les deux finalistes ont montré qu'on pouvait faire de la politique sans faire comme les NS2017.
    Après l'électeur de droite que je suis sait qu'il aura un candidat qui fait honneur à son camp. J'en préfère l'un à l'autre, mais je suis heureux que l'on n'ait pas le troisième...

    RépondreSupprimer
  3. Joie de voir Sarkozy se faire virer passée, je me demande si les électeurs de droite se rendent compte à quel point François Fillon est réactionnaire et s'ils ont bien lu son programme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr que non, voyons ! Seuls les électeurs de gauche sont assez intelligents pour lire et comprendre les programmes des candidats, tout le monde sait ça. Les électeurs de droite se contentent de jouer le vote au 421.

      Supprimer
    2. D'autre part, je comprends votre étonnement : comment des électeurs de droite peuvent-ils être inconscients au point de voter pour un candidat dont le programme est de droite ? Mystère…

      Supprimer
    3. Voila ! Ils sont cons, à droite.

      Supprimer
    4. Aux USA, les pauvres ont bien voté pour celui qui va les enterrer. Peut-être aussi que les électeurs de droite nous ont fait un "tout sauf Sarko".

      Supprimer
    5. non contents de se rendre compte, c'est même ce qu'ils veulent : une bonne droite bien dure qui, nous le verrons, part ses décisions ne résoudra rien car 110 milliards d'économie c'est une utopie comme le -500 0000 fonctionnaires. Mais bon on vivra tout ça ou pas.

      Supprimer
  4. Oui une époque se termine en effet. En mai une nouvelle va démarrer.
    Il sera temps pour moi de ranger le plumier, l'encre, le clavier et d'arrêter le blogging. Ma retraite est annoncée pour mai quel que soit le résultat de la présidentielle et des législatives qui suivront. Je laisserai la place aux jeunes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas question de laisser la moindre place à ces connards de jeunes ! Que tous les papys entrent en résistance, sabre au clair et pied au plancher, bordel !

      Supprimer
    2. Je te les remettrais au boulot les vieux moi! Non seulement ils bandent mous mais en plus ils deviennent des feignasses une fois qu'ils sont à la retraite. Des vrais assistés.

      Supprimer
    3. Je m'inscris violemment en faux : bien qu'à la retraite, je continue à travailler autant qu'avant (c'est-à-dire fort peu, j'en conviens). Le résultat est que je gagne plus d'argent que lorsque j'étais salarié (soit le mois dernier…) !

      Tout cela grâce à M. Hollande – que Dieu Tout-Puissant l'ait en Sa Sainte Garde et daigne lui fournir, lorsqu'il le rappellera à lui, son nombre de vierges réglementaire –, qui a remis la retraite à 60 ans pour les longues carrières.

      Supprimer
    4. Si Fillon passe, il va supprimer cette mesure et vous l'aurez dans l'os.

      Supprimer
    5. « Oui une époque se termine en effet. »

      Faut voir. Déjà, si jamais Juppé parvient à doubler Fillon puis à se faire envoyer à l'Élysée, je vois mal comment il pourrait faire une politique réellement différente de celle de Hollande, c'est-à-dire une espèce de vague cabotage en essayant de ne mécontenter personne… et donc en mécontentant tout le monde. Et si c'est Fillon, je doute qu'il mette en œuvre tout ce qu'il a prévu dans son programme. D'autant que les syndicats réactionnaires et congelés se chargeront d'empêcher toute réforme sérieuse.

      Supprimer
    6. Il la supprimera peut-être, mais pas de façon rétroactive, eh, banane !

      Supprimer
    7. Non mais il fera une mesure pour obliger les types d'entre 60 et 65 ans de reprendre le travail sinon leur retraite sera dégressive.

      Supprimer
    8. Il va en effet le faire (j'ai mes sources), mais ça ne commencera que pour les guignols nés à partir de 1966.

      Supprimer
    9. Le con. Je vais voter Poisson au second tour.

      Supprimer
  5. Oui je crois même que seules les andouilles seront concernées 😉

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.