15 septembre 2017

Distributeur de pot-au-feu réactionnaire progressiste

Ca va faire 21 ans que je finis une bonne partie de mes soirées à La Comète. Dans six semaines. Ce soir, c'est la 2475 fois que l'on évoque avec des cons la vraie recette du pot-au-feu. 


Ca fait 2473 fois (je dois reconnaitre deux moments de faiblesse probablement liés à un consommation excessive de biere) que je rappelle que le pot-au-feu est le plat du pauvre dans lequel on met la viande qui nécessite des heures de cuisson et les légumes qu'on a en stock. 

Ce midi, un jeune collègue m'a demandé depuis combien de temps je bosse "dans" les distributeurs de billets. Je lui ai dit que j'avais commencé le 4 octobre 1987, ce qui, en principe, devrait s'arroser prochainement. Il m'a répondu qu'il était né en 1986 ce qui me laisse penser qu'il doit avoir, en gros, 31 ans. 

Cela n'a rien à voir mais vous vous rappelez de ce député LREM qui a massacré u cadre du ps à coup de casque. L'amoché a sorti une interview aujourd'hui pour dire qu'il n'avait jamais dit qu'il avait traite son altesse de sale Arabe. Du coup, les réseaux sociaux sont en émoi. Genre : ah l'agression aurait été gratuite parce que le blessé n'a pas été insulté. Comme j'avais vaguement défendu le casqué en demandant d'attendre que la justice décide, je passe pour un salopard depuis que "la défense" a dit qu'elle n'avait pas insulté. 

Ca me rappelle l'époque où je défendais Cahuzac. La justice n'avait rien dit. Mais il était désigné coupable par des centaines de milliards d'imbéciles qui ont complètement oublié ce que la justice avait décidé en oubliant qu'il y avait un avant tout un problème moral entre les électeurs du PS et le type qui était en charge de la fraude fiscale. 

Je défends donc le pot-au-feu et la présomption d'innocence face à des bobos qui se positionne au dessus de tout. 

Et qui oublient des années d'histoire. Sans compter que je combats les éternels progressistes qui défendent les recettes traditionnelles du pot-au-feu. 

7 commentaires:

  1. Ca ne vaut pas la potée du Char à Bancs de la famille Lamour à Plélo. Tu dois connaître ?

    RépondreSupprimer
  2. Sa...ds de riches qui bouffent le pain t-au feu des pauvres !🙂
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
  3. Putain, un nouveau bloc culinaire réac !

    RépondreSupprimer
  4. Le plat d’côte, c’est pour mon chien. Moi j’en ai pour la soirée à me nettoyer les chicots...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.