12 septembre 2017

Le sage regarde la lune mais les manifestants ont un autre usage de leurs doigts

Préambule : ceci est un texte que j'ai publié dans Facebook en citant une publication de Jack Dion, je crois rédacteur en chef de Marianne, qui expliquait que le résultat des manifestations était du même ordre que celles contre la loi connerie, donc un succès. 


Il reste des personnalités pour voir la journée de mobilisation comme un succès. C'est comme à chaque fois. La loi va passer comme à chaque fois. Aucun opposant ne se pose la seule question qui vaille : pourquoi tout le monde s'en fout ?


Notons bien que je suis de plus en plus opposant (pas à la loi en question, je m'en fous, à Macron ; je vais y revenir). Mais la quadrature du cercle a visiblement perdu un rayon. 


Je n'ai pas aimé les propos de Macron sur les fainéants. Parce qu'on ne sait pas ce qu'il veut dire, s'il veut insulter, diviser,... Il fait du Sarkozy ce qui pourrait me faire vomir si je n'avais pas d'autres motifs un peu plus sérieux. 


Tout le week end, j'ai suivi les réactions et toutes m'ont paru mauvaises. Personne (parmi les opposants) n'a osé dire que Macron avait tenu ses propos volontairement. Pour attaquer, cliver, diviser, obtenir des commentaires débiles. Tout le monde semble penser qu'il a fait une gaffe, dit un truc dans le feu de l'action. 


Le plus drôle est porté par ces militants qui expliquent qui ne sont pas fainéants comme s'ils étaient visés. Personne ne sait qui l'est. Les proches de Macron ont tenté d'expliquer qu'il visait ceux qui n'avaient rien fait. Alors qu'il était au gouvernement, avant. On n'y comprend plus rien et c'est du grand guignol. 


L'hypothèse la plus crédible est que ces mots soient sortis comme ça... Après tout, il a dit qu'il ne céderait pas devant les fainéants, ce qui n'a rien de révoltant. 


Je ne suis pas contre cette loi. Tous les opposants sont salariés de grandes entreprises et sont très protégés. Moi aussi mais, en plus, je suis cadre supérieur. Smiley. Je ne suis pas sûr que les chômeurs et les salariés non protégés, ceux des petites boites, ceux des bistros,... se sentent concernés. 


Que le Front National et des affreux comme Campion participent à la manifestation ou s'opposent à cette loi n'interpelle personne me chiffonne. À part moi, peut-être. Mais avec une certaine hilarité : ils se vautrent comme les autres. 


Depuis au moins 2007, tous les élus ont subi une forte opposition dans les réseaux sociaux. Je me rappelle des jours qui ont suivi l'élection de Sarko. Il y avait des blogs (dont le mien) qui disaient : ce n'est pas mon Président. Ca ne l'empêche pas d'avoir fait à peu près ce qu'il a voulu. En 2012, il a été viré, de peu, par haine (mais avec raison, hein !). Peut-être que la haine de Macron permettra de le virer en 2022. Et de le remplacer par Wauquiez. 


Je n'ai rien contre les manifestants. Mais que les internautes reviennent sur terre ! Les manifestations seront un fiasco et la loi passera. 


J'ai choisi. Blogueur politique depuis 12 ans, je suis maintenant dans une sorte d'opposition à Macron mais je vais le laisser gouverner parce qu'aucun autre projet politique crédible n'a gagné l'élection. 


Je me rappelle d'une époque où Marianne représentait le centre gauche. 

6 commentaires:

  1. Ah non, tu va pas t'insoumettre toi aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai évidemment aucun argument sérieux à faire valoir, mais je ne pense vraiment pas qu'il ait dit cela "comme ça", sans réfléchir. Le mot a tout de même un côté "chiffon rouge" qui, je pense, a dû être soigneusement pesé.

    Mais bon…

    RépondreSupprimer
  3. Il l'a clairement fait exprès car c'est un terme qu'il a déjà utilisé dans le passé en visant le PS et notamment Hamon, donc ça ne sort pas de nulle part et ça confirme que ce sont bien les politiques qui sont visés.

    https://www.lesechos.fr/26/02/2015/lesechos.fr/0204187709819_macron-fustige-les---faineants---du-ps-et-critique-hamon.htm

    RépondreSupprimer
  4. Intéressante interrogation, en filigrane, sur la ligne éditoriale de Marianne.
    Abonné depuis un certain temps, je crois qu'elle s'est progressivement inspirée de la boutade de P.DAC :" contre tout ce qui est pour , pour tout ce qui est contre"...
    Je fais néanmoins un distinguo entre la version papier, qui contient qlqs articles de fond intéressants ( notamment de J.DION )et le site qui , par opportunisme ( vu sa fréquentation) s'est largement mélenchonisé...
    J'attends de voir pour un éventuel réabonnement.
    Pcastor

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.