29 septembre 2017

Ignorer les motivations des électeurs : un sport de combat des militants de gauche

Je viens encore de tomber sur une publication d'un type de gauche qui critique les gens de gauche qui soutiennent Macron (ce que je ne fais pas). Je crois qu'il y a un manque de connaissance de ce que je vais appeler "sociologie électorale". Hier, un type a essayé de m’expliquer pourquoi j’avais voté Macron comme si je ne pouvais pas savoir pourquoi j’avais voté pour lui. J’avais beau lui expliquer, il niait mes arguments et m’expliquait que je m’étais fait avoir et tout ça.

Je vais faire un aveu. Si l’élection avait lieu dimanche prochain, je voterais à nouveau pour Emmanuel Macron même si je n’approuve pas ses premiers pas en politique, notamment pour ce qui concerne le volet fiscal qui s’annonce.
Je vais lui expliquer à nouveau : j’ai voté Macron aux deux tours parce que l’offre, à gauche, ne me satisfaisait pas alors que je suis un des rares types de gauche à avoir réellement défendu les principes du programme de Benoît Hamon, notamment le Revenu Universel. C’est donc la personne de Benoît Hamon que j’ai repoussé par mon vote (du moins, c’est plutôt lui qui a repoussé mon vote) mais aussi la visible incapacité du Parti Socialiste à se mettre en ordre de marche pour gouverner. Ne pouvant pas blairer Mélenchon, il ne me restait plus que Macron. 

Vu d’un autre côté, le quinquennat d’Hollande a montré qu’on ne pouvait avoir une majorité stable à gauche tant chacun souhaite défendre sa propre chapelle. Je me suis dit qu’on pouvait essayer le « ni de droite ni de gauche », d’autant qu’au fond, je suis plus centriste que gauchiste. Centriste Hollandais, tout de même. Et même libéral de gauche. Faire travailler des gens ensemble en se foutant totalement des étiquettes politiques est un bonheur.

Notons que ça me fait le plus grand bien. Arrêter les nunucheries gauchistes comme l’écriture inclusive dont au sujet de laquelle je réservais ma précédente publication. Plus sérieusement, pendant des années, je n’ai pas osé critiquer l’islam parce qu’à gauche on DOIT défendre les minorités. Maintenant, je peux me lâcher.

Pour en revenir à mon explication au gugusse, je vais donner une leçon de mathématique. Par rapport à 2007 ou 2012, le candidat du PS a perdu 20 points. Il y a une partie des électeurs qui a voté pour Jean-Luc Mélenchon mais il n’est pas interdit de penser qu’environ 12 ou 13 « points » ont voté Macron, soit la moitié du socle électoral du Parti Socialiste. Excusez du peu. Et expliquer leur vote par leur naïveté ne me parait pas une bonne idée outre le fait que c’est une connerie sans nom. Convaincre les électeurs qu’ils sont des abrutis n’est jamais très efficace. 

Comme il n’est pas efficace non plus de faire de la politique en lançant des oukases les plus courts possibles dans les réseaux sociaux. C’est totalement contreproductif pour la simple raison que cela alimente le ras-le-bol du débat politique, ça éloigne des partis traditionnels. On a envie d’aller voir ailleurs. Dans les réseauzenquestion, j’ai un tas de potes insoumis ou socialistes. J’ai souvent une espèce de pulsion m’incitant à les virer de mes listes d’amis. Le fait que les marcheurs soient souvent aussi idiots a néanmoins tendance à me calmer.

Le militant politique de base s’est forgé au format des réseaux sociaux pour se faire une opinion politique. 140 caractères et basta. On se demande s’il prend la peine de lire les autres et de se construire une pensée politique un peu plus complexe que la moyenne.

Et tant que le militant politique ne se remettra pas au travail, il restera dans l’opposition, soit l’opposition majoritaire du PS soit l’opposition de gaudriole des insoumis.

C’est donc bien au Parti Socialiste de se mettre au travail. Peut-être autrement qu’en envoyant un QCM aux militants. Mais je ne suis pas responsable de ce parti. D’ailleurs, je ne sais pas s’il reste un responsable.

Il n'empêche que je fais partie de la moitié du socle électoral du PS parti sous d'autres cieux.

Amen.

4 commentaires:

  1. Tu nous dit "140 caractères et basta".
    Alors qu'est-ce que ça va être avec 280 ?

    RépondreSupprimer
  2. Oulala, mais j'ai rien compris,

    ...sauf qu'un demi dieu t'explique ce que tu penses parce que tu pensais le savoir et que tu ne le savais pas.
    Mais si tu penses que tu as compris ce qu'il te dit, peut être qu'il faudrait qu'il te confirme aussi que c'est ça qu'il faut penser.
    Des fois que t'aurais rien compris ... comme moi 🤣

    Tu devrais lui demander, puisqu'il fait trés bien cr que tu devrais faire, qu'il aille au boulot à ta place et qu'il te ramène ton salaire. Tu vois, dans le fond j'ai un peu compris

    Hélène dici

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.