28 juillet 2018

Benmachin dépite



On ne sait pas si le verre est à moitié plein ou à moitié vide mais les opposants à Macron qui pensaient profiter de l’affaire Benmachin pour se refaire une santé son à cran dans les réseaux sociaux ce soir. L s défenseurs aussi mais ça n’est probablement qu’un dommage collatéral. L’affaire est en train de devenir du pipi de chat. Un type a fait une connerie. Son chef a sans doute été lever. Pour avoir dire ça, je devrais subir les foudres diverses au point d’appeler à la démission de Mme Taubira, forcément impliquée. Mais mon billet ne porte pas sur l’affaire. 

Je parle de Twitter. On n’arrête pas de s’engueulet, ce soir. C’est un bonheur. J’y retourne. 

2 commentaires:

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...