28 juillet 2018

Benmachin dépite



On ne sait pas si le verre est à moitié plein ou à moitié vide mais les opposants à Macron qui pensaient profiter de l’affaire Benmachin pour se refaire une santé son à cran dans les réseaux sociaux ce soir. L s défenseurs aussi mais ça n’est probablement qu’un dommage collatéral. L’affaire est en train de devenir du pipi de chat. Un type a fait une connerie. Son chef a sans doute été lever. Pour avoir dire ça, je devrais subir les foudres diverses au point d’appeler à la démission de Mme Taubira, forcément impliquée. Mais mon billet ne porte pas sur l’affaire. 

Je parle de Twitter. On n’arrête pas de s’engueulet, ce soir. C’est un bonheur. J’y retourne. 

2 commentaires:

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.