27 août 2018

Au cabanon, les pédés !

Bonne sœur s'occupant d'un garçons préférant le touche pipi
à la bière pression quand il est avec des copains.
Toute la journée, la blogosphère s'en enflammée au sujet de propos qu'aurait tenu le pape du genre : "si l'homosexualité est détectée dès l'enfance, il faut la faire soigner par un psychiatre". Or, le pape n'a pas dit ça, sans compter qu'il est originaire d'Amérique du Sud et s'exprime en Italien et que la "psychiatrie", la "psychanalyse" et tous ces machins n'ont pas nécessairement les mêmes nuances dans nos différentes contrées et langages... Il a clairement dit un truc que j'exprimerai ainsi : "si l'homosexualité est découverte chez un môme et que ça pose problème, la famille peut se faire aider par la médecine". En gros.

Et je n'en ai rien à cirer. Le pape peut bien dire les conneries qu'il veut : je ne suis pas catholique, ne le reconnais pas comme "machin spirituel". Je me demande d'ailleurs comment les non catholiques peuvent réagir à ce genre d'âneries : nous ne sommes pas concernés. Le pape s'adresse à ses ouailles et pas à nous autres, simples clients de bistros, athées, musulmans, bouddhistes, protestants ou guichetiers à la SNCF.

Par contre, on peut en profiter pour se foutre de sa gueule pour discréditer sa religion (et les autres si encore moins d'affinité). Et que ça ne nous empêche pas d'être vigilants : certaines religions ont des traitements envers les homosexuels - y compris d'autres religions - qui sont loin d'être sympathiques... Là, il y a des grosses baffes qui se perdent !

Mais toute la gauchisserie a trouvé un prétexte pour taper sur les curés aujourd'hui, c'est dans leurs gènes. Dès fois, ils sont à l'ouest : hier, ils dressaient les louanges d'un sénateurs Républicains qui a perdu la frite en passant l'arme la gauche alors qu'il était un des pires réacs...

Restons calmes.

(à lire chez Romain, un tantinet plus sérieux que moi)

2 commentaires:

  1. C’est pas très fin les mots du pape. Mais le reste de son discours et des valeurs chretiennes sont irréprochables.

    D’autres religions ont des mots bien moins fins, accompagnés d’actes vraiment abjects. Mais’bon, ne soyons pas trucophobe. C’est plus simple de taper sur le pape et sur l’eglise. Et faut bien que la vraie gauche ne froisse pas trop un électorat qui sont d’autres religions.

    Vaut mieux dire une connerie (on a le droit) que d’appeler à tuer au nom d’un livre saint, y compris les homosexuels.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que le pape a « reconnu » l’homosexualite. C’est le discours le plus fort d’un pape dans ce sens.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.