02 septembre 2013

Al-Assad et le Figaro

Bachar Al-Assad a eu un traitement de faveur de la part du Figaro. On se demande d'ailleurs pourquoi ce canard offre une tribune à ce lascar alors que le rassemblement de la Nation (allons enfants !) devrait être à l'ordre du jour. 

Pas grave. Le dernier à avoir eu ce traitement de faveur devrait donner à réfléchir. 



http://www.lefigaro.fr/international/2011/03/16/01003-20110316ARTFIG00681-kadhafi-je-vais-gagner-car-le-peuple-est-avec-moi.php

6 commentaires:

  1. "Oui, m'enfin, les révolutions populaires, y'en a plus parce que contre des avions de chasse, tu peux pas grand chose" (Note d'une grande justesse, de l'un de mes fils, y'a déjà quelques temps).
    Donc, celui qui a la plus grosse ... ça s'est vérifié en 1940 !
    Foin des idéologies qui sont des idées falsifiées en propagandes.
    La réalité politique est d'une plus grande complexité que ça.
    Sous l'angle opérationnel, Khadafi qui n'était pas un ange, a été un rempart, même partiellement faillible, contre pire que lui.
    Les populations martyrisées du Mali en parleraient savamment.
    Gardons le recul nécessaire à la réflexion et ne soyons le godillot de personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La question n'est pas là. Foutons nous de la gueule du Figaro. Et il faut arrêter de se réfugier derrière la peur de l'islamisme pour maintenir des fumiers en poste. C'est se conduire en carpette (te fâche pas, hein !, je résume). Les égyptiens ont mis un islamiste et l'ont viré. Dans 3 ou 400 ans tout cela sera stabilisé.

      Supprimer
  2. Dans 400 ans, dieu merci, on s'ra plus là ... déjà que certains jours je trouve que ça commence à faire long !
    Dans sa longue vie, le Figaro n'a jamais manqué de faire une "bombe" ... = sauter dans l'eau, genoux au menton et cul en premier ! ... Ca fait sûrement de l'effet, mais c'est d'une élégance ! ... physique n'en parlons pas, mais ici intellectuelle, hein ...

    RépondreSupprimer
  3. N.B. Je te dirais que l'islamisme ne m'inspire aucune peur. Par contre, oui, je le combats, avec moins de compétence, de talent, de courage et de visibilité que Caroline Fourest, parce qu'elle est hors du commun et que d'autre part, je fais autre chose dans un autre créneau. Mais j'apporte ma contribution de colibri, ce qui est plus que ceux qui ne font rien. Et disant cela, je n'entends culpabiliser personne. J'agis, à ma mesure, point.

    RépondreSupprimer
  4. Caroline Fourest combat l'Islam. Nuance. Et d'une façon qui me révulse.

    Kadhafi était ce qu'il était, avec des côté exécrables, et d'autres à citer en exemple. Et au sujet de sa disparition dans des conditions exécrables, citons Talleyrand :" C'est plus qu'un crime, c'est une faute. ". La Libye produisait du pétrole, qui bénéficiait aux Libyens : désormais elle ne produit plus que des islamistes.

    Et au risque de déplaire à Nicolas, à nouveau Bachar n'est pas un exemple, mais ce que préparent les occidentaux, Hollande en tête, c'est bien pire. Le peuple syrien sera bien oublié. Laminé. Morcelé. Paupérisé. Annihilé. Notre pays ne doit pas être le responsable d'une telle horreur.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.