15 août 2017

Batterie, au secours !

Au tout début des vacances, mon chargeur de secours pour l'iPhone est tombé en panne. J'en ai donc acheté un autre malgré les deux qui me restaient. 

Je suis comme ça ! Quand je risque de ne pas être à la maison pendant 24h, je prends trois chargeurs de secours. Il m'est déjà arrivé d'en vider deux... Le dernier porte bien son nom. 

Et en plus, ça fait très longtemps que je ne vous ai pas raconté de belle histoire de câbles d'iPhone ou de batterie de secours pour me ridiculiser d'autant que je n'ai pas besoin de ça. 

Cela étant, pour les trois batteries de secours, je me justifie car cela n'a aucun intérêt. Quand je prends le train pour la Bretagne, le vendredi vers midi, je vais ensuite au bistro puis vais manger en famille puis reviens au bistro et me couche vers 1h30. Il n'y a pas de prise de courant près de mon lit et les copains ne vont pas au bistro le vendredi. Deux batteries de secours sont nécessaires. La troisième est, je veux bien l'admettre, la cerise sur le gâteau. Mais on se jamais. Imaginez une urgence le samedi matin avec impossibilité de charger l'iPhone. 

Mais reprenons ce récit captivant. 

J'avais découvert l'existence des batteries de secours grâce à Styven à la Comète il y a des années. J'en avais donc acheté une ce qui m'évitait d'avoir à chercher des prises de courant dans les bistros et à m'organiser autour de la batterie principale (bien la charger avant de quitter le bureau, économiser l'énergie par différents stratagème et, le pire, attendre qu'elle soit chargée avant d'aller au bistro). Elle m'avait été volée dans le métro. J'en avais acheté une autre. Elle était tombée de mon bureau sur le parquet et s'était cassée...

Je crois bien que j'en avais acheté une troisième mais peu importe. A cette époque, les entreprises (la mienne, mes fournisseurs,...) ont commencé à offrir des batteries de secours pour les étrennes (ce qui fait que j'en ai trois je ne pousse pas le vice jusqu'à multiplier les achats idiots). 

Avec l'iPhone, il n'y a pas que la batterie qui est un peu légère. Le câble est particulièrement fragile quand vous ne le laissez pas en permanence branché à la même prise. 

Vous allez voir, l'histoire va avancer. 

En janvier (je crois), mon câble tombe HS. Je décide donc d'aller chez Auchan en acheter un. Je regarde. 15 euros. Je ne suis pas radin mais j'ai mieux à faire de mon pognon. À côté, il y avait une promotion pour des batteries de secours, vendues avec des câbles pour iPhone. J'en vois une très puissante (genre 10400 milliampères ou un truc comme ça, je confond toujours les unités). Les batteries offertes en cadeau par les entreprises font le quart (2600) et celles que j'avais achetées plus cher auparavant la moitié (5200). Je décide de l'acheter, ce qui, au fond, ne me faisait un coût que de 20 euros. 

C'est là que ça va devenir trépidant. Et con. 

La batterie était équipée d'une ampoule ce qui permettait de la transformer en lampe torche en cas de besoin. Ca fonctionnait très bien et c'était très pratique (sauf qu'on n'a jamais besoin d'une lampe quand on en a une sur soi).  Et patatras ! Un jour, elle s'est allumée toute seule dans ma poche (je suppose que j'avais appuyé sur le bouton par mégarde).  

Vous mesurez le suspens ? J'en profite pour remercier Gilles qui m'a offert un câble depuis sans connaître cette histoire. 

Impossible de l'éteindre. J'avais joué des dizaines de fois avec pour faire le con au bistro mais, cette fois, rien. Je la mets dans un tiroir pour ne pas être gêné par la lumière en espérant qu'un déchargement complet la répare. Au bout de quatre semaines, là batteur était encore à plus de 80%. Je perds la foi...

Du coup, comme j'en avais marre de jongler avec les deux batteries cadeaux d'entreprises peu puissantes, je me décide à en acheter une vraie, une moyenne (5200), n'en trouvant pas de grosse. Elle répondait parfaitement au besoin et j'étais un homme heureux. 

Mais elle est tombée en panne en début de vacances. J'avais bien les deux autres (2x2600) mais, comme je passe mon temps en vadrouille, je n'étais pas rassuré. 

Je vais donc chez Carrefour à Vannes et tombe sur un truc qui me plaisait, d'une puissance intermédiaire (7800 ?). J'achète. Elle était équipée d'une ampoule. 

Tu vois ? Ca se précise. 

Rentrant à la maison, je la branche. J'en profite pour lire la notice. Pourquoi ? Dieu seul le sait. Et il est indiqué : pour éteindre l'ampoule, appuyez deux fois sur le bouton. 

Les vacances se passent et je rentre à la maison. Je mets l'iPhone et la batterie de secours en charge. 

Bois un coup pour compenser l'émotion. 

Ce matin, je pense à ma batterie avec la lumière qui ne s'éteint pas mais néanmoins rangée dans un tiroir. La batterie était enfin déchargée. Lumière éteinte. Je la recharge dix minutes. J'allume la lumière. J'appuie sur le bouton. Elle ne s'éteint pas. J'appuie deux fois de suite. Elle s'éteint. 

Quand on est con...

7 commentaires:

  1. Ben oui... vous m'auriez demandé...

    RépondreSupprimer
  2. C'est bien ce truc de lampe torche. La mienne (je n'en ai qu'une) ne fait pas ça

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca ne sert strictement à rien. C'est quand il n'y en a pas que ça manque.

      Supprimer
  3. C'est lieux que Games of Throne saison 7 ton billet ^_____^

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.