25 novembre 2017

Vous pensez qu'on peut sauver le PS ?

Je reste éberlué devant les socialistes, dont mes copains, qui commentent un député socialiste accepter de prendre un poste dans un gouvernement ni de droite ni de gauche (c'est ridicule, je sais). Ils n'ont toujours pas compris qu'il n'y avait plus rien à faire de l'ancien clivage droite alors qu'il y en a tant d'autres qui ont un tantinet à faire se rejoindre les extrêmes. Genre européistes contre souverainistes ou laïciste contre musulmaniste. 

Je suis de gauche, laïc, europémachin et le premier musulmaniste se prétend de gauche aura des baffes virtuelles tout comme le premier souverainiste même s'il est amplement plus respectable. 

Cela étant, le PS est en train de crever tant il veut se refaire une santé en se concentrant sur sa gauche par principe qui nécessite des compromission avec les musulmanistes et les souverainistes d'extrême droite. Et en oubliant tous ses électeurs de centre gauche. 

Ce qui m'amène à un récent billet de Sarkofrance où il demandait des comptes aux électeurs de Macron qui se positionnent à gauche. Je l'ai titillé dans Twitter et il m'a dit en gros que sa critique ne me concernait pas. Je pense qu'il oublie que je suis peut-être assez représentatif de la moitié des électeurs du PS depuis la trentaine d'années damnée qui me pousse à voter. 

Mais il n'est pas PS. 

Alors j'appelle les copains du PS à s'ouvrir. Je comprends la dimension affective avec un parti où on a toujours milité. Pour moi aussi, cette gauche socialiste est ma famille. Mais le PS, en condamnant ceux des leurs qui louchent vers le centre, oublie son fond d'électorat. 

Comparer ce député PS accepter de participer au gouvernement ni de droite ni de gauche à Besson qui a collaboré avec Sarkozy est assez lamentable. Tout comme ceux qui comparent Macron à Sarko. Ils sont petits. 

Et ils oublié pourquoi ils ont lutté contre Sarko. 

C'est triste.

18 commentaires:

  1. je n'ai rien oublié. Je crois que tu as des problèmes de mémoire. Le blog est toujours en ligne pour te la rafraichir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'oublie rien non plus. Tu t'accroches aux détails pour nier ce que tu as écrit.

      Supprimer
    2. quels détails ? Le paquet fiscal ?

      Supprimer
  2. Moi, je pense qu'il serait urgent de ressusciter la SFIO : on n'a jamais fait mieux.

    RépondreSupprimer
  3. Aux dernières nouvelles, même le citoyen de gauche est libre de voter pour qui bon lui semble. Il faut juste savoir admettre et commencer à digérer l'échec. Sinon pour le certificat " de gauche" c'est à quel guichet ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'autant qu'ils ont été plus prompts à virer le petit Dussopt que le gros Filoche.

      Supprimer
  4. "Mais le PS, en condamnant ceux des leurs qui louchent vers le centre, oublie son fond d'électorat. "

    Ça fait combien son fond d'électorat ?
    Parce que si on regarde les pourcentages de chaque candidat aux primaires, ça n'est pas celui qui représente ta ligne politique qui est majoritaire.
    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas de représentant à la primaire.

      Supprimer
  5. Tu as raison.

    Hélène dici

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Tu as raison" .. c'était ma réponse à ta réponse, des fois que sans le vouloir, je sortirais deux mots de leur contexte 🤣

      Hélène dici

      Supprimer
  6. Je viens de découvrir Nicolas que tu es macroniste. Je vais reprendre du jaja.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi macroniste que toi con, quand même. Abruti.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.