27 septembre 2018

Le racisme anti blanc n’existe pas : demandons le meurtre des bébés blancs

Tiens ! Tu vois Nathan, je publie tout ce que je veux. J’ai trouvé ça chez Laurent qui montre pourquoi Mâame Diallo raconte des conneries. Et je suis d’accord à force de vouloir définir le racisme, ce qu’elle fait, il faut bien finir par se rabattre sur les dictionnaires et sur la loi. 

Les dictionnaires (ben oui, je ne passe pas mes journées dans les tracts et billets de blog) donnent, presque chacun, deux définitions au racisme. La première est autour de ce sentiments de supériorité et tout ça. Le français de base bien blanc est évidemment la cible (mais Mâame Diallo qui parle de l’Afrique a oublié de parler de l’Afrique du Sud où il ne fait pas toujours bon d’être un tantinet pâlichon mais si elle dit que le blanc a la supériorité économique, il faut la croire.  Le gars qui sera égorgé sera heureux de se savoir supérieur économiquement). Et dans ce domaine, on ne peut pas nier que le blanc est supérieur. Pardon ! Et smiley ! Se sent supérieur. 

La deuxième est la haine que peut avoir une communauté envers une autre. Les noirs ne sont pas exempts c’est indubitable et cette chanson prouve que le racisme anti blanc existe. 

Lisez les dictionnaires. Plusieurs. 

Pour ce qui concerne la loi, elle ne peut pas définir un mot. Dire que le racisme n’est pas une opinion mais un délit. La loi définit ce qu’est l’incitation à la haine raciale. C’est bien ce qu’on lui demande. En gros, je peux dire que les noirs ont une grosse bite même si je n’ai jamais vérifié. C’est sans doute raciste mais flatteur. Si je dis qu’il faut pendre les noirs qui ont une grosse bite parce qu’ils nuisent à nos relations avec les femmes et autres homosexuels, outre le fait que ça améliorera la taille de la bite, c’est de l’incitation à la haine raciale. 

Le rappeur trou du cul a dit qu’il fallait tuer les bébés blancs est évidemment du racisme et surtout de l’incitation à la haine raciale. Indubitablement. La Licra a porté plainte et la justice tranchera. Elle sera sans doute débonnaire : le type a peu d’abonnés et les prisons sont pleines. Et on ne va pas foutre en prison tous les cons. 

J’en viens au « peu d’abonnés » dont je parlais. On nous dit que c’est la fachosphère qui a mis ce type en avant. Sûrement. Je suis tombé sur une publication et j’ai réagi. Je n’aurais peut-être pas dû mais tant pis. Je ne regrette rien. On ne peut pas nier l’accroissement d’un phénomène, une certaine radicalisation dans les banlieues. 

Tout comme les blancs qui font des conneries, c’est contraire aux valeurs de la République. Du moins, la mienne. Celle que j’essaie de soutenir dans mon blog ou par mon adhésion au Printemps Républicain. 

Que le type ait peu de followers est une chose. Ça ne l’empêche pas d’avoir été con. Et ce n’est pas en en parlant dans mon compte Facebook que je lui fais de la publicité. Je ne fais que parler à mes potes de gauche. 

Et je leur dis : il faut arrêter l’angélisme perfide.

http://www.regards.fr/societe/article/pourquoi-le-racisme-anti-blancs-n-existe-pas

12 commentaires:

  1. Je suis blanc, français, j'ai plus de cinquante ans et mon existence confortable est celle d'un bourgeois cultivé.
    J'ai toujours accueilli les thèses indigénistes avec un haussement d'épaules. Les prises à partie des blancs me désolent, mais je n'ai aucune crainte. Pour l'instant, je me sens en sécurité et ma charge mentale en ce qui concerne ma couleur de peau est égale à zéro. Empathiquement, je mesure son poids pour certaines personnes de couleur. Pas pour toutes.
    C'est ainsi. L'analyse de R. Diallo est juste et convaincante. Je crois que la lutte qu'elle mène est inutile. Pas de solution pour ce problème, mais des situations de conflit de plus en plus fréquentes et violentes.
    Que faire ? Et pourquoi pas se souvenir d'une certaine lutte des classes, bien oubliée par les minorités ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. « mon existence confortable est celle d'un bourgeois cultivé. »

      Vous avez bien raison : il est toujours préférable de s'auto-attribuer son petit brevet de culture. Les autres, ces cons, sont si aveugles, si ingrats, qu'ils seraient encore capables de ne pas s'aviser de ce splendide rayonnement qui émane de toute votre personne.

      Supprimer
    2. Putain ! Vous avez lu ce commentaire jusqu'au bout (au moins la première phrase)... C'est du vice.

      Supprimer
    3. Grâce à Gauche de Combat, j'ai un entraînement de légionnaire !

      Supprimer
    4. Heureusement qu'il est là. D'autant qu'il fait avancer la lutte contre le nazisme.

      Supprimer
    5. Oui, il est grand temps que quelqu'un s'en occupe enfin, de ce putain de nazisme que personne ne semble remarquer !

      Supprimer
  2. Personnellement étant couleur café-crème tendance basané clair, je ne me sens pas concerné même si j'ai un bite aux dimensions honorables.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.