01 septembre 2018

Alors ? Tu reviens @fhollande ?





Cette espèce de retour de François Hollande me réjouit au plus haut point d’autant qu’il semble emmerder pas mal de monde comme :
- ses anciens partisans passés « chez Macron » et qui ne expliquent depuis dix-huit mois avoir fait un choix de conviction (alors que j’ai fait un choix par défaut) et n’osent pas l’avouer,
- ses anciens opposants « internes » qui se rendent compte qu’ils ont fait le mauvais choix : le PS ne remonte pas. 

A leur décharge, il n’y a plus que deux partis politiques un peu vaillants en France : LFI et LREM. Et Hollande fait ce en quoi il est bon : la politique. Il a trouvé un créneau et s’y engouffre. A ce rythme, il finira premier opposant d’un type qui a été élu grâce à son ancien électorat. Ce qu’il y a de bien avec la politique en France, c’est qu’on rigole. 

Au PS, le seul type dont on parle un peu est Stéphane Le Foll, un fidèle de pépère. Récemment, on a ressorti Cazeneuve et Sapin passe une partie de sa vie à la télé. Le plus drôle, peut-être, c’est que Martine Aubry a aussi fait une apparition cette semaine sans compter Ségolène Royal qui se fout de la gueule de Nicolas Hulot. 

A droite, on n’entend plus personne. Il paraît que le discours de Laurent Wauquiez a été bon mais je continue à penser que ce type amène la droite dans le mur. Jean-François Copé a fait parler de lui (pour taper sur Wauquiez) et Valérie Pécresse et Xavier Bertrand semblent la main dans la main. L’extrême droite semble morte et c’est heureux mais je commence à penser que beaucoup d’électeurs semblent perdus. 

Heureusement qu’on a le spectacle des LFI et des LREM qui se battent entre eux dans les réseaux sociaux... L’ordre du jour semble de démontrer que les autres sont « des fachos qui essaient de prouver que nous sommes des fachos ». Je t’enverrai la milice, moi ! 

Macron semble grillé. Toutes les semaines, les sondages annoncent sa chute à 34%. Sa bande semble accumuler les tuiles. Tiens ! Ce matin, on voyait Darmachin qui disait qu’il est possible qu’on reporte le paiement à la source vu qu’on n’est pas prêt. Les opposants, y compris proches de moi, leur tombe dessus : incompétence, impréparation, reniement,... Pour ma part, j’ai tendance à penser que si un truc n’est pas prêt, il faut le reporter. Ça fait 30 ans que je bosse dans l’informatique. Les retards ne sont pas honteux (sauf s’ils coûtent chers). Plutôt que de jouer aux guignols, annoncez clairement la vérité. Et pour un tel machin, personne ne pensera que les politiques sont coupables. C’est une révolution dans notre fiscalité et Bercy est une très grande maison. Du pragmatisme. 

De toute manière, vous allez baisser dans les sondages et atteindrez bientôt les 34%. François Hollande est bien tombé à 4%. Il est reparti à 17%. Et maintenant on le voit dans la rue, sympathique et drôle, à la rencontre des Français, tous (je parle de ceux qui font la queue pour le voir) heureux comme tout... Tout va bien. Les Français en question vont se rendre compte que par rapport aux tarés qui nous gouvernent, la Hollandie avait un peu de sérieux et de compétences mais devait traîner des boulets frondeurs. 

Cela étant, ça démontre surtout qu’il est plus facile d’être dans l’opposition qu’au gouvernement même si PS, LR et FN n’arrivent plus à s’opposer. Je vais donner un conseil au PS : mettez-nous Cazeneuve comme chef de file pour les Européennes. Et hop ! Les 25% sont dans la poche. Il y a peu de temps je conseillais mon copain Julien Dray comme tête mais il souffre d’un déficit d’image idiot au sein de son propre camp. Déficit que je désapprouve. C’est dit. Mais pour Nanard, je ne deconne pas. Ne regardez pas les sondages de popularité. Je les conchie. Regardez l’évidence. La bataille pour les européennes va être amusante. 

Et pourrait être la revanche d’Hollande. La gauche française doit être internationaliste donc européenne. Besancenot l’a plus compris que Mélenchon. Il y aura donc une bataille entre des anti et des pro Europe. LR est divisé. Le FN et LFI semblent anti. Il reste le PS à la sauce hollandaise face au parti au gouvernement, généralement perdant dans ce type d’élections. 

Je continue à penser que pépère pourrait en discuter avec nous à la Comète. 

14 commentaires:

  1. En discuter à la Comète certes mais pas y tirer des plans...
    Plutôt en phase avec ce que tu dis et puis, comme dirait l'autre : donner du temps au temps ( je ne cite pas l'auteur de ce dernier propos, ce qui m'évite des remarques "savantes).

    P.CASTOR

    RépondreSupprimer
  2. "Besancenot l’a plus compris que Mélenchon". Tu oublies que Nathalie Artaud l'a bien moins compris que Philippe Poutou tout de même, hein !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non. Je fais référence à des propos tenus cette semaine mais tu ne suis pas.

      Supprimer
  3. Bah écoute, s'il venait, je ferais un max pour y être ! Je pourrais lui dire tout le mal que je pense de lui. ;+)

    NB Je sais aussi me tenir.

    RépondreSupprimer
  4. Dans ton billet du 5 août " Et si c’était Dray ? " je préconisais déjà Bernard Cazeneuve pour les Européennes comme meilleur choix par rapport à Julien qui a toute ma sympathie et qui ne mérite pas ce désamour des siens ce que je notais également .
    D'accord avec toi pour dire que l'équipe de François Hollande était plus compétente et politique que l'actuelle mais malheureusement torpillé entre autre par les frondeurs ce qui nous a conduit a l'équipe actuelle .
    Contrairement à toi, bien que retraité; je pense qu'il est trop tôt pour juger ce gouvernement . Laissons le temps au temps comme disais F M ...
    Et si cela va plus mal, je ne suis plus sûr que le prochain choix sera entre LFI et RN !!!
    FH est de retour car pour la direction actuelle.... il st préférable que je me taise .
    vincent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour Dray, j’oublie souvent son déficit de popularité.

      Supprimer
  5. Je suis partant pour pépère à la Comète.

    RépondreSupprimer
  6. La popularité des anciens présidents est habituelle, sans doutes qu'on se rends compte que l'actuel n'est pas mieux.
    Bonne idée Cazeneuve, il à été très bon que ce soit à l'Intérieur ou à Matignon (tu me diras qu'après Ayrault et Valls c’était pas compliqué).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est sûr ! Mais Cazeneuve n’aurait pas pu être bon si sa date de départ avait été annoncée à l’avance.

      Supprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.