15 septembre 2018

Les vrais conseils pour l’achat d’un Vélo à Assistance Électrique

Il y a Ema Dell'Orto qui demande des conseils pour l’achat d’un vélo électrique et Frédéric Audibert rappelle à juste titre que je suis un spécialiste. Je suis tellement pêté de thunes et bobo que, la même année, j’ai acheté un iPhone X et un VAE. 


Ema, commence par acheter le Sciences et Avenir. Il y a une double page qui explique très bien le VAE. Le reste est consacré aux problèmes de vieux. Tu peux le donner à Frédéric. C’est important de lire ce truc pour bien comprendre. Je suis abonné à Sciences et Avenir (au nom de ma mère mais c’est ma CB qui est utilisée) mais pas à Télérama. Bobo, je veux bien mais il y a des limites. 


Après avoir acheté le mien, j’ai consulté internet pour avoir des conseils. J’ai constaté avec plaisir que je les avais tous respectés alors que je ne les avais jamais lus ce qui est très fort. Je les résume : tu prends un machin avec le moteur sur le pédalier à 2000 euros. Tu achètes un bon antivol (pour pouvoir accrocher le machin autour d’un poteau ou d’un arbre, ça coûte 10 euros). 


Pour l’achat, je ne peux pas t’en dire plus. Un achat est impulsif. J’avais étudié des trucs avant de prendre la décision et d’entrer dans la boutique. Ça m’a coûté 30% de plus que ce que j’avais prévu. Tant pis. Prends bien une petite boutique : tu seras moins emmerdée pour l’entretien. 


Une fois que tu l’as, il faut t’y faire. Le vélo ne s’oublie pas mais certaines notions restent dans un lointain passé. Après, il faut que tu apprenne à pour gérer les vitesses du pédalier en toutes circonstances. Par exemple, tu arrives à un stop et tu veux tourner à gauche. Il te faut t’arrêter puis redémarrer. C’est la force d’appui sur la pédale qui détermine l’accélération. Ça va très vite. Ça dépend si ça monte ou ça descend et tout ça. Sans compter qu’un VAE est lourd. Pour le faire décoller c’est difficile. Le premier coup de pédale détermine le tout. Il faut donc t’être arrêté au stop avec le bon rapport au pédalier qui te permettra de redémarrer. 


Par ailleurs, un VAE peut aller assez vite et les piste cyclables sont encombrées de piétons. Je me suis retrouvé à plus de 40 km/h en descente, c’est grisant. Mais à 18 ou 19 sur une piste cyclable étroite c’est encore plus grisant. Sur le plat, il n’y a aucun effort à faire. Un tour de pédales de temps en temps. 


Enfin, un VAE n’est pas une mobylette. Il faut pédaler pour avancer. Et dans certaines montées il y a un vrai effort à faire. 


Par contre, si tu veux des conseils pour la lingerie, je suis moins bon. 

6 commentaires:

  1. Les VAE c'est encore plus grisant quand on sait comment les booster...

    RépondreSupprimer
  2. Un bon antivol pour 10E, j'ai des doutes... A Loudéac, ça pourrait peut-être le faire mais en région parisienne, le vélo se ferait piquer au bout de 5 minutes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout a fait. 10€, c'est le prix de l'antivol... de ma selle (bon, j'exagère un peu, j'ai bien payé 10€, mais pour les selles de mes deux vélos). Pour ce prix, on a rien de valable pour sécuriser un vélo, sauf le temps d'aller acheter son pain à la boulangerie.

      Le minimum pour commencer à parler de sécurité, c'est en plus d'antivols pour les accessoires (selle, roues), un U d'au moins 10mm de section pour fixer le cadre à un poteau (un U suffisamment grand peut suffire pour faire à la fois le cadre et une roue... un petit U pourra attacher la roue arrière au cadre, mais sans fixer à un poteau...). Ou mieux, un U pour fixer la roue arrière au cadre (et un point fixe quand c'est possible) et une grosse chaîne (maillons de 10mm ou plus) pour attacher la roue avant au cadre et à un point fixe.

      Il faut compter environ 30€ pour le U et 30€ pour la chaîne chez B'twin, un peu plus dans d'autres marques (Abus, Kryptonite). Et environ 3 kg pour le tout, mais avec un VAE le surpoids n'est pas dramatique.

      Le must, ce sont les versions haut de gamme de chez Kryptonite, mais c'est assez rare en boutique en France et il faut compter 60-70€ pièce...

      Ça peut paraitre cher, mais par rapport aux 2000€ du vélo, c'est pas énorme...

      Pensez également au marquage Bicycode. Ça ne protège pas énormément contre le vol (léger effet dissuasif), mais ça augmente grandement les chances de récupérer son vélo après un vol.

      Supprimer
    2. Ça dépend où on habite. A Loudéac, il n’y a pas de coin spécifique pour accrocher les vélos. On est obligés de les cadenasser à des arbres, des lampadaires,.. Il faut donc un truc souple.

      Par ailleurs, il ne s’agit de résister contre du vol organisé mais du vol opportuniste. Le mec qui passe et qui voit un vélo. Il faut qu’il soit accroché quelque part pour éviter que le mec le mette dans sa camionnette.

      Enfin, il y a des règles de prudence à respecter (pas possibles dans les grandes villes) comme le garer dans un endroit passant ou devant les terrasses de bistro.

      Supprimer
  3. Ne pas oublier le code de la route.
    https://mdb-idf.org/code-de-la-route-a-velo-droits-et-devoirs/

    RépondreSupprimer
  4. Dell’Orto, fabriquant de carbus, c’est marrant ça...

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.