30 mai 2006

""On ne va pas tarder à rendre le pays avec des chiffres meilleurs que ceux qu'on avait trouvés en mai 2002", a prédit M. Borloo. Le taux de chômage était alors de 9,0%." nous apprend actu.voila.fr.

C'est une belle manière de nous montrer que pendant quatre ans le bordel a prévalu. La politique, comme je le mentionnais dans un article précédent, nous permettrait de savoir qui a la plus grosse.

J'oubliais ! L'impact des radiations ?

Je n'oublie rien... M. Borloo nous cite l'impact du CNE sur la bonne tenue des chiffres. Mais il oublie de préciser l'impact.

Rappelons que M. Borloo attend que M. de Villepin se barre pour le remplacer. Attendons maintenant les chiffres du RMI.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...