12 mai 2006

Proposition

Jack Lang, que je ne vois néanmoins pas comme président, vient de faire (ou de refaire) une proposition qui me plait. En gros : réformer complètement les cotisations sociales pour :
- supprimer les charges sur les bas salaires et rendre "progressives" ces charges,
- ne pas exonérer que les charges patronales mais aussi les charges salariales.

Pour le détail, voyez là : http://actu.voila.fr/Depeche/ext--francais--ftmms--politique/060512131455.t61k62o7.html

Ceci me parait tellement sympathique que ça me trotte dans la tête depuis quelques temps.

La première proposition sérieuse et surtout importante et concrête de la gauche en cette campagne anticipée, portant sur un volet économique vient de Jack Lang ! Faut-il que je change d'avis sur ce gars-là ?

17 commentaires:

  1. Qui vois-tu donc comme président ?

    RépondreSupprimer
  2. Je ne sais pas. Je cherche.

    Ségolène me séduit, j'adhère.

    Lang commence à être le seul à avancer des idées. J'adhère.

    DSK est le seul à pouvoir casser Sarko et à savoir débattre. J'adhère.

    Fabius. Heu...

    RépondreSupprimer
  3. Ségolène, elle te séduit par quoi ? en tout cas pas par ses idées, j'imagine ?
    son corps alors ?

    RépondreSupprimer
  4. Parce que c'est un personnage relativement "neuf".

    RépondreSupprimer
  5. personnage relativement neuf ?
    euh, je trouve quant à moi que c'est un élément historique du ps.
    Figure-toi qu'elle est plus âgée que que Sarkozy et qu'elle est députée depuis 20 ans !!
    Tu peux me dire que Copé est un nouveau visage, que Guillaume Peltier est un nouveau visage, que Bruno Julliard aussi mais pas Ségolène Royal...
    Donc Mme Royal qui n'a strictement rien à dire et qui le cache à peine invente le fait de faire participer des internautes à son programme (ce qui élimine tous ceux qui n'ont pas internet) pour prétexter le fait qu'elle n'ai pas encore de programme..
    non au ps, je préfère DSK ou Kouchner mais pas elle...

    RépondreSupprimer
  6. Sur le fait qu'elle n'a pas grand chose à dire, je suis d'accord, je l'ai déjà dit dans le blog.

    Sur l'aspect "neuf", j'avais mis des guillemets. C'est par comparaison avec Jack Lang et Laurent Fabius qui sont au centre de "la vie nationale du PS" depuis plus de 20 ans, contrairement à Ségolène qui n'est connu du grand public que depuis peu (même si elle a été ministre par le passé). Je pense que le grand public ne veut plus de ces vieux de l'époque Mitterrand.

    Je reviendrai sur le sujet dans un autre article que j'ai commencé à préparer ce week end (mais l'inspiration n'était pas là...), mais cet aspect "neuf" est aussi important par la nécessaire "refonte" de la pratique politique en France, remise en avant par les nouvelles singeries de MM. Villepin, Chirac et peut-être Sarko.

    La bonne popularité de Ségolène Royal pourrait aider dans ce chemin.

    En outre, je ne sais pas sur quels sujets portera la campagne pour la présidentielle. Mais il est probable que la droite la portera sur l'immigration (voir le projet de loi en cours) et sur la sécurité (étant en congés, je n'ai pas fait très attention à l'actualité, mais il me semble que les deux meurtriers d'enfants du week end ont été retrouvés bien vite).

    Si la gauche porte le débat sur l'économie, sujet sur lequel elle est probablement la plus forte (surtout d'ailleurs DSK, j'y viens), elle risque de se planter et de ne pas être écoutée. Par contre, elle peut se baser sur la rénovation politique.

    Enfin, à propos de DSK, c'est un type que j'aime bien, et je crois effectivement, comme ça se disait ce week end, qu'il est capable de battre Sarkosy au deuxième tour. Mais je ne suis pas persuadé qu'il a la popularité nécessaire pour passer le premier tour.

    Ceci dit, il reste quelques mois avant de trancher. N'étant pas membre du PS, je ne participerai pas au choix.

    Et je te rejoins quand tu déplores qu'une partie des débats politiques se déporte sur internet (c'est bien que nous, citoyens internautes, puissions y débattre, mais les personnages politiques ne doivent pas se contenter de ce média pour exprimer leurs idées. S'ils en ont.).

    Sur Kouchner, je pense que la gauche aurait dû le sortir avant (en 1995, lorsqu'il était encore populaire auprès des jeunes)... et en plus, récemment, il a dit des bêtises.

    Enfin, il y a d'autres gugusses qui peuvent sortir, type Montebourg. Les récents événements montrent qu'il n'avait pas tout à fait tort en voulant embastiller Chirac et faire une sixième république.

    Et puis Ségolène, elle a des jolis tailleurs.

    RépondreSupprimer
  7. Certes, ségolène a de jolis tailleurs mais ça ne fait pas une présidente.
    Je te rassure, je pense que le phénomène Ségo va se dégonfler avant la fin de l'année. Elle n'est qu'une invention médiatique et les médias sauront la remercier le moment venu.
    Kouchner a eu le courage politique d'approuver le cpe : il fallait le faire !!! il mérite respect et considération.
    DSK est un type de droite qui par opportunisme politique milite au ps mais personne n'est dupe.
    Fabius est totalement has been et le fait d'avoir fait la campagne pour le nom au ref l'a complètement décridibilisé.
    Lang plait aux jeunes mais n'est pas crédible, n'a pas la carure d'un chef d'état et reste trop marqué par la période Mittérand.

    RépondreSupprimer
  8. Ca ne nous laisse pas grand chose !

    Tu indiques : "Je te rassure, je pense que le phénomène Ségo va se dégonfler avant la fin de l'année."

    Ca ne me rassure pas. Même si elle n'a pas d'idée, avoir un candidat qui a une chanse de gagner, c'est pas mauvais pour le moral !

    RépondreSupprimer
  9. Nicolas, qu'est-ce que tu préfères ? une mauvaise présidence ps ou une bonne présidence Sarkozy ?

    RépondreSupprimer
  10. C'est un débat qu'il faudrait mener !
    S'il y a un deuxième tour entre Ségo et Sarko, je voterai problablement Ségo (n'ayant pas voté le 21 avril 2002, j'ai pris la décision de voter systématiquement), mais j'irai peut-être à reculons (au deuxième tour en 2002, j'ai voté Chirac !).

    Mais la question est-elle de choisir entre "une mauvaise présidence ps ou une bonne présidence Sarkozy" ou "une mauvaise présidence ps ou une mauvaise présidence Sarkozy" ?

    Par ailleurs, ce crois que la réflexion est prématurée !

    Ce qui m'intéresse, c'est de voir quel seront les projets des différents candidats.

    Surtout, il ne faut pas oublier les projets des partis politiques, dans la perspective des législatives qui suivent.

    C'est une des perversités de la cinquième république, mais on pourrait très bien avoir Sarko président et une assemblée majoritaire à gauche.

    Dans ce cas (ou l'inverse d'ailleurs), le programme qui aura été proposé par le président importe peu. Par contre sa personnalité est importante.

    RépondreSupprimer
  11. Loic&Prisca, je me rends compte que dans nos discussions, on a oublié de parler d'un type : Lionel Jospin.

    Il n'a probablement pas l'image de "ringards" de MM. Lang et Fabius, a dirigé le seul gouvernement depuis 20 ans à lier progrès social et réussite économique.

    Faudrait pas l'oublier trop tôt.

    RépondreSupprimer
  12. J'ai beaucoup de respect pour Jospin. C'est un homme droit et intègre qui a le sens de l'intérêt général. Les français ont sans doute été injuste avec lui en 2002. Il avait réussi à composer et faire vivre la 'dream team' de gauche et l'histoire lui rendra raison.
    Ceci je ne partage pas du tout son approche. Je pense que la réduction du temps de travail va dans le sens de l'histoire mais qu'il ne faut pas l'imposer.
    Nous ici à l'ump56, nos préférons 100fois avoir à débattre avec Jospin qui représente un vrai courant d'idée qu'avec Royal qui ne réprésente en rien et tout cas pas une rénovation de la classe politique.
    Et de toute façon, la classe politique n'a pas besoin d'être renouvelé, nous avons suffisamment à droite comme à gauche de 'vieux' briscard très compétents, on en a trop même.

    RépondreSupprimer
  13. J'ai beaucoup de respect pour Jospin. C'est un homme droit et intègre qui a le sens de l'intérêt général. Les français ont sans doute été injuste avec lui en 2002. Il avait réussi à composer et faire vivre la 'dream team' de gauche et l'histoire lui rendra raison.
    Ceci

    RépondreSupprimer
  14. Ok pour le 1er paragraphe de ta réponse.

    Pas OK pour le deuxième, mais ce n'est pas le sujet du jour...

    Pour le troisième "Et de toute façon, la classe politique n'a pas besoin d'être renouvelé, nous avons suffisamment à droite comme à gauche de 'vieux' briscard très compétents, on en a trop même.
    "...

    J'indiquais dans un précédent commentaire : "Je reviendrai sur le sujet dans un autre article que j'ai commencé à préparer ce week end"... Je ne l'ai toujours pas fini.

    Mais le contenu devrait être (s'il existe un jour !) : on a beaucoup de gens compétent, mais il y a un décrochage entre la population et les politiques... Il faut faire quelque chose... Le renouvellement en fait peut être partie.

    RépondreSupprimer
  15. Message de service (?) : Je pars en clientèle demain pour trois jours. Merci à loic&prisca, mais il est fort probable (mais pas sûr) que je ne puisse pas accéder au web avant samedi.

    Ceci dit, merci à loic&prisca de m'avoir accordé un peu d'attention depuis trois ou quatre jours ! Ce n'est pas le tout d'écrire des opinions sur le blog, encore faut-il qu'elles soient lues et débattues !

    RépondreSupprimer
  16. Je me suis toujours demandé (désolé de revenir au message du blog) pourquoi les charges sociales étaient sur les salaires, et pas sur le chiffre d'affaires, le bénéfice, un espece de rapport entre le ca et la masse salariale, bref quelque chose qui à volume total équivalent encourage à répartir l'emploi et les revenus qui vont avec.

    RépondreSupprimer
  17. Il y a différentes raisons... Mais historiquement, une importante pour le chômage et la sécu (pour les retraites aussi, mais c'est un autre sujet).

    Quand ça a été créé, c'était des assurances payées à moitié par les patrons, à moitié par les salariés.

    Vu par les syndicats c'est très important. Mais c'est vrai qu'on peut se demander pourquoi c'est le travail qui paye la sécu, et, vu des patrons, pourquoi quand il embauche, il verse plus de sous pour le chômage.

    Sans compter, qu'en plus, ça justifie le maintien des syndicats à la direction des trucs.

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est parfois activée. Les commentaires désagréables (ce qui ne veut pas dire pas d'accord avec moi) ou insultants (sauf les miens) seront supprimés.