21 août 2008

Une nouvelle blogowar !

Après une semaine de répit, nous avons enfin une nouvelle blogowar qui se mijote. Ce coup-ci, c’est Mademoiselle S. qui s’en prend à un affreux réac de la blogosphère. J’ignore de qui il s’agit.

La méthode est grossière dans la mesure où le blog en question n’est pas cité mais que vous savez que le taulier vous lit.

La méthode est débile car le geste participe à ce mauvais esprit qui règne parfois dans le blogotruc alors qu’il n’est pas inutile de rappeler que nos blogs sont un espace de loisir… On n'a pas nécessairement envie d'y subir ce genre de conneries.

Mademoiselle, je vais me permettre de vous donner deux conseils.

Le premier est tellement lumineux que j’en ai mal aux yeux : si vous n’aimez pas un blog n’aller plus le lire.

Le deuxième est concerne le traitement des trolls, c’est-à-dire de ces commentateurs indésirables qui vous emmerdent.

Quand ils ne sont pas anonymes, vous pouvez leur envoyer un mail pour leur demander d’arrêter. Je vais vous fournir un modèle prêt à poster :

« Cher Monsieur, Sombre connard (rayez les mentions inutiles),

Je vous serais reconnaissant de ne plus me casser les couilles ou les ovaires (rayez les mentions inutiles) sur mon blog et de ne plus y déposer de commentaire.

Grosses bises,

Mademoiselle S. ».

Si vous n’avez pas envie ou s’il est anonyme, vous pouvez l’ignorer sur votre blog, voire effacer ses commentaires. Il devrait se lasser.

S’il ne se lasse pas, ce n’est pas grave, c’est vous qui vous vous attacherez à lui un peu comme je m’attachais à la vague belle sœur de ma grand-mère, quand j’avais six ans, celle qui m’obligeait à manger des tomates alors que j’avais une profonde horreur de ça.

C’est ainsi que par votre billet vous contribuez à nous rendre Didier Goux sympathique. Pourtant, nous n’avons pas mérité ça…

52 commentaires:

  1. Cher Monsieur, brillant blogueur,

    C'est une recette qu'elle est pratique de faire un billet sur un billet. C'est l'été, la léthargie explique peut-être la récup'.

    Ce Didier n'est qu'une petite plaie, qui ressemble à tant d'autres. Il m'a inspiré un texte, comme d'autres plaies non couperosées l'avaient fait auparavant.

    Point de blogowar, je n'ai nulle envie d'entrer dans les gueguerres d'audimat, pour savoir qui a la plus grosse.. liste de lecteurs. C'est effectivement un jeu auquel vous tenez à être bien classé visiblement.

    Bises,

    Mademoiselle S.

    RépondreSupprimer
  2. Nicolas, j'ai l'impression que vous venez de vous faire ramasser, là...

    En plus, si vous commencez à défendre les vieux réacs couperosés CONTRE les demoiselles de gauche, vous allez vous faire virer des lef blogueurs !

    RépondreSupprimer
  3. Les Leffe_blogueurs ?

    La Demoiselle en question n'est pas si méchante dans son article, trouvais-je. Et même son portrait du type chiant est assez juste pour qu'on en sourit.
    Et puis, c'est vrai que Didier Goux est un peu réac sur les bords (et au milieu, comment qualifier ?).
    Enfin, bref, je ne veux pas la défendre trop mais elle ne fait pas un papier d'insultes et son truc est plutôt bien senti...
    :-)))

    RépondreSupprimer
  4. La Lambada perd deux places

    Cher et vieux Nicolas,
    Ta condescendance (que tu dois prendre pour de la bienveillance) est exemplaire. Tu descends de ta bloguesque notoriété de hit-parade pour administrer des leçons de démocratie...Je compatis, empetre que tu es dans le fumeux label de "Left-Blogueurs", label dont la seule qualité certifiée est la fausse-impertinence. (cf les pbmatiques pré-pensées abordées au fil de tes billets). Quelle lumineuse idée de constituer des annexes (encore plus de surface symbolique disponible), et qui plus est sur 20 minutes, formidable sac à pubs dans sa version papier. D.Goux est bien plus vert que toi.

    La semaine prochaine, nous saurons si la Lambada a résisté face à la circulation circulaire du billet politique, nouveau débouché pour les plumififs apprentis ou confirmés (renvoi au degoulinant et original profil de "Plume de Presse").

    RépondreSupprimer
  5. Mademoiselle,

    La haine que vous respirez fait plaisir à voir ! Vous faites un billet pour casser un type et vous me venez me chier dessus (pour une raison débile : je rigole parfois de mon classement pas du nombre de lecteurs qui est relativement dérisoire).

    Vous faites des billets pour insulter les gens et vous qualifier les autres de "plaies".

    Au moins, vous n'êtes pas étouffée par la moindre morale : vous irez loin.

    Didier,

    Quand des gens de gauches sont profondément odieux pour dénoncer la grossièreté d'autres, ça a un côté amusant.

    Dites moi, elle a été rapide à débarquer ici ! Elle épluche donc tous vos commentaires ? Vous avez des fans... Qui en ramènent d'autres à ce que je vois. C'est bien, ça va faire progresser mon nombre de lecteurs.

    Le sonate à deux balles,

    Si tu pouvais me laisser des commentaires compréhensible ça m'arrangerait. D'un autre côté, ça nuirait à ma collections de trolls débiles.

    Je vais user de ma condescendance notoire pour te donner un conseil. Les seuls types qui lisent les commentaires à mes billets sont, outre Didier Goux, quelques left_blogueurs ; tu vas donc apparaître comme encore plus ridicule que dans la réalité.

    Didier sera heureux d'apprendre que son blog est classé parmi les politiques. A gauche, peut-être ?

    RépondreSupprimer
  6. Poireau,

    J'allais oublier de te répondre, pauvre de moi. Le billet n'est pas mal senti mais est grotesque pour les raisons que je cite dans le mien. Tu remarqueras qu'elle fait un billet pour casser un type sans se donner la peine de le citer et c'est moi qui me fait traiter de condescendant.

    RépondreSupprimer
  7. En fait, la situation est à plier de rire.

    Sur un blog, une petite dame fait un billet pour casser un type. Je fais un billet pour dire "c'est pas bien" et je me fais presque insulter par commentaire.

    Et on en vient à taper sur les left_blogueurs, presque par réflexe ! Remarque ! C'est assez flatteur pour moi mais je n'ai pas l'impression de représenter les left_blogueurs (qui ne sont pas une entité organisé comme certains veulent le faire penser). C'est assez flatteur aussi pour les left_blogueurs : dès que l'un d'entre eux parle d'un sujet, on pense que LE groupe de pression a parlé...

    Ca me rappelle l'histoire avec Embruns, l'autre jour. Le type fait un billet pour insulter les left_blogueurs, je lui réponds par un billet pour le traiter de gros con car c'est le premier mot qui m'est passé par la tête, et il tente de déchaîner ses troupes contre moi.

    N.B. : Pas un seul n'a commenté...

    En fait, ces grotesques ayant oublié toute notion de savoir vivre sont tellement en tort car c'est eux qui agressent les gens ne trouvent comme parade de leur sauter sur le poil pour se défendre.

    Ca me fait définitivement penser au type qui a vendu un appart. à Didier (voir le billet correspondant).

    Trouvons leur du Prozac (ou une bible).

    RépondreSupprimer
  8. c'est glauque parfois le monde des blogs

    RépondreSupprimer
  9. Romain,

    Oui ! Très. Des gens en insultent d'autres et quand on le leur fait remarquer, ils montent sur leurs grands chevaux...

    Leurs mamans a sûrement oublié de leur enseigner un truc.

    N.B. : Je sais que ça t'exaspère, mais je continuerai à faire des billets pour toutes les andouilles qui m'empêcheront de blogueur sereinement.

    RépondreSupprimer
  10. Encore une psychédélique, elle nous fait le remake d'Orange mécanique celle là ?Encore une blonde !

    RépondreSupprimer
  11. Du coup je me fais insulter aussi chez "les hyènes" qu'avait cité Didier Goux chez toi. Mais je n'arrive toujours pas à choper un joli troll pour décorer mon blog !
    C'est décourageant !
    :-)))

    RépondreSupprimer
  12. M.,

    Ca doit être ça.

    Poireau,

    Désolé ! Mon style de langage (ce que chez balmeyer tu qualifiais de style littéraire) est en fait un appeau à trolls. Je cache bien mon jeu, hein ?

    RépondreSupprimer
  13. Nicolas : en tout cas, comme style, ça les fait sacrément réagir, c'est donc efficace !
    :-))

    RépondreSupprimer
  14. N.B. :
    1."empêtré" ne veut pas dire "représentant"
    2."label fumeux" ne signifie pas "entité organisée"
    3.Où as-tu vu que j'avais écris que D.Goux faisait des billets politiques ? Que je le rangeais à gauche, a fortiori ? Peut-être est-ce le terme "vert" qui t'a confusionné, mon cher (la pré-pensée est tyrannique : on lit "politique", vert" ; il ne peut s'agir que d'un militant écolo. bien sûr).
    Rappel : Vert II.1.Qui est resté vigoureux malgré l'âge avancé (à relativiser en l'espèce) (Larousse).
    Merci de m'apprendre qu'un seul commentaire peut révéler un troll.

    RépondreSupprimer
  15. Bon, je vois qu'on n'a même plus besoin de mes services, par ici...

    RépondreSupprimer
  16. Ayant une activité trollesque assez fréquente, quoique gentil leftblogueur, je ne trouve pas toujours mes commentaires en mode troll emmerdants. Et je n'ai pas la qualité de celui que tu défends ici.

    C'est bien normal de répondre, sur ton blog Nicolas, à ce qu'on peut considérer comme une attaque exagérée et condescendante. Vis-à-vis d'un authentique troll, régulier de chez toi. Je comprends que tu veuilles le défendre.

    Il me plairait enfin de savoir à quel point le portrait qui est dépeint par la Demoiselle se rapproche du personnage.

    RépondreSupprimer
  17. Sonate,

    Quand il ne reste plus qu'à jouer sur les mots pour assurer ta défense...

    Quand au trollage : oui. Une personne que je ne connais pas et qui vient de manière anonyme (c'est-à-dire sans laisser quelque chose, comme l'adresse d'un blog, qui permette de l'identifier) et qui se permet de me critiquer sur mon blog, oui : c'est du troll. D'ailleurs je donne volontairement "ma" définition du troll dans le billet.

    Quand cette personne fait un billet d'une part à moitié hystérique et d'autre part relativement incompréhensible, c'est du vrai troll bien lourd.

    Mais quand mes commentateurs se foutent de sa gueule, ça en devient un plaisir !

    Je suis désolé : je ne comprends rien à ton truc sur la lambada. Remarque, je m'en fous un peu.
    Je suis désolé : quand tu soulignes pour critiquer mes propos, tu soulignes mon appartenance aux left_blogs, tu me promeut toi-même représentant des left_blogs puisque tu sous-endends que je parle en tant que left_blogs.
    Je suis désolé : j'ai plusieurs blogs et UNE annexe, les différents blogs existent peut-être depuis avant que tu connaisses l'existence de la blogosphère.
    Je suis désolé : j'ai ouvert un blog sur 20 minutes pour des raisons dont je me suis expliqué plusieurs fois sur le blog. Cela dit, il est curieux que tu dénonces mon annexe sur une plateforme gratuite de blog qui appartient à une entreprise qui imprime des journaux gratuits (dont la publicité ne gène d'ailleurs pas la lecture puisqu'elles sont regroupées dans les pages centrales)... alors que tu ne dénonces mes blogs chez blogger, propriété d'une société qui assure un quasi monopole mondial des moteurs de recherches et d'autres trucs sur la toile.

    Il y a de ces cons qui ont un esprit tordu !

    Quant à Goux, tu m'accuses de le défendre en tant que blogueur de gauche (moi, pas lui) et éminent membre des left_blogueurs.

    RépondreSupprimer
  18. On se fait chier ya pas à dire.
    Embruns fera-t-il un billet : "les left-blog se font chier?"

    RépondreSupprimer
  19. C'est que vois-tu, Nicolas, je ne joue pas sur les mots. Je leur donne un sens, car, modestement, je crois que c'est relativement important.
    Quant à ta non-compréhension de l'allusion à la Lambada, je ne peux rien pour toi.
    Nulle part je ne t'accuse de prendre la défense de D.Goux, lequel sait, je pense, le faire tout seul.(Je réagissais à la leçon de morale que tu assènes à Mlle).
    Ainsi donc, il faut être soi-même blogueur pour poster. Je te laisse donc à cet entre-soi (comme ça, on peut penser tranquille, entre pairs moralistes, rien ne vient faire dissonance). Quant à ta tentative de disqualification ("hystérique"-autant faire de moi un tenant de la théorie du complot-ça ira plus vite), elle est assez classique et rebattue.
    Cela sera tout, pour ma part.
    P.S. : j'abonde en ton sens en ce qui concerne 20 minutes, la lecture n'est en rien gênée par le vide.

    RépondreSupprimer
  20. Jon,

    D'une part ce n'est pas la personne de Didier Goux que je défends, il est assez grand pour ça. Mais certes, nous avons sympathisé, et quand j'ai vu un billet qui lui tapait dessus, j'ai vu l'occasion de faire un billet.

    Didier Goux n'est pas un vrai troll (mon Dieu ! Je vais le décevoir) dans le sens où il ne faut pas trois minutes à un gamin de sept ans pour trouver (outre son nom) ! son adresse postale, son email et son numéro de téléphone.

    Par ailleurs, je ne "réponds" pas à une attaque, je "dénonce" une attaque, comme je vais finir par toutes les dénoncer tant j'en ai marre de voir mon espace de loisir, la blogosphère, gâchée par ces stérilités (mais c'est vrai que tu es parti en vacances et a loupé une étape !).

    Le portrait n'est pas spécialement éloigné du personnage.

    Je résume : il a une maison à la campagne et un appartement à Paris (tiens ! elle appelle ça une garçonnière et oublie de mentionner qu'elle est un banlieue et fait 13m2 et qu'il vient de l'acheter parce qu'il avait perdu une son permis). Sa femme et lui bloguent de concert. Et alors ? Il s'assoit sur un fauteuil pour lire des livres. Ah ! C'est mal. Je vais arrêter. Ces livres sont reliés ? Ah ? On accroche comment les pages, sinon ? Il a un chien qu'il promène le dimanche avec son épouse le long de la rivière ?

    Voila. On sait maintenant qu'il aime bien bouffer, a de la bedaine, mate les fesses des serveuses, dit des conneries quand il est bourré, raconte des histoires de cul et se croit supérieur aux autres quand il exprime ses idées : il devrait faire blogueur politique à Bicêtre.

    Voilà la résumé du billet de la petite dame, qui critique Didier Goux, non pas pour ses opinions politiques ou ses manières de blogage, mais uniquement pour son style de vie.

    On pourrait trouver un mot pour qualifier ces méthodes...

    Je vais le demander à ma mère : mes parents avaient des chiens, des fauteuils, les livres reliés, une maison à la campagne et aimaient bien bouffer.

    RépondreSupprimer
  21. Abadinte,

    Oui et non (sur le "on se fait chier"). Pour t'avouer la vérité, j'ai fait un très long billet sur le blog "bistro" et j'avais la flemme de faire un billet politique.

    RépondreSupprimer
  22. Je m'incline Nicolas !
    Mais il est vrai que tout ça en assez vain et usant quand même.

    RépondreSupprimer
  23. Sonate,

    Non ! Ca s'appelle bien "jouer sur les mots". Comme je le disais à Jon, quand Melle Jon explique que Didier Goux s'assoit sur un fauteuil pour lire un vivre, elle emploie les tournures de phrases pour faire percevoir ce fait comme l'apanage d'un odieux bourgeois. J'ai honte d'avoir des fauteuils.

    Par contre, oui ! Je fais la morale à Melle S (c'est mon côté soupe au lait), et je m'en explique à nouveau : la blogosphère est un espace de loisir. Ce n'est pas utile d'y attaquer les gens, ça fout une ambiance déplorable. En tant que left_blogueur (d'ailleurs tu en as parlé toi-même) on se prend tellement de baffes qui ne sotn pas justifiées que ça en devient pas supportable !

    Ca en devient une telle connerie que les blogueurs les plus zinfluents se retirent eux-mêmes des classements de blogs (tout en continuant, pour certains, à alimenter ces polémiques).

    Donc, je dénonce toute attaque stérile de blog, d'autant que l'attaque de Mlle S portait sur le style de vie de Didier Goux, pas sur ces opinions ou sa manière de bloguer.

    Non ! Il ne faut pas être blogueur pour poster (sinon, il suffirait que j'active je ne sais plus quel paramètre de mon blog), la question n'est pas là... Tu m'engueules alors qu'on ne se connait pas... C'est tout simple. J'ai un "David75" qui commente souvent chez moi, je commence à le connaître et ne le considère pas comme un troll !

    Mais il est vrai que j'ai plus facilement la capacité à prendre un "David" pour une vraie personne qu'une "Sonate".

    Pour ce qui concerne 20 minutes, je souligne encore ton raisonnement tortueux (désolé) : si tu le considères comme "vide", oublie le ! Pour ma part, comme j'ai dix minutes de métro le matin, ça m'arrange bien ce canard : ça m'occupe de lui tourner les page.

    Une précision sur la plate-forme de blogs de 20 minutes : c'est une des meilleurs plates-formes de blog gratuite en France (avec Hautetfort, qui fournit d'ailleurs les moyens techniques à 20 minutes, et Blogger) pour différentes raisons (j'ai un blog où je parle de ça...).

    Je ne comprends toujours rien à cette histoire de Lambada mais en indiquant que "tu n'y peux rien pour moi", tu te positionne automatiquement comme "supérieure à moi" !

    Fais gaffe ! Tu pourrais avoir un billet incendiaire de Melle S.

    Mais ce n'est pas grave tu "n'existes pas" tu n'es qu'un "pseudo de blog", un personnage virtuel. Contrairement à Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  24. Les shrapnells volent bas : on se croirait à Verdun dans ma jeunesse, nom d'diou !

    RépondreSupprimer
  25. Vingt dieux, quel spectacle ! Nicolas vise une demoiselle de "gôche" (1) et reçoit les ricochets d'une sonate ! (Crypto-surréaliste, non ?)

    Bon, je ne connais pas la miss en question, mais au moins, le billet de Nicolas me l'aura fait découvrir.

    Euh...

    En fait, bof.


    --

    (1) Comme elle l'écrit elle-même. Bizarre que des gens qui sont (pensent être ?) de gauche utilisent cette orthographe popularisée par des pamphlétaires d'extrême-droite, mais bon... On mettra ça au rayon des dégâts collatéraux.

    RépondreSupprimer
  26. Irène : vous noterez que, une fois de plus, tout ça est de ma faute...

    RépondreSupprimer
  27. Quelqu'un pourrait dire à cette demoiselle que je ne suis pas du tout comme elle me décrit ! J'ai même osé partir seule en vacances quelques jours !

    RépondreSupprimer
  28. Oh, une nouvelle blogowar; faut dire que la politique en ce moment, pas inspirant.
    Euh, c'est quoi l'histoire de Lambada, au fait ?

    RépondreSupprimer
  29. Irène,

    Je me prosterne devant tes capacités informatiques : une note de renvoi, comme ça, dans un commentaire chez blogger : je n'ai qu'un mot : bravo.

    Cela dit, oui. On rigole bien aujourd'hui.

    Didier,

    Arrêtez de culpabiliser : ce n'est pas "à cause de vous" mais "grâce à vous" que je vais peut-être gagner le concours de trollage. Par contre, en tant que troll, désolé, mais vous finirez définitivement éliminé.

    Et en plus A CAUSE de moi, vous finirez par passer pour sympathique.

    Catherine,

    Vous ne devriez pas oublier qu'en partant seule quelques jours, vous laissez Didier quelques jours.

    RépondreSupprimer
  30. Rébus,

    Je n'ai toujours pas compris. Mais c'est bizarre, les gugusses ne reviennent plus commenter pour expliquer.

    RépondreSupprimer
  31. Bon, c'est décidé : je me désinscris de la catégorie "blog-troll", pour le prochain festival de Romans,et je concours dans "blog-pochtron".

    Avertissez Zoridae...

    RépondreSupprimer
  32. Nicolas, vous êtes admirable de patience et de gentillesse, je le dis comme je le pense.
    Anna R.

    RépondreSupprimer
  33. Anna,

    Merci !

    Et vous ne savez pas à quel point ! Défendre Didier Goux quand on est à jeun, il fallait le faire !

    RépondreSupprimer
  34. Ah, tiens, vous savez faire plaisir : m'appeller par mon vrai prénom, surtout que c'est un prénom qui m'est très précieux.
    Bravo, vous allez me fidéliser; Il faut dire aussi que m'avait touchée le faît que vous souhaitiez une atmosphère dénuée de méchanceté, si possible, dans les blogs...
    Anna R.

    RépondreSupprimer
  35. Anna,

    Je dois vous avouer que je n'avais même pas remarqué que votre prénom était différent de votre prénom... et c'est maintenant, seulement, que je constate que vous êtes la Emma que je croisais chez Didier !

    Certains se gaussent de ma "croisade" pour une blogosphère avec une saine atmosphère (ce qui n'empêche évidemment pas de "s'engueuler" sur des sujets politiques), y compris parmi mes copains des left_blogs ! Mais j'y tiens...

    Evidemment, il a le savoir-vivre, la courtoisie, ... ne pas vouloir subir de méchancetés pendant les loisirs (on en ramasse assez pendant la vraie vie).

    Mais je ne suis pas que altruiste... Tiens ! Je vais en faire un billet, ça m'inspire (sur ce blog, dans une petite heure)

    RépondreSupprimer
  36. Nicolas : merci, mais c'est tout fait à la mimine ! On est maniaque, des fois...

    ;-)

    RépondreSupprimer
  37. Dis-moi Nicolas, je n'ai pas de blog... tu ne me qualifies pas de "troll" quand même....
    Rassure-toi j'aime bien te lire, et j'apprécie la façon dont tu défends tes amis... ou relations...
    Je considère également la blogosphère comme un loisir. A vrai dire... c'est pour moi une détente...Qu'il y ait des blogueurs (blogueuses souvent) qui sèment la zizanie, je trouve cela agaçant, la vie est bien assez difficile comme cela sans avoir à recourir à des "crépages de chignons".
    Pour la petite info, moi aussi, je m'assois dans un fauteuil pour lire et même si j'en ai peu, j'adore les livres reliés (tu sais la couverture cuir et le papier velin extrêment fin, et le petit signet rouge) c'est un de mes plaisirs en dehors de la lecture des blogs où je me sens bien...
    Je laisse peu de coms, c'est vrai, et j'espère que toi et les autres ne m'en voudrez pas...
    Jeffanne

    RépondreSupprimer
  38. Non, je ne te qualifie pas de troll ! Tu ne viens pas chez moi poster des commentaires pour m'engueuler !

    Je répète, l'anonymat n'est pas un mal. Mais si quelqu'un que je ne connais m'aborde dans la rue et me traite de gros con, il sera un troll.

    S'il dit que j'ai une jolie cravate, ce n'est pas un troll.

    RépondreSupprimer
  39. Tu es adorable Nicolas....
    T'inquiètes pas... Ce n'est pas mon genre "d'engueuler", j'aime pas... Je préfères rire à chaque fois que je le peux...
    Quant à ta cravate, j'aimerais bien t'en complimenter mais, je ne vais pas à "La Comète" !!! située, suis plus sûre, près d'une grande ou moyenne surface ???
    Et ces vacances en Bretagne ???
    Bonne soirée et merci
    Jeffanne

    RépondreSupprimer
  40. Alors tu vois Jeffanne, dire sur un billet de blog : "tu es un parfait con, un petit bisounours au cul bien ouvert. Mais, rassure-toi, ma curiosité n'ira pas jusque là : tu peux te relever et replier tes sphincters" en citant en titre du billet le pseudo de l'interpelé qui est un commentateur régulier de ce blog, ça relève de ...
    comment déjà ? ah oui :
    "le savoir-vivre, la courtoisie, ... ne pas vouloir subir de méchancetés pendant les loisirs (on en ramasse assez pendant la vraie vie)".

    C'est subtil, mine de rien.

    RépondreSupprimer
  41. Audine,

    Pour ce dont à quoi tu fais référence, j'ai largement engueulé Didier Goux.

    RépondreSupprimer
  42. C'est curieux, je ne me souviens pas m'être fait engueuler à ce propos...

    RépondreSupprimer
  43. Audine : le fait qu'une personne commente régulièrement ici ne lui accorde aucune immunité sur MON blog. surtout quand ladite personne se permet de me traiter avec ce ton de condescendance méprisante qu'il a employé. Mais bon...

    RépondreSupprimer
  44. Didier,

    Ca devait être noyé dans la masse des engueulades.

    RépondreSupprimer
  45. Nicolas : non, non, je vous assure que vous avez oublié de m'engueuler ! (Ce que je prends assez mal, d'ailleurs...)

    Mais bon : réflexion faite, j'ai fait sauter la diatribe finale, qui affaiblissait plutôt le propos, par son outrance même.

    RépondreSupprimer
  46. Didier,

    On ne va pas s'engueuler pour ça... mais je vous assure que je suis persuadé vous avoir engueulé par mail (je crois d'ailleurs me rappeler du début de mon mail : "Putain, vous faites chier").

    RépondreSupprimer
  47. Il n'aq pas dû arriver. Tout à l'heure, Catherine a reçu dans sa boîte mail une cinquantaine de messages d'un coup, dont certains dataient de trois jours...

    RépondreSupprimer
  48. Ou alors, il est arrivé tard. Par exemple à deux grammes. Je sais ce que c'est...

    RépondreSupprimer
  49. Pô du tout ! Je suis allé vérifier dans ma corbeille...

    RépondreSupprimer
  50. Putain de bordel de merde, Didier. Je vous ai dit que je vous ai engueulé et vous m'engueulez maintenant par ce que je ne vous ai pas engueulé ! On ne va pas s'engueuler pour ça !

    RépondreSupprimer

La modération des commentaires est activée. JE SUIS LE SEUL à décider des commentaires qui sont supprimés et ils ne le sont jamais pour divergence politique sauf si les propos tiennent du harcèlement de la part d'imbéciles qui ne savent pas prendre acte d'un constat de désaccord.

Je supprime les commentaires qui n'apportent rien à l'esprit de ce blog, tel que je me l'imagine. Tant pis pour les andouilles qui voient autre chose...